La Chronique de l'Infâme

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 27 Fév 2009 - 9:54

C'est quoi, ça encore? Tout simplement une série d'analyses sur des sujets farfelus sur un peu ce que je veux, bien que souvent en rapport avec les oeuvres de fiction, où j'essaie de démontrer par A+B des choses qui paraisent totalement farfelues, mais qui sont bien réelles^^. Parfois ce sera presque sérieux, parfois complètement débile. la chronique de l'infâme se divise en une question principale, qui sera traitée de façon développée, et d'une question subsidiaire, conne et répondue en quelques mots.
Voila. Enjoy, il y'en aura d'autres.





1) Edward Elric est-il le Nicolas Sarkosy amnestrien ?


Il y’a quelques mois, je me relisais mes tomes de Fma en toute tranquillité quand une idée fulgurante traversa mon esprit : Edward Elric est ni plus ni moins qu’un décalqué mental de notre « grand » président. Un peu récalcitrant à l’admettre, j’ai commencé à chercher des preuves de ce que j’avance. Voilà le résultat de mes recherches.
Tout d’abord, inutile de préciser que les deux sont de petites taille selon les normes liées à leur monde, leur époque et leur sexe. Non seulement ça, mais il paraît évident que les deux le vivent très mal au quotidien. Le lecteur de Fma se souviendra sans peine d’une des nombreuses tirades énervées du jeune Elric chaque fois que la remarque lui est faite (exemple : « C’est qui le méga-petiot pas plus grand qu’un haricot ici »), là où le président Sarkosy semble tout faire pour paraître plus grand qu’il ne l’est (comme lors de cette photo avec De Villepin où le futur président se met littéralement sur le pointe des pieds pour arriver péniblement au niveau du menton de l’ancien Premier Ministre).
De plus, les deux individus sont de façon générale enclin à la crise de colère. Le Fullmetal hurlant contre Paninya qui lui vole sa montre (je me rappelle même d’un fansub où il la traitait très sobrement de « bitch », tout dans la finesse quoi.), ou bien encore le fameux « casse-toi pauvre con » (ce qui montre dans les deux cas une incapacité à garder son sang froid face à l’opposition en général). Il est également à noter que Ed a une tendance fâcheuse à tout vouloir contrôler lui même, qui n’est pas sans rappeler notre président, qui ne laisse aucun de ses ministres travailler et en tirant la couverture à lui sur chaque dossier (ce besoin d’exister semble être prédominant chez les personnes de petite taille).
A présent , le chapitre idéologique. Une lecture attentive du manga montre de façon inattaquable que Edward Elric a une vision de la société basée sur le travail, n’acceptant aucune part de la malchance. L’exemple le plus frappant, à mon sens, reste lorsque, à la fin du tome 6, la chimère nommée Bido, déguisé en mendiant, demande l’aumône. Quelle est la réaction de notre héros ? « Vas travailler » (limite il aurait pu ajouter « connard de pauvre » que ça n’aurait pas été choquant). Visiblement, pour le Fullmetal, un individu à la rue est forcément un fainéant, pour lui le contexte économique, le chômage de masse…Tout ça n’existe pas. Si tu travailles, tu n’es pas à la rue. Et si tu ne travailles pas, crève. Cela ressemble fort (de façon certes caricaturée) à une certaine vision de la droite décomplexée incarnée en France par Nicolas Sarkosy. Le Fullmetal Libéral ? Un contre-exemple pourrait être le passage à Youswell où il finit par venir en aide aux mineurs, mais analysons les faits. Donc Edward transmute de l’or avec du charbon pour racheté la mine au vil Yoki (donc fraude), avant d’aller revendre la propriété aux mineurs (donc détournement de propriétés minières qui en plus n’appartenaient pas vraiment à Yoki), pour peu certes, mais rien qu’à voir sa gueule, on voit que la mine ne vaut pas un clou. De plus il ne vend pas la mine aux mineurs mais au propriétaire de l’auberge (puisque ce dernier est le seul à pouvoir le payer), donc en réalité, il remet ces honnêtes travailleurs sous la coupe d’un vil patron capitaliste qui n’hésitera pas lui non plus à exploiter ses employés.
Notons également que les deux sont adeptes des grands discours et des promesses (« Je jure de te rendre ton corps/d’éponger la dette ») mais dès qu’il s’agit d’agir, y’a plus personne (aux dernières nouvelles, l’âme d’Alphonse est sur le point de rejeter son âme tandis que la dette française continue d’augmenter.).
Enfin notons que, à l’instar de ceux du président de la République, les déplacements de Ed sont entièrement payés par l’Etat, à la sueur et au front des honnêtes travailleurs. Salauds de fonctionnaires.
Pour conclure, sous ses airs de petit cocker aux yeux tristes, Edward Elric est un salaud de néolibéral, un adepte odieux du « Travailler Plus Pour gagner plus ». Roy devrait faire attention : m’est avis qu’il est pas le seul à avoir des ambitions politiques.^^
Nous ne voyons pas d’autre explication.


La question subsidiaire : Si Edward Elric et Nicolas Sarkosy s’affrontaient en combat singulier qui gagnerait ?

Mon opinion de professionnel : Nicolas Sarkosy, parce que quand on a lutté à un contre cent contre les manifestants de 68, c’est pas un morveux qui, la seule fois où il a essayé d’entrer dans une maison close, s’est fait arraché le bras et la jambe par le concierge qui va lui faire peur. Et au pire, il a l’arme nucléaire.


Prochain numéro : Le méthode de Kira, ou pourquoi Light n’est qu’un gros blaireau.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Antonidas le Ven 27 Fév 2009 - 15:17

Je l'ai toujours dit que Ed était de droite , ces bras en fer c'est du bling - bling , merci d'avoir retablit cette véritée.

J'aimerai bien savoir qui serait Daniel Konbendhit ( mon idole ) dans tous ces persos de FMA !

(il faudrait que pour tes prochains il y ai un droit de reponse ) ( mais la je suis pas inspiré je suis fatiguuéééé )
Sleep
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 27
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Mélanie Mustang le Ven 27 Fév 2009 - 16:15

MDR!!! Excellente cette rubrique! Je crois qu'elle va devenir ma préférée du forum^^ En tout cas, félicitations pour le parralèle Sarko-Ed, j'avais jamais vu ça comme ça... Je crois que maintenant je vais lire le manga différemment...

Vivement le prochain numéro! Je crois que ça va promettre^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Heg le Ven 27 Fév 2009 - 16:53

Bon sang, Starman, on peut dire que tu n’y vas pas de main morte. Mais je relève le défi, parce qu’il est stimulant.

D’un courage politique sans faille, je commencerai ma contre-argumentation par ceci : je suis à la fois d’accord et pas d’accord avec toi. Je suis d’accord dans le sens où les exemples de comportement similaires que tu proposes sont convaincants, notamment le fameux « va travailler », dont, je crois, mon cerveau trop choqué n’avait préféré garder aucune trace. On peut affirmer, en te suivant et sans trop se tromper, que les deux personnages présentent de nombreux points communs, puisqu’ils sont l’un et l’autre des stéréotypes du petit teigneux qui compense en ambition et en agressivité ce qu’il n’a pas en centimètres. Là où ça devient un peu gênant, c’est que si l’un est un personnage de fiction, l’autre, lui, est bien réel et qui plus est chef d’état. (Cela dit, on trouve dans l’histoire de l’Europe des exemples bien pires, comme un certain Hitler ou encore un Bonaparte, qui, on peut le dire, contrastent pour le moins avec la force tranquille obamienne.)

Par contre, je ne suis plus d’accord avec toi quand tu affirmes que le Fullmetal est un président néo-libéral d’Amnestris en puissance. Les fameuses colères d’Edward, tout comme son intolérance vis-à-vis de l’oisiveté – et, disons le, son égoïsme -, semblent d’avantage trahir un franc manque de maturité que des opinions politiques et sociétales longuement muries. (On ne m’empêchera pas de penser que, par ailleurs, Sarko est très immature.) Les exemples les plus fréquents de ces comportements apparaissent d’ailleurs au début du manga, tandis que les derniers tomes montrent notre héros plus calme, plus réfléchi, et aussi beaucoup plus enclin à accepter l’aide d’autrui et à travailler en équipe pour atteindre ses objectifs. Pour moi, il faut y voir une évolution psychologique qui fait aussi tout l’intérêt du genre shônen.
Quant à l’argument de la promesse non tenue, je démontre qu’il est irrecevable même si dans ton post il semble s’agir d’une boutade : savoir si Alphonse sera sauvé en retrouvant son corps est une des intrigues principales de FMA, qui perdrait tout son intérêt si ce point n’était pas réglé à la toute fin du récit.

J’irais même plus loin : rappelant que, même si l’univers où se déroule l’histoire prête à l’oublier, FMA reste une bande dessinée japonaise, les comportements « de droite » qu’on peut y rencontrer (à savoir condamnation de l’oisiveté et admiration devant les comportements auto défensifs) sont plus à rattacher à la mentalité traditionnelle nippone, qui est, par bien des aspects, farouchement intolérante et réactionnaire - pour ne pas dire fascisante. Il existe au Japon un proverbe qui dit : « Le clou qui dépasse du mur, il faut l’arracher. », ça me parait parlant. Je suis loin de dire que c’est globalement le message qui ressort du manga, il suffit d’en lire quelques chapitres pour se convaincre du contraire, mais beaucoup de production nippones restent très imprégnées par cet univers, quitte à y puiser les défauts de leurs personnages pourtant à priori sympathiques.
Edward est plus martial que néo-capitaliste : il est fréquemment suggéré que son statut d’alchimiste d’Etat lui permettrait de vivre très confortablement, voire de jeter l’argent par les fenêtres, mais il choisit le plus souvent des hôtels de seconde catégorie (quand il n’est pas hébergé chez l’habitant), mange des plats régionaux simples mais goûteux, change rarement de vêtements. Tout ça n’est pas très bling-bling.
(De plus, fondamentalement, je suis convaincue que la fiction devrait savoir dépasser les traditionnels clivages gauche-droite, parce qu’elle aborde d’abord les comportements d’un point de vue psychologique.)

Donc, pour moi, non, Edward Elric n’est pas le Nicolas Sarkozy amestrien, même si certains points de ressemblance pourraient le laisser penser, et je dirais même que l’enjeu psychologique de FMA est justement de voir comment il ne va pas devenir un petit connard tyrannique et aigri.

Mais je suis contente que tu aies lancé le débat, que je trouvé décidément fort amusant. ^^

Question subsidiaire : Edward gagne à 10 contre 1 ! Je suis déjà persuadée d’être moi-même capable de mettre une pilée à Sarko si l’occasion se présentait, et pourtant je n’ai ni bras en acier ni alchimie.
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 27 Fév 2009 - 20:26

Mmm, tu soulèves des points interressants. Cependant:
Il est certes intéressant de noter une humilité nouvelle chez le jeune Elric, mais la raison en est fort simple: Sarko est un winner, là où Edward Elric est en réalité un gros loser. En effet, là où le président a atteint la plus haute sphère de cet etat, le Fullmetal passe son temps à se prendre des branlées (ce qui, pour un héros de shonen, genre mettant en valeur ses pers par la force de combat, est un poil génant. Prenons le cas Envy: ce dernier s'est pris une branlée par tout le monde, alors que son seul titre de victoire...se trouve contre Ed (d'ailleurs tout le monde prend Envy pour un minable sur les forums la preuve^^). Ed, pour l'instant, a vaincu: un curé, un terroriste avec un bras tout pourri surpassé par une gamine de 12 ans, une armure vide, Doclhatte (qui lui aussi a écrit loser sur son front, lui -même en faisant la remarque: "Je fais que perdre ces temps-ci"), deux chimères dont on connait pas le nom (et encore avec l'aide de son frère , et en faisant croire qu'ils étaient leurs copains). Bref, que des seconds rôles. Ha oui, j'oublais: il tenu dix minutes contre Scar, avec l'aide de son frère. Chapeau l'artiste^^. Même Buccaneer, avec son bras "Crocodile Dundee",lui a mis sa race. A l'inverse, Sako, lui, a vaincu la plupart des grands de son époque: Juppé, Chirac, DeVillepin... Là où Ed a subi humilation sur humiliation, le petit Nicolas s'est révélé être un Mike Tyson de la politique, tapant jusqu'à ce que l'autre soit KO. Pas étonnant que l'un ait appris à ne pas trop la rammené tandis que l'autre se soit senti pousser des bouffées d'orgueil mégalomaniaque digne de Rocky IV.
Pour Alphonse, je dirais: et alors? Savoir si la France va être sauvée de l'Apocalypse Financier, c'est pas de l'intrigue principale peut être? Tu serais pas communiste, par hasard?^^
Ensuite: Ed pas blingbling? Et son automail dernier cri, qu'il change tous les 4 tomes tout en le brandissant tel un symbole phallique à tout bout de champ, alors que monsieur prend même ses douches en caleçon? Pas étonnant qu'il ne mange pas à l'hôtel ses factures automails doivent être assez salées comme ca, et puis Ed a encore des supérieurs qui pourraient pousser des gueulantes s'il utilisait l'argent du pays pour se payer un cinq étoiles. De plus, alors qu'au départ, il le cachait derrière des gants et un long manteau, signe d'une certaine gêne, depuis peu il le laise bien en vue de tous, histoire de dire: "Vous voyez mon automail? Il est classe hein? Je vous dis pas le prix c'est indécent. 35 000 000 de cenz". Ces signes cachent de tout évidence, une envie de domination d'ordre sociale dû à une probable soumission sexuelle. Là où Sarko se promène avec une chanteuse top-model qu'il affiche comme une nouvelle montre, Ed est réduit à les grands yeux numides à sa copine d'enfance, qui est de fait la seule fille dont il arrive à être un minimum proche. Amour décidé par le destin? Lositude intégrale ouais^^. Il en est réduit à faire genre qu'il vit durement la situation de son frangin pour que la petiote la prenne en pitié.
De plus, Ed me paraît être au contraire bien plus libéral que traditionnel. En fait il me semble être le portrait craché du libéral du XIXè. Plus que la condanmation de l'oisiveté, ce dernier ne semble même pas envisager qu'il est possible que l'autre puisse avoir eu une quelquonque activité. De plus, l'esprit traditionnel japonais implique également un respect de la figure patrairchale, tandis que Ed semble être dans un complexe oeudipien du "tout pour maman, et papa va te faire fouttre". Peu traditionnel, très européen quelque part. En fait, il a une vision fantasmée de la mère (souriante, sensible, servile...La femme parfaite^^), tandis que le père est injustement caricaturé: "papa est un salaud, Papa fuit ses repsonsabilités, Papa aime les sandwiches au fromage". Donc pas très japonais tout ca.^^
En plus, la pensée humaine se nourrit des pensées qui l'ont précédées. Ce néolibéralisme edwardien (en réalité totalement partagé par l'auteur "tu ne travailles pas, tu ne manges pas") renvoit évidemment à un remachement d'un aspect traditionnaliste de la société. Cependant, la religion a souvent mis un frein à cette idée avec l'idée de charité.
Donc, la différence est que Sarko mérite des taquets dans la gueule là où Ed en prend plus qu'il n'en faut.

Question subsidiaire: Non parceque Ed est un loser. Il a jamais gagné contre un individu de premier plan, pourquoi ca commencerait maintenant? De plus, ne sous estime pas les petits teigneux qui ont égorgés tous leurs ennemis. Il va tellement salir la réputation de Ed (comme Villepin avec l'affaire Clearstream) que ^même Al voudra plus lui parler.^^

Bon ceci dit, tout ca était un peu de l'humour quand même (bien que tout soit vrai^^). Ceci dit, je pensais pas être dans l'obligation de réagir plusieurs fois sur le même sujet. Mais bon^^

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Heg le Ven 27 Fév 2009 - 22:53

Toujours pas d'accord.

Il y a un point fondamental que tu négliges : FMA est une fiction, qui a un début, une fin, et, globalement, une morale, qui devrait, comme tous les shônen, être que l'amour, l'esprit d'équipe, la paix et la grandeur d'âme c'est bien. La France, à qui je ne peux souhaiter que le meilleur pour chacun de ses habitants, n'est pas l'héroine d'une bédé, et la résolution de ses problèmes ne se fera pas dans le cadre prévu par les normes d'un magazine de prépublication. Son destin n'illustrera aucune valeurs préétablies par l'auteur et le genre de fiction aucel elle appartient. Donc, on ne peut pas dire que la crise économique, ce n'est pas important, mais on ne peut rien pronostiquer en se basant sur l'avancement actuel du scénario, contrairement à FMA. (Mes convictions politiques ne te concernent pas, camarade social traitre.)

Passé ce détail :

C'est normal qu'un adolescent un peu compléxé ait envie d'exiber des symboles phalliques à tout bout de champ, surtout sous le nez de Winry, parce que conclure avec sa copine cucul, c'est toujours mieux que pas conclure du tout. Il pense que ça lui redonnera la crédibilité et la maturité virile dont il manque, ce qui est naif. Mais je ne pense pas que l'automail soit un symbole de status social, autre qu'une preuve d'un rang élevé dans sa hierarchie militaire - viriliste (bien qu'il ait tendance à la renier, ce qui est interessant, en temps qu'institution paternaliste et traditionnaliste). C'est plutôt Winry, d'ailleurs, qui s'attache véritablement au prix, au niveau technique, au standing de la prothèse, ce qui laisse à penser qu'en fait elle n'est pas si innocente, mais je m'égare.

Je suis d'accord en ce qui concerne le complexe d'Oedipe d'Edward, qui transpire littéralement de chaque page du manga. Cependant, comme je ne sais pas où Sarko en est de ce coté là, je ne me hasarderait pas à pousser le paradoxe. C'est encore une preuve de son immaturité, ce qui pencherait plutôt en la faveur de mes arguments.
Certes, cela fait d'Edward un personnage complexe, et tant mieux parce que ça rend FMA interessant. Mais, encore une fois, je répète que cette complexité mérite une analyse qui reste dans le domaine de l'émotionnel, pas des convictions politiques. Ainsi la libéralité affective et familiale n'est pas forcément synonyme de libéralité politique, déjà parce qu'il subit sa situation de famille.
(Les éléments typiquement japonais du comportement d'Edward sont malheureusement plus à mettre sur le compte d'Arakawa que sur le sien propre.)

Quand à l'humilité, qui s'est acquise à coup de latte, je suis d'accord, mais je doute que de toute façon l'humilité s'acquière autrement. Celà dit, avec un parcours similaire, il aurait très bien pu devenir très méchant et très égoiste et très aigri. Je trouve qu'il s'en sort bien.

Après, c'est clair qu'on continuera de tourner en rond, parce qu'on campera sur nos positions et qu'on se base de toute façon sur des informations éronées. (Comparaison d'un personnage de fiction et d'un personnage réel avec les même critères.) Il faudrait qu'une troisieme personne apporte un peu d'eau à notre moulin, mais je doute que quiconque en ait le courage. (Déjà, s'il lisent jusqu'au bout, ça serait un miracle.)

Question subsidiaire : En fait, ça dépend de la nature du combat. Karate = victoire d'Edward. Scandale politico financier = victoire de Sarko.
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Antonidas le Sam 28 Fév 2009 - 0:54

J'ai lu toute vos répliques , je doit dire que en effet il y a des similitudes entre Sarkozy et Edward Elric ,

Ils ont tout les deux un statut très important , l'un est chef de l'Etat français , l'autre est Alchimiste d'Etat , par le fruit d'un travail acharné. ( et de quelques autres trucs )

Ed pour son statut veu atteindre un autre but (Trouver la pierre Philosophale ), mais il est surpris des pouvoirs hiérarchiques qu'il a obtenu indirectement en étant Alchimiste d'Etat
Sarkozy lui a atteins son but , voila un premier avantage , et lui c'était pour atteindre le pouvoir purement et simplement ( Peut être pour se mettre a la hauteur de sa famille ou se venger du regard des autres , il a la niaque notre Président )

Ils se ressemblent dans le fait qu'ils n'ont pas la carrure de leur poste Edward peu donner des ordres a des adultes par son statut ( en ayant pas encore eu sa puberté ) , et Sarkozy au debut de sa présidence était " comme un enfant " face a ce statut énorme qui lui a été donné ( on se rappelle de la pique de PPDA enfin .. moi si )

Sarkozy et Ed , veulent tous les deux passés outre les règles , et ignorer la voix des autres comme des chevaux fougeux ! On a d'à côté Coppé qui est une Sorte de Roy Mustang ( haha ) . La gauche serait les Homonculus ( c'est sa leur nom déjà ? ), L'opposition quoi , Martine Aubrie serait la colère ( Feu Raymond Barre aurait etait la paresse Sad )

Apres pour le Combat Final :

Je pense que Sarkognome bas Edward dans le monde Réel , mais sur le Shamballah, je pense que Edward lui met mais vraiment la misère , a moins que Sarkozy aient des pouvoirs magiques. Peut être celui de brasser de l'air O_o . HAN JE DENONCE LA .


MAIS ENFIN MADAME FERRARI C'EST INCROYABLE CETTE HISTOIRE ON A FERMER QUE UN FOUR.
AMEN.
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 27
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Mélanie Mustang le Sam 28 Fév 2009 - 7:11

Mdr j'avoue ce débat est excellent^^ Mais Heg a raison, je ne me sens pas le courage d'apporter de l'eau à votre moulin, je préfère lire ce que vous écrivez et me marrer dans mon coin pendant que vous vous fatiguez à raconter des bêtises^^ Si jamais un jour je suis inspirée, je participerai^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Antonidas le Sam 28 Fév 2009 - 10:08

Vivement le débat : Et si Yoko était une Golgoth ? Very Happy
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 27
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Sam 28 Fév 2009 - 22:41

Ouais enfin moi je m'avance pas sur ce genre de détails (pis c'est quoi un Golgoth, d'abord?^^).

Après, certes, Fma est une oeuvre de fiction, mais il va de soi que pour une analyse psychologique, on va faire comme si c'était "pour de vrai" parceque sinon aucune comparaison n'est possible (puisqu'on en viendrait à la conclusion qu'Ed est une marionette sans personnalitée autre que celle qui arrange son auteur sur le coup^^). Donc pas recevable^^ (et d'abord c'est celui dit qui est et puis j'parle pas avec les cocos, moi^^).

Ensuite, justement, Ed ne me paraît pas très proche d'une tradition martiale et traditionnaliste japonaise puisque, en bon rebelle concu pour séduire les d'jeunz, il rejette toute forme d'autorité, y compris celle de l'armée qu'il détourne à tout bout de champ (rien que le chapitre de la mine est frappant en ce sens, s'il était loyal à l'Armée, il aurait soutenu ce pauvre Yoki). Là où un individu traditionnaliste reconnaitrait l'aide que pourrait lui apporter les anciens (au sens large du terme), Ed estime ne pas avoir besoin d'eux. Ce rejet du père peut également être attribué à Sarkozy, ce dernier ayant "tué" Chirac et Baladur, ou ses deux mentors en politique, tout comme Ed a grandi sans son père (mais sous l'influence de Roy Mustang, qu'il perçoit forcément comme tyrannique, dans sa logique d'enfant pourri gaté par une mère poule incapable de dire "non"). Ensuite, je suis de ceux qui pensent que la personnalité et la pensée d'un individu sont en grande partie dû à leur "background". Ed n'enorgueillit de n'avoir besoin de personne, il est donc naturellement favorable à un système favorisant l'indépendance. La principale différence entre les deux personnes est que Sarko s'est "accompli", il a atteint son but ultime, et donc il se caricature lui-même, là où Ed doit encore atteindre son objectif et est donc plus disposé à mettre de l'eau dans son vin (il serait sans doute préférable de les comparer à un âge relativement égal, mais nous manquons de données).
Pour l'automail, je dirais qu'au contraire,le manque de soins dont il fait preuve montre non pas qu'il se moque des caractéristiques de son automail, mais qu'il a les moyens d'en acheter un autre qui, de toutes façons, sera forcément mieux (n'oublions pas un chapitre bonus où le vil achetait Winry avec des cadeaux pour éviter de se faire tabasser, sous ses airs de pauvre, il expose sa richesse à tout va, le saligaud^^).
Après, il aurait certes pu devenir con, s'il n'avait pas été dans une obligation de continuer à tenter le coup, Ed aura toujours une "prochaine fois pour se rattrapper",dans le cas contraire, il se serait enfermé dans ses regrets et serait devenu invivable.

Question subsidiaire: Ouais mais Ed est trop gentil, il n'a pas le "cran" pour finir son adversaire (rappelons qu'il n'a pas été capable de tirer sur Envy pour sauver son pote le Prince de Lu), il lui manque l" eye of the tiger", tandis que Sarko, lui, se battra jusqu'à ce que l'autre ne puisse plus se relever. Et puis, tous les coups sont permis: scandales, arme atomique... Ed aura des scrupules, pas Sarko qui ne reculera devant rien (et ed, en gros loser, ne peut même pas avoir l'argument que le héros gagne toujours, vu ses fréquentes défaites).

Bon, effectivement, je crois qu'on a fait le tour de la question. Vais dormir une semaine et revenir avec une nouvelle chronique^^.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Antonidas le Dim 1 Mar 2009 - 13:04



c'est sa un golgoth , je trouve le nom assez marrant , et correspond assez a Yoko !


Edit Pour starman : Met les cheveux bruns , un noeud Rose sur la tete , et un peu de rouge à lèvre et ta yoko


Dernière édition par Antonidas le Dim 1 Mar 2009 - 14:11, édité 1 fois
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 27
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Dim 1 Mar 2009 - 13:27

Tu veux dire que Yoko est un robot géant de dessin animé japonais?
...
J'avais pas vu les choses comme ca^^.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Heg le Dim 1 Mar 2009 - 18:47

Moi, il m'a pas semblé, un simple poireau suffit à la mettre KO ! ;D
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Mélanie Mustang le Lun 2 Mar 2009 - 6:03

Les poireaux, ça mettrait n'importe qui KO... C'est le poireaux power!!!^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 6 Mar 2009 - 20:30

Et voici une nouvelle chronique de l'Infâme , toute sortie du four. Une nouvelle analyse tordue à savourer en famille.

2) Le méthode de Kira, ou pourquoi Light n’est qu’un gros blaireau.



Encore un titre provocateur à l’occasion de cette nouvelle chronique de l’Infâme. Avant toute chose, il me paraît naturel de préciser que, les choses étant ce qu’elles sont, je n’ai jamais dépassé l’épisode 3 de cette série, lassé par l’abus de gros plans sur les visages des personnages sur fond de musique dramatique et autres « si je fais ça, blablabla, il en en conclure que blablabla… » pour au final utilisé une tactique reposant entièrement sur un coup de bol imprévisible. Il est donc possible que je néglige certains détails (bien que je me sois documenté un minimum auprès de gens qui eux suivent). Bien, commençons.

L’origine de cette chronique se trouve lorsque je visite le topic de Death Note sur Shambala Alchemist. Et là, je suis frappé par le nombre de gens approuvant à plus ou moins demi-mots les actions de Kira (genre « Ouais, si j’avais le Death Note je ferais pareil » je genre de trucs). Là, le lecteur pense « Ouais, encore un de ces moralisateurs qui font style qu’ils ne sont qu’amour, et qui condamnent les soi-disant actes de violence », le genre de types dont Kira en personne se moque. Cependant, là n’est pas réellement le sujet ni même ce qui me dérange. En vérité, le problème ne vient même pas des intentions de Kira, mais bien de ses méthodes. Car, il faut bien l’admettre, s’il compte s’y prendre toujours de cette façon, les criminels peuvent dormir tranquille.

Analysons la méthode de Light. Généralement, il se plante devant son téléviseur (ou délègue sa tâche à quelqu’un d’autre aussi), à l’heure du journal télé, regarde les faits divers, et note les noms des criminels du jour, ces derniers mourants dans la minute.
Premier problème : Et quand on ne sait pas qui a fait le meurtre, hein ? Quand on trouve un cadavre sur le bord de la route, ou qu’un mec avec une cagoule braque une épicerie en plombant la famille au passage ? Qui c’est qui peut rien faire parce qu’il faut qu’il note le nom sur son carnet ? Je vous le donne dans le mille, Light. Et mine de rien, si on part du chiffre (entendu je sais plus où ça a peut être changé), que neuf crimes sur dix restent inexpliqués , en fait la classe criminelle ne souffre que d’une légère hémorragie depuis que notre Dexter fan de pendus a commencé le travail.

Deuxième problème : Et les erreurs judiciaires dans tout ça, hein ? Exemple typique : R.Kimble, médecin de son état, est accusé d’avoir tué sa femme. Light, fidèle à lui-même, note le nom. Richard meurt dans la minute. Plus tard , la police se met à soupçonner un manchot à l’identité inconnu (bravo à ceux qui auront reconnu les personnages de la série/film « Le Fugitif »). Qui c’est qu’à pas l’air d’un con ? Inutile de le préciser n’est-ce pas ? Et vu le nombre d’erreurs judiciaires que notre histoire a connue, un peu de recul ne ferait de mal à personne même aux Punisher du gribouillage. Allez, courage Light, sur toutes tes victimes, il devait bien en avoir un ou deux qui étaient coupables.


Troisième problème : De manière générale, quand la police a le nom du criminel (et le diffuse à la télé) c’est qu’elle l’a déjà capturée . D’où une question bête : mais à quoi il sert Kira au juste, à part servir de modèle à une horde de fans néo-gothiques imbéciles (dans le manga s’entend, loin de moi l’idée de me moquer du fan de Death Note^^) ? A…Rien.

Le problème de Kira n’est pas (du moins ici) qu’il tue sans vergogne des criminels sans procès. Le problème est qu’il les tue au pif sans aucun travail d’investigation quelconque. C’est compréhensible, c’est juste un génie qui a un père inspecteur qui laisse traîner son ordinateur portable chez lui. Feignasse.
De plus, il faut bien admettre que pour le dénommé Kira a une vision assez précise du mal criminel limitée au pauvre type poussé par la crise économique forcé de braquer des boulangeries pour survivre. Lui viendrait-il en aide d’éliminer des dictateurs, des horribles banquiers capitalistes qui créent ces hordes de pauvres types au chômage pour s’acheter un nouveau paquebot, des narcotrafiquants ? Pensez-vous. Entre dieux, on se comprend^^.


En bref, en un mot comme en cent, c’est bien beau de ricaner comme les méchants des « Fous du Volant » et de s’autoproclamer dieu chargé d’exterminer les criminels, encore faudrait-il avoir les moyens de son ambition. Quand même, quel blaireau ce Light^^. On peut pas dire qu’il soit une lumière (poudoumpich).


La question subsidiaire : Si Kira voit un crime à la télé, note le nom du criminel dans son carnet sans autres précisions (donc mort par crise cardiaque ), mais que le criminel porte un pacemaker, le dit-il criminel meurt-il ?

Mon opinion de professionnel : Question délicate, cependant, il me semble qu’il est écrit dans les règles que la cause de la mort est la crise cardiaque (si aucune autre indication). Donc, la crise est ce qui tue le mec. Donc, s’il porte un pacemaker, il semble logique qu’il échappe à Kira (sur ce coup là en tout cas^^). Décidément, il est beau le tueur de criminels^^.


Prochain épisode : Le Seigneur des Anneaux, apologie de la race pure ?


Dernière édition par starman81 le Sam 7 Mar 2009 - 18:11, édité 1 fois

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Macros le Ven 6 Mar 2009 - 21:51

Ahah, une analyse intéressante. Je tiendrais néanmoins à commenter certains points soulevés.

Tout d'abord, la méthode n'est pas aussi inefficace qu'elle pourrait sembler de prime abord. Bien sûr, pas mal de monde peut passer au travers du filet. Néanmoins, sa méthode est avant tout le fléau du crime organisé. Dans le cadre des grandes bandes style mafia ou yakuza, on a toujours tendance à avoir une assez bonne idée de qui dirige le schmilblik, c'est juste que c'est niveau preuves que ca coince. Dormez tranquille, braves gens, Kira est là pour redresser les torts ! (à noter tout de même qu'il a conscience des limites du JT : un de ses objectifs est d'obtenir la collaborations des polices du monde entier, qui lui fourniraient les listes de noms de criminels, et il se chargerait du reste...)

Ce qui nous amène au deuxième points, les bavures. Là, difficile de contester, il y a de bonnes chances qu'il y en ait eu, et pas qu'un peu. Simplement, le brave Light aime assez le proverbe "on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs", donc c'est pas ça qui va l'empêcher de dormir. Ils sont morts pour la cause, après tout... Et puis, au vu de ce qu'il fait tout au long du manga, c'est visiblement pas tuer quelques innocents qui va le faire hésiter. On est un dieu ou on ne l'est pas?

Troisième point : à quoi il sert? A faire de la super dissuasion. Savoir qu'un crime qui aurait normalement été puni d'une peine de prison plus ou moins longue est maintenant transformé en peine de mort assurée, ça pousse un peu à réfléchir. Donc soit on est bon, et on ne se fait pas prendre, soit on s'abstient. Si la dissuasion est efficace en vrai, ensuite, c'est un autre débat (dans le manga,ca marche, mais c'est un manga...)


Enfin, petit conseil à donner : lis le manga, regarde pas l'animé, il est assez ridicule... Forcément, adapter un truc ou les gens font que parler en restant dans leurs fauteuils, ça rend pas super. (oh, et au fait, pour les dictateurs, je sais pas, mais pour les méchants capitalistes, t'inquiète, il s'y colle aussi ^^)

Bonne chronique, et y'a des chances que je commente la prochaine aussi, vu le sujet!

_________________
" Persons trying to find a motive in this narrative will be prosecuted ; persons attempting to find a moral in it will be banished ; persons attempting to find a plot in it will be shot. "
avatar
Macros
Chevalier de l'Ordre du Grand Navet

Nombre de messages : 866
Age : 30
Localisation : Well that was funny, was it not ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 6 Mar 2009 - 22:01

Mmmm,marrant, pour le peu que j'en ai vu, il me semblait pas trop se préoccuper des crimes organisés. Mais j'avoue clairement mon ignorance sur le sujet. Par contre, tu sais qui dirige les cartels mexicains, toi?^^ Pas moi, et je n'ai jamais vu son nom cité à la télé (ni même le nom d'aucun de ses sous-lieutenants.)

Après pour les bavures, c'était surtout pour appuyer le fait que, si l'on excepte un certain impact médiatique (qui est sans doute la base principale de son "efficacité" dissuasive), je me demandais s'il en avait vraiment tué des criminels. Après, bon, un des buts principaux de cette chronique était de répondre à un passage de l'anime où Kira disait grosso modo que les gens qui étaient pas d'accord avec lui l'étaient parceque ils étaient hyppocrites (et puis les gens qui "soutiennent" Kira).

Mais bon, s'il tue les méchants capitalistes c'est déjà ça, c'est juste que, pour ce que j'en avais vu, il avait au départ une vision très "TF1" de la criminalité et de la notion de mal en général.

Après, j'avoue que j'ai jamais trop eu envie de suivre Death Note, en partie parceque les raisonnements me paraissent non pas tant ingénieux que tirés par les cheveux (je pense notamment à toute un scène où il force un agent du FBI à se démasquer en manipulant un criminel et en faisant mine d'intervenir pour que l'agent lui montre sa carte pour l'en dissuader. Ingénieux...A part que c'est complètement basé sur le fait que l'agent est sur le siège juste derrière lui, quand la règle de base de la filature est quand même de pas trop coller à sa cible. Il a eu de la moule quoi^^).

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Heg le Ven 6 Mar 2009 - 22:08

(Il faut savoir que comme vous vous répondez plus vite que moi, c'est la deuxième fois que je me recorrige.)

J'suis 100% d'accord que Kira est assez blaireau dans ça façon d'agir. Toutes les incohérences dont tu parles me sont déjà venues à l'esprit, à vrai dire. Certes, comme le souligne Macros, il a quand même un certain pourcentage de réussite, mais pour quelqu'un qui se prend pour Dieu, ça la fout mal. Le manga prouve qu'il est loin de ne viser que la mafia, et se charge de tous les petits cas sociaux avec la même verve. Donc pas de contradiction fleuve aujourd'hui. (Et pi, faut voir comment il prend son pied avec le coup du paquet de chips.)

Si, l'honnêteté me pousse à ajouter que, loin de négliger le fond de ce qu'il dit, je pense aussi que c'est sans doute le plus misérable des petits trouducs mégalos adeptes de la peine de mort qu'il m'ait été donnés de contempler. L'effet disuasif est relativement discutable, parce qu'il y aura toujours des gens pour penser qu'ils ne se feront pas prendre, sans parles des crimes pationnels qui arrivent sans préméditation. Certes, c'est un personnage de fiction, qui d'ailleurs possède son contradicteur dans le manga en la personne de L, ce qui me dissuade d'envisager un quelconque boycott, parce que c'est un bon manga. (Lis le, plutôt.) Mais ça veut aussi dire que les gens qui l'admirent IRL sont encore plus des blaireaux à son exemple. (Voilà, non seulement je suis communiste mais encore contre la peine de mort. Very Happy)

Question subsidiaire : je pense que ça fonctionne même avec le peacemaker. C'est un appareil concu pour réguler les battements d'un coeur malade dans la limite de ses anomalies naturelles, qui n'est pas à l'abri des défaillances techniques et n'est nullement capable de lutter contre un phénomène surnaturel bien plus tenace. De plus, le manga prouve maintes fois que, sauf impossibilité totale d'ordre matériel (genre parcourir des miliers de kilomètres en quelques minutes), son pouvoir lui permettait de créer toutes les circonstances necessaires à l'accomplissement de sa vilaine besogne. Donc, s'il faut que le peacemaker s'arrête de fonctionner pour l'occasion, il le fera, malheureusement.
Light utilise un instrument d'une redoutable efficacité, ce qui en fait doublement un crétin.

(Sinon, faut pas croire, j'aime bien Death Note, moi... Razz )
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 6 Mar 2009 - 22:15

mmm, j'y ai pensé, cependant j'avais un peu l'impression que le Death Note avait besoin qu'on pense pour lui. Et qu'il essayait de "simuler" la moert naturelle (par exemple si Light marque "le mec se prend une lance un obus dans la tronche" alors qu'il est à dix mille kilomètres , il se passera rien. Donc je pensais pas que la crise cardiaque était "superforte", et elle est pas devin, elle simulerait une crise capable de tuer un être lamba, sans prévoir une intervention extérieure. Après, bon, je suis qu'un pauv' novice moi.

Après, pour la question de la moralité de Light, j suis d'accor,d mis ce n'était pas le sujet de la chronique, l'argument étant cité dans le manga. Pas celui comme quoi Light serait une brêle incompétente^^.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Scieszka le Ven 6 Mar 2009 - 22:17

Bin dites donc, z'êtes en forme, les jeunes!

Nan mais blague à part, c'est pas bête, tes rapprochements foireux. Bon, on a un peu du mal à voir Edward en Sarkozy, quand même, parce que bon, il est insupportable, le Fullmetal, mais bien sympathique quand même.

Je ne commenterai pas sur Death Note, que je ne connais que par ouï-dire.

Mais sur le Seigneur des Anneaux, je t'attends de pied ferme...

Bonne soirée à tous!
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 6 Mar 2009 - 22:18

Ha oui, mais la raison est simple: Ed c'est le héros, alors que pour Sarko, certains ont tendance à le classer d'emblé comme "méchant", donc on évite ce rapprochement (foireux par principe car au mieux totalement invonlontaire^^)

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Scieszka le Ven 6 Mar 2009 - 22:22

Sinon, ça a l'air intéressant, Death Note, d'après ce que vous en dites...

Tiens, encore un manga qui pose des questions existentielles. Est-ce que le héros se pose des questions sur le pouvoir de tuer comme ça, ou bien est-ce qu'il le fait parce qu'il le peut, sans que ça lui pose plus de problème que ça?

(Oui, mais pour Sarko, moi j'en connais qui le classent dans les sauveurs de la France, aussi... sisi. Sinon, je dirais que la grande différence, c'est qu'Ed c'est un ado qui devient adulte et mûrit avec l'âge et à force de s'en prendre plein la tronche, tandis que l'autre... ben il n'a jamais grandi. Mais je reviens à Death Note, c'est le sujet du jour...)
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Starman le Ven 6 Mar 2009 - 22:24

Heu, j'ai peu suivi, mais pour ce que j'en ai vu, son genre c'est plutôt de ricaner comme un méchant de série B , tout en disant que c'est un dieu moderne. Bref, il n'a de "héros" que le rôle principal.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Scieszka le Ven 6 Mar 2009 - 22:31

Ah oui, une tête à claques, quoi...

Vais retourner à Douglas Adams alors, au moins, c'est drôle!

Bonne soirée
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Heg le Ven 6 Mar 2009 - 22:32

Ok, ok... Je me suis emportée, question morale de l'histoire, j'admets.

Mais je maintiens ce que j'ai dit pour la question subsidiaire. Si tu poursuis (ou plutôt commence) une lecture attentive du manga, tu verras qu'en effet le deathnote peut agir sur les causes indirectes d'un évènement pour se permettre d'agir, mais ce, bien sur, dans les limites du raisonable. Donc, certes, envoyer un obus dans la tronche d'un mec qui ne se trouve pas dans les tranchées de Verdun et ne travaille pas sur une base militaire est totalement irréaliste. Mais provoquer une défaillance minime, qui se produit parfois dans la réalité même, et dont les conséquences sont pourtant funestes, dans un appareil qui n'est déjà pas fiable à cent pourcents, c'est déjà beaucoup plus probable non ?

@Sciezka : Disons que Light se pose visiblement peu de questions, mais il se trouve être, selon moi, passablement dérangé. Il montre, par exemple, une profonde incapacité à éprouver de l'affection pour quiconque, il est mégalomane, etc. Il aurait surement une analyse psychologique un peu sérieuse à faire.
De plus, il se heurte à un certains nombres de personnages persuadés que ce qu'il fait est mal, donc le manga n'est pas immoral, il est plutôt assez equilibré.

Sinon, contente de voir que tu penses comme moi pour Ed. Very Happy
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Chronique de l'Infâme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum