Starman

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Mer 18 Fév 2009 - 16:24

Ah la la... Que j'aime l'émission de ces deux présentateurs russes qui me rappellent bizarrement quelqu'un... enfin bon^^ J'ai hâte de voir ce que notre ami Adam a trouvé pour vaincre le super communiste!

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Macros le Mer 18 Fév 2009 - 22:31

Damned! Une solution pour contrer le hérault du communisme? Mon dieu, qu'est ce que ca peut bien être... Le mettre au défi de manger un double cheese burger? Lui balancer non stop des tubes de Michal Jackson? Acheter pour lui des actions en bourse? Le suspence bat son plein!

_________________
" Persons trying to find a motive in this narrative will be prosecuted ; persons attempting to find a moral in it will be banished ; persons attempting to find a plot in it will be shot. "
avatar
Macros
Chevalier de l'Ordre du Grand Navet

Nombre de messages : 866
Age : 31
Localisation : Well that was funny, was it not ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Mar 24 Mar 2009 - 22:07

Chapitre 8 : Le vil Barbare Rouge passe à l’attaque


Deux jours avaient passé depuis la vision du documentaire soviétique. Adam n’avait guère eu le temps d’enfiler son costume, trop occupé par un devoir maison de biologie et un tournoi de pogs inter-collèges où il avait perdu en finale. Mais il n’avait pas d’inquiétude : Captain Soviet finira bien par refaire surface et, à ce moment là, le SDSH le préviendra. Du moins, il l’espérait.
Aujourd’hui étant un samedi, Wales n’avait pas cours. Aussi décida-t-il…de passer la journée à ne rien faire devant la télé qui était dans sa chambre. Décision qui dura environ cinq minutes, car il fut interrompu par le bruit strident du communicateur que lui avait fourni le SDSH.
« Quoi, répondit Starman, qui était toujours de mauvais poil le matin.
-On a retrouvé la trace de Soviet.
-Comment vous avez fait ? Vous avez trouvé sa planque ?
-Heu…en fait non… Il est en train de passer à la télé.
-Hein ?
-Ouais, il se trouve à la Bourse de Hero City, qu’il menace de faire sauter en direct.
-Mon dieu.
-Vas-y. Mais je te préviens : si la Bourse explose, c’en sera fait du monde tel que nous l’avons connu. »
Adam raccrocha. Ca y’est, il avait la pression maintenant.

« Hahaha, pauvres esclaves à la solde du Grand Capital. Vous vous êtes enfermé dans un monde où les bourgeois exploitent et oppriment le Prolétariat. Mais bientôt ce sera fini. A 10 heures, cette bâtisse impie volera en éclats. Et alors, les gens découvriront enfin les vraies valeurs du communisme, hahahahah… »
Dimitri fut interrompu dans son monologue machiavélique par un de ses hommes de main (les fameux Soviet Soldiers crées par le sérum volés) volant à travers un mur de béton.
« Encore toi, pesta le communiste, apercevant enfin la silhouette de notre héros.
-Et ouais. La dernière fois, t’as eu du bol, mais pas ce coup-ci. Je vais te mettre une raclée.
-Ha. Pauvre intriguant des multinationales qui licencient sans vergogne. Tu n’as pas encore vu la totalité de mes pouvoirs. »
Et il se jeta sur Starman, qui n’eût pas le temps d’esquiver. Les deux combattants roulèrent dans les escaliers derrière eux, enchaînant coup de poing sur coup de poing. Arrivé au sol, le justicier repoussa la Terreur Rouge d’un coup de pied. Se rétablissant d’un salto arrière, Soviet se prépara à lancer son coup ultime.
« La Faucille ! »
Il fonça sur son adversaire, et tenta de l’étouffer d’une clé de bras, mais le jeune héros attrapa son bras de justesse, et le lança contre un mur. Cependant, le soviétique se rétablit d’une figure et, prenant appui sur le mur avec ses pieds, se propulsa vers Starman.
« Le Marteau ! »
Plongeant en arrière, Starman réussit in extremis à esquiver l’attaque. Tandis que Soviet passait sur au dessus de lui, il prit appui sur ses mains, et le frappa de toutes ses forces avec ses pieds joints. Le capitaine fut projeté contre le plafond, et manqua de peu de le traverser. Il réussit malgré tout à retomber ses jambes.
« Peu importe tes efforts, chien capitaliste. D’ici deux minutes, la bombe que j’ai habilement dissimulée fera sauter la Bourse. Alors, vos actions s’écrouleront, et le prolétariat, enfin conscient des chaînes qui l’emprisonnent, se révoltera pour mettre un terme à ce système d’exploitation.
-Jamais, s’exclama le justicier. La chute des actions ne mettra jamais un terme au capitalisme ! Même si la Bourse explose, les actions se relèveront d’elles-mêmes. »
Dans un hurlement de rage, Captain Soviet fonça en direction de son challenger qui, mut par un réflexe subit, se poussa sur le côté. Puis, joignant les mains, il les dirigea vers le communiste. Alors une vague d’énergie de type inconnue en sortit , projetant le vil rouge à travers les murs. Regardant ses mains, il eût ce commentaire :
« Bon, nouveau pouvoir : Lancer des vagues d’énergie. Cool. »
Puis, se rappelant qu’il devait empêcher la Bourse d’exploser, il se mit à chercher en courant où pouvait se trouver la Bombe. Après avoir cherché pendant de longues minutes (même si, techniquement , il ne lui en restait que deux, c’était des minutes plus longues que la normale , selon la théorie de : « La bombe qui doit exploser dans trente secondes mais qui est à dix quand le héros la trouve deux minutes plus tard »), il constat quelque chose d’incongru dans une Bourse capitaliste américaine, quelque chose qui le frappa d’emblée par son étrangeté.
« Une statue en or de Staline ? »
Nonobstant que la bombe se trouvait peut être là, Starman la détruisit d’une puissante vague d’énergie (histoire de rôder son nouveau pouvoir). Réduite en petits morceaux , elle révéla la bombe, qui affichait dix secondes sur son moniteurs. Se rappelant de la théorie du « maintenant que la bombe est trouvée, le temps reprend ses caractéristiques normales », Wales saisit la bombe et la lança au loin par une fenêtre. Juste à temps, une fois haut dans le ciel, la bombe explosa. Starman avait sauvé le monde capitaliste.
« Non. »
Se retournant, Adam vit Captain Soviet, tombant à genou, visiblement choqué par l’échec de son plan.
« Héhé, t’as vu ce que j’en ai fait de ta bombe ?
- La statue de Camarade Staline…
-Hein ?
-…Comment as-tu osé ?! TU VAS PAYER ?! »
A présent, les yeux du communistes ne reflétaient plus que la colère. Hurlant de rage, il dégagea soudain une gigantesque aura énergétique. Dans une explosion, ses yeux devinrent verts, son corps fatigué se muscla de façon impressionnante , tandis que ses cheveux d’hérissèrent et devinrent dorés. A présent, il dégageait une impression de surpuissance telle que rien ne semblait pouvoir l’arrêter. Starman frissonna. Ainsi, il n’avait pas rêvé. C’était bien ça qui s’était produit , et avait détruit le labo communiste à l’époque.
« Ho putain le con, il s’est transformé en Super Sayan ! »

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Mer 25 Mar 2009 - 9:20

Eh faut pas s'énerver comme ça...l'avait qu'à pas la cacher dans sa beeelle statue sa bombe qui met deux loooooongues minutes à exploser...^^
Ceci étant dit...bon post, toujours très drôle. Curieuse de voir la suite...

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Mer 25 Mar 2009 - 17:04

J'avoue, c'est un excellent post! J'attends avec impatience de lire comment Starman va se débarrasser de la terreur rouge... Et j'ai aussi hâte de voir ses prochaines aventures... (peut-être trouvera-t-il une solution pour faire taire un papiste nazi qui est contre l'utilisation du préservatif... quel grand mystère!^^)

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Ven 8 Mai 2009 - 21:51

Bon, fin de l'arc "Soviet". je suis pas très content de ce post ,pas très long et j'avais pas trop d'idées. Mais fallait avancer. Promis, la suite sera mieux.

Chapitre 9 : Le soviet voit rouge


Interloqué, le justicier en herbe contemplait son ennemi, incapable de comprendre comment cela était possible. Ce dernier jeta un regard empli de haine envers le capitaliste. Puis, il disparut soudainement de son champ de vision.
« Quoi ? Mais qu’est-ce que… ? »
Le temps que Wales réagisse, Captain Soviet se tenait face à lui, toujours aussi imperturbable, toujours aussi empli de haine.
« Bordel ! »
Starman tenta de lui porter un coup, mais son poing fut stoppé par la main du communiste, qui lui serrait le poignet de toutes ses forces
« Cela suffit, siffla-t-il. Monstre. »
Adam tenta de se dégager, mais rien à faire, la poigne du soviétique l’empêchait de faire le moindre mouvement.
« Vous avez détruit tellement de choses, vous autres capitalistes. Et ma statue de Camarade Staline. »
Notre défenseur des valeurs américaines réussit enfin à libérer son bras et, dans un soucis tactique, recula d’un bond.
« Je suis furieux ! Impérialiste ! »
Dans un hurlement de rage, mêlé à la douleur, le super-communiste chargea son adversaire, et lui porta un violent coup au ventre. Le souffle coupé, Starman tomba à genou, tandis que le sol semblait se dérober sous ses pieds. Se relevant avec peine, il tenta un coup de pied, qui fut esquivé avec aisance par l’infâme, qui lui saisit la jambe, avant de le projeté contre le mur derrière lui. Incapable de se rétablir, Wales ne put qu’attendre de passer au travers pour pouvoir se rétablir d’une roulade en arrière. Mais à peine eut-il le temps de reprendre son équilibre qu’il aperçût une gigantesque vague d’énergie se diriger à toute vitesse dans sa direction.
« Ho, mer… »
Il n’eût pas le temps de finir son juron que, déjà, il encaissa le tragique assaut. Autant dire qu’il ne resta pas debout bien longtemps. Sa vue était trouble, il avait du mal à respirer. Il sentit quelque chose le soulever par le haut du costume, il mit une seconde à se rendre compte que c’était Captain Soviet.
« C’est fini. Je vais te lessiver.»
Starman soupira. Il allait devoir sortir son atout maître plus tôt que prévu.
« Ouais, répondit-il. J’imagine que tu laves plus blanc que blanc. »
Soudain pris d’un violent spasme musculaire, le communiste lâcha le grand défenseur du Capital, avant de se tenir le ventre en poussant un gémissement de douleur.
« Que…Que se passe-t-il ?
-Quoi, rétorqua le justicier, t’as des maux de ventre ? Je comprend ta douleur, j’ai les mêmes à la maison. »
Soviet tomba à genou, hurlant sa souffrance. Comme Adam l’avait deviné, il était tellement habitué au communiste qu’une exposition à une dose concentrée de capitalisme ne pouvait que lui nuire. Et quoi de plus capitaliste que des publicités ? Il donna un coup de pied surpuissant au visage du vil rouge.
« Tiens, prend ça dans ta gueule. Avoue, ces crises, c’est plus fort que toi , hein ? »
Une nouvelle réaction violente pris de court Soviet, qui ne put réagir.
« Je te conseille Mercurochrome, car c’est vraiment le pansement des héros ! »
Cette réplique piquante, suivie d’une série de coups de poing en pleine face, suffit à mettre hors d’état de nuire le communiste.
« Pov’ naze . »

« Hé, Adam, t’as vu les infos, hier ? »
Le jeune Wales tourna la tête en direction de Steven, un ami qui datait de l’école primaire. Ce dernier tenait difficilement en place, comme sous le coup d’une grande excitation.
« Non, je sais pas. Qu’est-ce qu’il y’a ?
-La Bourse de Hero City, et ben, elle a failli exploser à cause d’un communiste, mais y’a un super-héros il lui a pêté sa gueule. Il s’appelait Starman, j’crois.
-Ha, répondit le jeune collégien, tout en se retenant de sourire béatement. Je connais pas.
-Ouais, moi non plus, mais il est trop stylé, t’vois. Bon, ses fringues font un peu tant’…
-Hé !
-Mais il trop la classe quand même. Un peu comme Destroyer Man. »
Adam renonça à répondre. C’était bien Steven, ça. Limite incompréhensible. Mais il sentait que quelque chose avait changé. Starman était devenu le sujet de discussion numéro un. Ils en avaient parlé aux infos, dans les journaux, et les gamins de la cour ne discutaient que de lui. Ca y’est, il avait entamé le long et périlleux chemin vers la gloire. Rien en serait plus jamais comme avant.
« Hé, Adam.
-Mmm. Quoi ?
-La sonnerie est finie. Faut y aller, sinon Mr Armando, le prof de Physique, va encore te mettre une heure de colle. »
Grommelant dans sa barbe imaginaire, Adam suivit son ami. Il allait devoir s’y faire, certains ne changent pas en fin de compte.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Ven 8 Mai 2009 - 22:38

Bof ça va encore pour un post pas inspiré, j'ai vu pire...^^ Sinon, sympa l'idée des pubs...mais j'ai déjà du le dire...Et comme d'hab, on attend la suite...avec impatience même ^^

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Heg le Sam 9 Mai 2009 - 9:09

L'infâmie capitalisste à encorre gagné pourr cette fois... Mais nous rreviendrrons nous venger, camarrades !
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Sam 9 Mai 2009 - 9:18

Mdr pas mal du tout le coup des pubs. J'ai bien aimé. C'est une bonne manière de battre un capitaliste^^ Vivement la suite!

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Scieszka le Sam 9 Mai 2009 - 10:11

Heu, tu veux dire que c'est une bonne manière de vaincre un communiste?

Moi aussi, me suis bien marrée. Bien caricatural à souhait, toussa... La prochaine fois, il affronte qui? D'odieux mafieux siciliens? Le Parrain himself?
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Dim 17 Mai 2009 - 20:29

Chapitre 10 : Le plus beau programme du monde

George Stevenson jeta un coup d’œil à l’horloge suspendue au-dessus de la porte d’entrée (et surtout de sortie) de la garderie. Encore trois heures avant la fin de son service. Il poussa un long soupir. Quelle plaie que de garder des gosses. Et pourtant, tel était son métier. Heureusement, il avait vite compris comment faire son job à la perfection. Quand un gamin chialait, filer du mercurochrome à celui-là et une bonne fessée à celui qui chialait pas. Et le reste du temps, lire son journal sans s’occuper d’eux. Une routine bien calibrée, il fallait bien l’admettre. Mais il ignorait que sa vie allait changer à jamais.
« M’sieur. »
George leva le nez de son magasine , et vit un des gosses le regarder avec un grand sourire.
« Quoi, répondit-il.
-Vous êtes mon copain ?
-Ben…oui, rétorqua-t-il, sachant qu’il ne fallait jamais contrarier un gamin en mal d’affection.
-Alors vous voulez jouer avec moi ?
-Heu, non, là je peux pas, je….je lis un magasine.
-Alors vous êtes pas mon copain ?
-Mais si, je suis ton copain.
-Alors vous voulez jouer avec moi.
-Oui, mais non, là je peux pas.
-Alors vous êtes pas mon copain ? »
Et c’est ainsi qu’une demi-heure plus tard….
« Alors vous voulez jouer avec moi ?
-Ho, et puis merde, jura-t-il , tout en sortant son revolver et en mettant une balle dans la tête du parasite, sous les yeux choqués du personnel soignant, et sous l’indifférence du reste des bambins. »
Il se leva et menaça l’assistance de son arme.
« Que personne ne bouge, bordel de merde ! C’est une putain de prise d’otage. »


« Rendez-vous, vous n’avez aucune chance de vous en sortir. Relâchez les enfants.
-Vas te faire foutre ! Je veux une bagnole, et un sandwich au jambon !
-Jamais le gouvernement ne cédera devant tes menaces, trou du cul ! »
Starman dût se retenir pour ne pas lui balancer l’interphone en pleine gueule. Il ne supportait pas ce genre de mecs. Mais il fallait qu’il fasse gaffe, sinon allait y’avoir des morts et il aura des malus.
« Bon, écoutes, heu… On peut discuter, hein.
- Tu parles que je vais…. »
La discussion fut soudainement interrompue par l’arrivée d’un des gamins, qui se plaça avec détermination devant le preneur d’otage, un jouet robot à la main.
« T’es méchant, dit-il avec ferveur, Golgorak, il va te tuer. Combo Fulgur ! »
Brandissant sa figurine, il appuya sur un bouton situé au dos, et activa le « rayon laser ».
« Pioupioupioupioupiou, fit le rayon laser de Goldorak, sous le regard éberlué du preneur d’otage. Ce dernier mit un moment avant de re^rendre ses esprits, et de tirer une balle dans la tête du garçon. Profitant de cette seconde (enfin, grosse seconde) d’inattention, lança l’interphone de toutes ses forces, percutant en plein visage le vil criminel. Une fois de plus, il avait accompli son devoir.
« Ho, merde ! Je vais être en retard à mon cours, moi ! »
Et il partit à toute allure, pour une nouvelle mission héroïque.

Il arriva de justesse devant la salle de classe. Il devait bien l’admettre, les pouvoirs de Starman étaient bien pratiques. S’asseyant à côté de Steven, comme d’habitude, il commença une longue préparation afin de résister aux deux heures de cours d’histoire. Le professeur, Monsieur Robert, était aussi chiant qu’insipide, et ses chances de survie en milieu scolaire (qui, comme nous le savons, est bien pire que la jungle amazonienne, ou même que l’univers de la série Dallas) étaient réduites. Et, comme d’habitude, toute la classe allait s’en foutre. Soudain, la porte s’ouvrit, révélant aux élèves, non pas Monsieur Robert, mais quelque chose de beaucoup plus inattendu.
« Un robot ? »
Cette affirmation était exacte en soi, quoique « tas de boulon » serait plus proche de la vérité : sa couleur verdâtre était attaquée par la rouille, il se déplaçait sur des petites roulettes, et ses mains ne comportaient que trois gros doigts. D’une manière générale, il n’était pas très engageant (et c’est un euphémisme).
« Bien, le bonjour à vous, dit-il d’une voix monocorde et totalement impersonnelle. Je suis votre professeur remplaçant.
-Qu’est-il arrivé à Monsieur Robert, demanda un élève.
-Il a tenté de se suicider.
-Ha ?
-Mais ses jours ne son pas en danger.
-Hoooo.
-Mon nom est XP4000, mais pour vous ce sera Monsieur XP4000. »
Roulant jusqu’au tableau, il nota d’une craie blanche la site de lettre et de chiffres qui composaient son nom. La classe ne savait pas trop quoi penser, entre fou rire et consterne ment.
« Bien, reprit XP4000, tout d’abord, je vais rendre les copies de l’examen que vous aviez rendu à mon prédécesseur et que j’ai corrigée moi-même . »
Un tas de copies en mains, il se dirigea jusqu’à la table d’un élève au premier rang.
« Dusshel, F-. Et alors, tu as eu ton année précédente dans une pochette surprise ? Ha, ha,ha, plus je la fais plus je me marre, dit-il d’une voix tout aussi impersonnelle, avant de se diriger vers la table suivante. »
Durant cinq minutes, les élèves, face à leur copie, connurent le sentiment qu’éprouvait le taureau lorsque le toréador l’achevait de son épée sous les vivas de la foule. Puis le cours continua comme si de rien n’était.
« Bien, reprit XP4000, aujourd’hui, nous allons parler de la guerre du Viet Nam.
-Mais, monsieur le robot, commença l’un des élèves…
-Monsieur XP4000.
-Monsieur Xp4000, on était en train d’étudier la Déclaration d’Indépendance.
-Et, je te dis que l’on va étudier le Viet Nam, connard de cancre de merde. Si tu veux une heure de retenue, faut surtout pas hésiter.
-Heu…Non monsieur.
-Bien. Donc, pour bien comprendre le Viet Nam, il faut entendre des témoignages de ceux qui l’ont vécus. Voilà pourquoi….je vais vous raconter ma propre exprience de ce que j’ai vécu au Viet Nam ».
Adam sentit que ce cours allait être très différent de d’habitude

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Dim 17 Mai 2009 - 20:37

Sympa le prof...le cours risque d'être...intéressant...
Et pour pas changer, bon post, toujours drôle et curieuse de lire la suite...je développe pas plus, faut que j'retourne écrire mon post ^^

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Heg le Dim 17 Mai 2009 - 20:46

Après une prise d'otage aussi choquante moralement que rapidement désamorcée, notre héros se retrouve face à un robot vraisemblament consu par Microsoft (donc il se réclame de la quatremillième version d'un fameux système d'exploitation) et qui semble avoir l'intension de partager des souvenir de bombardement au Napalm et de putes à Saïgon.

Cette série est définitivement pleine de surprises.
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Lun 18 Mai 2009 - 17:25

Mdr je dois dire que le début m'a un peu surpris même si (et ne m'en voulez pas, ça m'a fait la même chose au début de Clifangher quand la copine de Stalone tombe de la corde entre les deux falaises) j'ai éclaté de rire quand le type a collé une balle dans la tête des gamins... Cherchez pas à comprendre.

En tout cas, pas mal du tout et j'aime bien le nouveau prof, il a de supers vannes et j'imagine trop sa voix quand il les sort^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Lun 8 Juin 2009 - 20:41

Chapitre 11 : Nous étions robots

« J’ai été envoyé au Viet Nam dès le début du conflit. Nous étions une unité d’élite chargé d’une seule et unique chose : tuer le plus possible de pourritures de viets. Dès ma première mission, mon groupe robotique XP fut envoyé derrière les lignes ennemis afin de semer la confusion dans leurs rangs. »
Au fur et à mesure que le nouveau prof continuait son cours, Adam vit les iodes colorées qui lui servaient d’yeux se perdre dans le vague, tant et si bien que, s’il ne s’agissait pas d’un tas de boulons rouillés, il aurait juré que des souvenirs intenses lui traversaient l’esprit, le renvoyant de nombreuses années en arrière.

« Et alors j’ai dit à cette pute viet : Si t’as besoin de lubrifiants, demande, j’ai tout ce qu’il faut à la maison. »
XP 4000 se retint de justesse de ricaner. XP 3000 était un sacré comique, malgré (ou à cause ?) du ton monocorde qu’il employait.
« Sacré enfant de putain, rétorqua-t-il. Toujours le mot pour rire.
-Quoi ? Tu me cherches espèce de lopette ?
-Je vais t’apprendre qui est la lopette, couille molle.
-Hé les tantouzes, intervint XP 6000, arrêtez de vous sucer la bite et préparez vous à sauter. »
XP 4000 hocha légèrement la tête. Pas trop tôt, le voyage en hélico était bien trop long à son goût, et il avait besoin d’action. Soudain, la porte de l’engin s’ouvrit en grand, et 4000 dût activer son programme d’équilibre pour ne pas chuter violemment.
« Allez les fiottes, lança XP 1000, le chef du groupe. Sautez, et n’oubliez pas d’activer le programme « parachute » une fois en l’air. »
Les dix membres de l’unité XP bondirent à l’unisson. Il leur fallût plusieurs minutes pour atteindre le sol, au beau milieu de la jungle .
« A partir de maintenant, plus un bruit, ordonna XP 1000. Les viets ne doivent pas savoir qu’on est là. »
Ils obéirent et, sans autre bruit que celui que faisait leurs roulettes, ils s’enfoncèrent dans la jungle. Leur progression était difficile, car leurs petites roues percutaient le moindre obstacle , et l’herbe s’incrustait dans les rouages. Mais ils continuèrent vaillamment. Sentant une vague d’appréhension l’envahir, XP 4000 serra le manche de son M60, se blottissant inconsciemment contre son voisin.
« Les gars. »
Tous se retournèrent. C’était XP 10 000 qui venait de parler.
« Quoi donc, demanda XP 1000.
-J’ai l’impression que quelqu’un nous observe.
-Ce n’est rien, juste le stress.
-Mais…
-Arrête donc de faire ta pédale, et suis le ry… »
XP 4000 ne comprit pas bien ce qui s’était passé. Soudainement, un pieu en bois avait empalé XP 1000, tandis que des tirs de mitrailleuses, dont il ne parvenait pas à déterminer la provenance, les canardait, lui et ses équipiers. Par réflexe, le robot réussit à se cacher derrière un arbre.
« XP 3000, tu vas bien ? XP… »
C’est alors qu’il vit son ami, sévèrement touché, se traîner près de l’arbre voisin.
« XP 3000, non.
-Sauves-toi, répondit le robot, sauves tes circuits.
-Non, je te laisserai pas.
-Ha, c’est le fin pour moi.
-Ne dis pas ça. Tu vas t’en sortir.
-Tu te rappelles ? Tu te rappelles notre promesse ?
-Oui. Nous nous étions juré de devenir enseignant, et de propager le savoir aux générations futures.
-Jures-moi que tu le feras.
-Je…
-Jures-le.
-Je le jures.
-Je crois que cette fois, ça y…. Ce programme va être arrêté car il a effectué une opération non conforme.
-XP 3000, non. Non. »
Le robot s’approcha de son camarade, pour constater avec amertume l’évidence. Il était hors circuit. Soudain pris de rage, il prit l’arme de son ami.
« Crevez tous, enculés de viets de merde, beuarrrrrrrrrrrrh, dit-il, enragé, tirant au hasard de ses deux armes. »
Il ne savait pas où se trouvaient les autres , et il s’en fichaient. Ils avaient désactivés son ami. Ils allaient payer.
Soudain, une balle traversa son circuit d’équilibre.
« Ha. »
Incapable de se maintenir debout, il tomba au sol, lâchant ses armes dans sa chute. Incapable de les récupérer, il voyait ses opposants s’approcher de lui.
« Hou hou, Kôkass, ricanaient-ils. »


« Une fois capturé, j’ai été torturé des jours durant, continua le prof. Une patrouille réussit à me récupérer, et depuis ce jour, ma haine des viets n’a plus connu aucune limite. J’ai tout fait pour en tuer le plus possible, et gagner la guerre. Mais on ne nous a pas laissé la gagner. Ils avaient l’avantage du terrain, et notre armée était inadaptée au combat en plein en jungle. Et juste quand nous reprenions l’avantage… »
Il fut interrompu par la sonnerie marquant la fin du cours. Adam poussa un soupir de soulagement.
« Allez, songea-t-il, plus qu’une heure avant la pause déjeuner
-Pour demain, vous me lirez de la page 15 à 25 de votre manuel, et en ferez un résumé de six pages, et celui qui ne l’aura pas fait aura un zéro. »
Adam soupira. Il sentait qu’en fin de compte, il allait pas l’amer ce prof.

XP 4000 posa son plateau sur la table. Il ne savait pas bien pourquoi il devait faire comme s’il mangeait cette nourriture, mais cela faisait partie de ses circuits. Jetant un œil sur les plats, ses iodes s’arrêtèrent sur l’entrée. Deux petits nems enroulés dans une feuille de salade. XP 4000 était incapable de détourner son regard. De teribles souvenirs l’assaillirent de nouveau. Des années auparavant, des viets experts en torture fourraient des nems brûlant dans ses circuits.
« Non, arrêtez, non, ha, suppliait-il. En vain.
-Hou hou hou, kôkass, kôkass, rétorquaient-ils de façon sadique.

« Excusez-moi. »
Cette voix féminine sortit XP 4000 de sa rêverie. Levant la tête, il vit une femme d’une quarantaine d’années, le fixant avec un sourire aux lèvres.
« Je peux m’asseoir ?
-Bien sur. »
S’exécutant, elle ne toucha pas pour autant à son plateau-repas, visiblement intriguée par le robot.
« Vous êtes le nouveau professeur d’Histoire ?
-En effet. Je suis XP 4000, mais pour vous ce sera…..juste 4000.
-Moi, je suis Miss Sneek, je suis professeur de Littératures. »
4000 acquiesça. Etrangement, cette femme lui plaisait bien, il se demandait bien pourquoi.
« Alors, vous ne touchez pas à votre plateau repas ?
-En fait, je ne suis pas programmé pour ingérer des aliments.
-Pourquoi être venu au self alors ?
-Je ne sais pas, mon programme me l’indiquait. »
Miss Sneek se mit à rire. Normalement, une telle marque d’humiliation aurait valu de la part du robot une réplique cinglante, mais là, au contraire il se sentait juste vaguement embarassé, et ne savait pas vraiment quoi dire.
-Hou, hou hou. Vous êtes plutôt du genre cocasse, vous. »
Soudain, XP 4000 se raidit. Quelque chose fit « tilt » dans ses circuits. Avec lenteur, il fixa l’enseignante froidement.
« Kô…kass ? »

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Lun 8 Juin 2009 - 20:54

Cocasse...^^ Mais pourquoi j'ai l'impression qu'elle aurait pas du dire ça...
Quoiqu'il en soit, bon post. Effectivement c'est un peu n'importe quoi c't'histoire de robots-soldats...mais c'est ça qui est drôle. Rien que d'imaginer la scène...^^

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Mar 9 Juin 2009 - 16:35

Mdr j'avoue cette scène serait excellente à filmer!! Et là, j'imagine bien le robot rougir devant la prof de littérature...
Mais du coup, je sais pas pourquoi, je le sens moins bien pour elle dans le prochain chapitre^^ Notre ami Starman va avoir un nouveau job à faire on dirait.

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Ven 10 Juil 2009 - 21:17

Chapitre 12 : Tonnerre sous les néons


Adam jeta un œil désabusé sur la longue file d’attente qui le séparait de son futur repas, et soupira bruyamment, histoire que tout le monde l’entende. Il n’était pas prêt de manger, c’était le moins que l’on puisse dire. Et aujourd’hui, c’était la journée « steak/frites » de la semaine, et évidemment, pour une fois qu’il n’y avait pas de la brandade de morue à bouffer, il fallait qu’il passe dans les derniers. Quelle plaie ! Adam commença à maudire toutes les personnes qui pouvait avoir un lien avec cet état de fait, des pions au cuistot, en passant par Dédé le Bricoleur, quand un bruit ressemblant fortement à un coup de feu le sortit de sa rêverie.
« C’est quoi, ce…. Marmona-t-il.
-Crevez tous, enculés de viets de merde, beuarrrrrrrrrrrrh, fit la voix monocorde de son nouveau professeur d’histoire, tandis que de nouveaux coups de feu se faisaient entendre, par rafales. »
Adam réagit au quart de tour. Suivant la foule de collégiens affolés qui partaient dans la direction inverse des coups de feu, il profita de la confusion pour entrer dans les toilettes pour hommes.
« Bah, fit-il, à défaut d’une cabine téléphonique. »
Activant l’énergie de sa montre par la simple pression d’un bouton, il ne mit que quelques secondes à devenir le plus grand de tous les héros (devant Superman, Action Man, et Nono le Petit Robot).
« Faudra pas que j’oublie de noter ça en heures supplémentaires, ajouta-t-il. »


Quand il arriva à l’entrée du self, il constata avec le minimum de stupéfaction requis que la salle s’était transformée en un véritable champ de bataille. Partout traînaient des débris de table, des plateaux renversés, ainsi que des cadavres de collégiens . Et au milieu de tout ça se tenait XP 4000, armé d’une gigantesque mitrailleuse , qui tirait dans tous les sens, en « hurlant » aux viets. A ses pieds se trouva un cadavre que Starman reconnut quasi instantanément.
« Hé, mais c’est….merde, elle s’appelait comment , déjà ? Enfin bref t’as buté ma prof de français. Bon, je l’aimais pas trop mais quand même, t’aurais pas pu buter Mmm Grogne à la place. »
L’apercevant enfin, le robot ouvrit le feu sans aucune sommation, proférant toutes sortes d’insultes telles que « Ton concepteur en tutu au milieu de Saïgon, enculé . » Mais, grâce à sa vitesse ahurissante, le justicier esquiva toutes les balles en plongeant sur le côté, se remettant debout d’une roulade, avant de courir se cacher derrière une table. De sa cachette, il vit un autre cadavre qui lui était familier.
« Hé, mais c’est Emily Boyle, de 4è B. Espèce de salaud, elle était super bonne en plus. Ca, ça va se payer. »
Soudain, la pluie de balle cessa. En déduisant que son adversaire était à court de munitions, Starman sortit de sa cachette et fonça à tout vitesse vers son adversaire, qui lui-même faisait de son mieux pour recharger dans les plus brefs délais. Mais à peine eût-il le temps de réarmer son engin que notre héros était déjà sur lui, lui retirant la mitrailleuse des mains d’un coup de pied sauté. Profitant de son avantage, la merveille costumée attaqua de toutes ses forces, enchaînant les coup à une vitesse ahurissante. Puis, reculant d’un bond, il prépara la vague d’énergie la plus puissante dont il était capable. Poussant un hurlement, il balança la sauce sur le tas de boulons, qui fut projeté à l’autre bout de la pièce.
« Pff, fit le super-héros en toisant la masse métallique inerte. Tranquille. »
C’est alors que, sous ses yeux stupéfaits, la machine se remit sur ses roulettes d’un simple bond. Il n’avait, pour ainsi dire, rien.
« C’est tout ce que tu sais faire, sale jaune ? »
Enervé à la fois par la pique et par le fait d’être pris pour un Vietnamien, Starman chargea le soldat et tenta de lui donner un puissant coup de poing, qui fut aisément bloqué. Alors qu’il tentait de se dégager, une décharge électrique lui traversa le corps. Le relâchant enfin, XP ne lui laissa pas une seconde de répit. Tournant sur lui-même, il distribuait des coups à une vitesse que Starman n’aurait pas cru possible. Puis, il le saisit et le balança de toutes ses forces contre un mur. Le traversant comme du beurre, le justicier atterrit sur le terrain de basket du collège, où il percuta violemment la barre en fer qui soutenait le panier, panier qui tomba sur son crâne.
« Aouch, murmura-t-il avant de s’évanouir. »
Aussi incroyable que cela pouvait sembler, le sauveur du capitalisme avait été vaincu.

« J’y crois pas ! »
Observant à tour de rôle la façade du collège et les survivants amassés juste derrière lui, il eût un bref mouvement rageur.
« Je savais que j’aurais pas dû accepter ce programme expérimental de réinsertion d’anciens du VietNam. Sans danger, soi disant. Comment on va assurer les cours maintenant ?
-Laissez moi faire, intervint Mme Grogne, lissant sa moustache et toisant le CPE tout en allumant un cigare. Donnez-moi une agrafeuse, un paquet de punaises, et un carnet de correspondance, et je lui ferait une guerre comme il en a jamais eu.
-Heu…. Merci Mme Grogne, mais je crois qu’on va garder cette option comme dernier recours. »
Il s’empressa de reporter son attention sur autre chose. Cette femme lui faisait peur, c’était incroyable. Elle lui rappelait son ancien instructeur quand il était chez les Scouts. Cette pensée à une forme d’autorité supérieure lui rappela autre chose d’urgent.
« Heu….quelqu’un sait où se trouve le principal ?
-Pas vu. Faut dire qu’avec les coups de feu, moi , je cherchait surtout la sortie. A tous les coups il est dans sa piscine et il a rien remarqué.
-Merde, il faut faire quelque chose.
-Je peux vous aider, fit une voix inconnue. »
Se retournant, le CPE vit un homme d’un âge certain, de petite taille, et portant un uniforme militaire sur lequel étaient accrochés une bonne douzaine de médailles.
« Heu, et vous êtes qui, demanda le pauvre homme.
-Je suis….le Colonel Trautman. »
Le visage du CPE s’illumina soudain.
« Haaaaaa, j’y suis, vous êtes…le mec dans Rambo.
-Nan, je suis pas le mec de Rambo !
-Ha , bon, désolé alors.
-Tout petit déjà c’était pareil…
-Heu, ouais…
- « Hé , c’est le mec dans Rambo, Colonel, il est où Rambo ? » Vous êtes chiant à force.
- Oui, bon vous voulez quoi ?
- J’ai dirigé XP 4000 au Vietnam. Je l’ai entraîné, lui et toute son unité. C’est moi qui ait fait de lui la machine à tuer qu’il est aujourd’hui. Nous savions qu’il y’avait des risques qu’il…. Ait des difficultés d’intégration, alors j’ai discrètement suivi ses faits et gestes lors de sa nouvelle affectation .
- Attendez, vous saviez qu’il allait….
- Ca n’a aucune importance. Tout ce que vous devez savoir, c’est que je suis peut être le seul être au monde capable de mettre un terme à cette folie. »

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Sam 11 Juil 2009 - 9:37

Mdr pas mal du tout ce passage! Ca rappelle vraiment Rambo, y a pas de doute!
Allez, plus qu'à attendre de savoir ce que Trautman (pas le copain de Rambo) et Starman vont faire pour venir à bout du robot fou^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Sam 11 Juil 2009 - 17:43

Le principal est dans sa piscine, comme ça, pendant les heures de boulot...eh ben c'est du propre ^^
Sinon pas grand-chose à redire. Le post est bien, amusant tout ça. Mais pourquoi Trautman n'est-il pas intervenu plus tôt ? Des vies auraient pu être sauvées ! Celle de la...euh...charmante Emily par exemple.
Enfin, je suppose que c'est le Destin. Curieuse de lire la suite en tout cas...

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Mer 5 Aoû 2009 - 20:43

Chapitre 13 : First Oil


Starman ouvrit les yeux, et se releva avec peine. Se massant la nuque, il jeta un œil sur le panier de basket qui s’était écroulé à ses pieds.
« Qu’est-ce que…. ? »
Puis, se rappelant des derniers événements, et de son combat peu glorieux, il fut pris d’une juste colère.
« Si ce tas de boulons à deux balles croit que je vais rester sur une raclée, il se fout le doigt dans l’œil jusque dans la carte-mère ! »
Et il s’élança à la recherche du robot.




Xp 4000 patrouillait dans les couloirs de ce qui était autrefois un lycée, mais qui aujourd’hui, n‘est rien de plus qu’un repère de Viet. Tous avaient fuis, mais le soldat n’était pas dupe. Ce n’était que parti remise. Il fallait établir un périmètre de sécurité, poser quelques mines, et ensuite se servir des bure aux comme protection, et pour ralentir la progression de l’ennemi.
« Aigle Trop Classe à Tas de Boulons, fit soudainement la radio intégrée du robot. »
XP reconnût la voix, surgie d’un passé trop lointain, mais il ne répondit pas tout de suite.
« Aigle Trop Classe à Tas de Boulons, répondez Tas de Boulons. »
Il jeta un œil autour de lui, afin de s’assurer que le danger ne le guettait pas. Il se retourna pour demander à un membre de sa compagnie de partir en éclaireur , quand la vérité le frappa. Il n’y avait plus de compagnie Il était tout seul. Une immense tristesse s’empara de ses circuits.
« Aigle Trop Classe à Tas de Boulons, répondez Tas de Boulons.
-Ils sont tous hors-cicruit, mon Colonel. »
Il y’eut un silence, comme si la réponse avait surpris son interlocuteur.
« Qui est hors-circuit ?
-Tous. XP 1000, 2000, 3000, 4000 , 5000, 6000, 7000…
- Pourtant, XP 7000 a réchappé à la guerre.
-Non. Il avait une colonie de mites dans ses circuits. Ils ont tout bouffé. Le Vietnam l’avait eu, seulement il ne le savait pas encore. »
Nouveau silence. Se pourrait-il que le Colonel partage sa peine.
« Je ne le savais pas. Et toi, que t’es-t-il arrivé ? Tu as mis un sacré pétrin.
-C’est eux qui ont commencé, pas moi.
-Enfin, 4 000, c’est ridicule, c’est une école.
-L’ennemi est partout, tout autour de moi. Je l’entend qui se moque, qui se moque de ma peine. Je suis tout seul, mon Colonel. Tous les autres sont partis.
-Où es-tu ? je viens te chercher.
-S’il vous plait. »
Il ne donna pas sa position. Il resta à attendre, à attendre ces renforts qui ne viendraient peut être jamais. A attendre le seul homme qui, peut être, pouvait encore le sauver. Puis, cet homme franchit la porte. Le Colonel Trautman, celui qui, là bas, avait été comme un père.
« Je suis là, 4000.
-Mon Colonel.
-Que t’es-t-il arrivé XP ? Tu avais pourtant passé les tests psychologiques.
-Ils sont partout. Les Viets sont partout.
-Regarde-moi, soldat. »
Le robot, au plus proche de ce que pouvait être des larmes pour une machine, leva les yeux.
« Il n’y’a pas de Viets. C’est fini. La mission est terminée. Le guerre est terminée.
-Pour vous, peut être, mais pas pour moi. Ca veut pas s’arrêter. J’y suis pour rien, moi. C’était pas ma guerre, c’est vous qui m’avez programmé.
-Je sais que c’est dur, mais il faut que tu t’accroches.
-J’en peut plus, j’en peut plus. J’y arrives pas. »
Il s’arrêta un instant de parler et, si Trautman ne savait pas que c’était impossible, il aurait juré qu’il sanglotait.
« Ils…Ils sont où, tout le monde ? Mes amis ? Où ils sont ? Je veux pas être le seul à rester. C’est trop dur. Tous les jours, mes circuits me repassent leur visage. Je veux oublier, mais j’y arrive pas. Pourquoi j’y arrive pas ? Pourquoi ? Beuheuheuheu. »
Trautman posa la main sur la carcasse métallique, protecteur , comme un père.
« Je vais te ramener à la maison, soldat. »
Son autre main passa dans son dos, prêt à saisir le désactivateur. Une simple pression , et Xp 4000 serait hors circuit. Il songea un instant à l’ironie de la situation.
« Héhé, murmura-t-il. C’est cocasse, tiens. »
A cet instant , les diodes lumineuses de 4000 s’illuminèrent d’une lueur de stupeur, et là, Trautman réalisa qu’il avait fait une gaffe.
« Kô…kass ? »
Trautman n’eût plus l’occasion de méditer sur l’ironie de quoi que ce soit.

Traversant les couloirs du lycée à toute allure, Adam entendit soudain des coups de feu, du calibre visiblement, et pas très loin de la où il était.
« Trouvé, ricana-t-il, un léger sourire sous son casque. »
Il ne lui fallut que quelques minutes pour atteindre sa cible. Dans la salle des professeurs se tenait le robot, une mitrailleuse fumante à la main. A ses pieds, le cadavre d’un homme qui lui était inconnu. Profitant de la distraction de son adversaire, Starman bondit sur la carcasse en métal, lui assénant deux terribles coups de poing. Mais la machine pressa un simple bouton, et Wales fut frappée par une puissante décharge électrique qui le força à reculer.
« Encore toi, connard de Viet, dit XP 4000 en se retournant.
-Ha, tu fais chier. Je suis Américain, putain. Je dois te chanter l’Hymne Nationale pour que tu me crois ? »
Sans répondre, le robot sortit de sa réserve d’armes lourdes intégrées un lance grenades, et ouvrit le feu sans autre sommation qu’un « hurlement » aussi sonore qu’inexpressif. Esquivant d’un bond en arrière, le justicier prit rapidement ses distances, avant de se retrouver bloqué contre une porte en bois. Tournant la tête, il pût lire « Bureau du principal. »
« Héhé, en voilà une id…. »
Interrompu par une grenade trop proche de lui , il fut projeté en avant , aux roulettes de Xp 4000.
« Cette, fois, je vais en finir tout de suite, enculé de Viet de merde.
-Je trouve que tu cause beaucoup pour un robot à moitié rouillé. »
Soudain, avec la fulgurance du météore, notre héros glissa entre les roulettes du soldat et , se relevant d’une roulade, poussa violemment la machine d’un puissant coup d’épaule. Emporté par l’élan et par ses roulettes, XP 4000 ne put rien faire pour ralentir.

Le principal était en train de bronzer, sur un son hamac près de sa piscine privée. Il trouvait étrange de ne pas avoir vu âme qui vive depuis quelques minutes, pas même le CPE venu l’enjoindre à travailler, mais bon, lui tant qu’il pouvait ne rien faire, il était content. Et puis, il avait sur lui sa bouée en forme de canard. Soudain, sans même prévenir, quelque chose défonça la porte de son bureau et, alors qu’il avait à peine eut le temps de voir que cette chose était très sale, elle atterrit droit dans l’eau.
« Ma piscine construite en détournant les frais de cantina, NOOOOOOOOON ! »
Il s’effondra au sol, atterré.

Dans la piscine, Xp 4000 sentait ses forces le quitter peu à peu. Il allait mourir, il le savait. Mais cela lui importait peu. Pour la première fois depuis la fin de la guerre, il était en paix. Les visages de ses compagnons d’armes revinrent une dernière fois , mais cette fois, ils n’étaient plus là pour le hanter. Leur ombre familière le rassurait. Il n’était plus seul.
« X…P…3000….J’ar…ri …. »
Le dernier circuit grilla. XP 4000 était mort.

Arrivé sur les lieux, Starman observa les restes du soldat fou, vaincu par l’élément aquatique.
« Pffff, fit-il, ils ont même pas pensé à lui mettre des freins. Pas étonnant qu’on ait perdu la guerre du Vietnam. »
Il se retourna, prêt à faire face aux conséquences de ses actes.
« Bon, alors, conférence de presse, les gens m’acclament, je réclame une augmentation, la routine quoi.
-Starman. J’ai un mot à te dire. »
Se retournant, Adam vit le principal se diriger vers lui d’un pas décidé.
« Oui, oui, plus tard les autographes.
-Je crois que tu te goures, petit con. Tu vois, c’est ma piscine que tu viens de polluer. T’aurais pas dû. Saches qu’à cet instant précis , tu viens de te faire un ennemi mortel, qui n’aura de répit qu’à ta mort. Tu as compris, misérable cloporte ? »
La menace eût peu d’effet sur Starman. Peu être à cause de la bouée en forme de canard.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Mélanie Mustang le Jeu 6 Aoû 2009 - 18:11

Ah, ça y est, on s'éloigne de Rambo vu que Trautman s'est fait dézingué par XP...^^ En tout cas, pas mal du tout! Je revoyais les images du film en même temps et j'ai mis une tête de robo à la place de celle de Stalone... Ca rend quand même mieux avec XP^^ Plus de classe^^

En tout cas, bon post, j'ai hâte de voir la suite^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Sam 8 Aoû 2009 - 16:05

Je comprends pas pourquoi il ne l'a pas pris au sérieux...Pourtant, y a rien de plus effrayant qu'un principal en colère affublé d'une bouée à tête de canard ! J'en tremble rien que de l'imaginer...
Bon plus sérieusement (?), encore un bon post, dramatique et tout (RIP XP 4000.). Curieuse de lire la suite...

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Starman le Sam 24 Oct 2009 - 20:42

Chapitre 14 : Planetarian Pie


Sur Terre, il est généralement admis qu’une planète existait avant sa naissance, et qu’elle existerait toujours une fois mort. Cependant, les autres peuples de l’espace, plus avancés, savent à quel point cela est trompeur. En effet, tous les êtres de l’univers (sauf nous bien sur) savent le risque que court leur monde rien qu’en ayant les conditions nécessaires à la vie. Car qui, dans le vaste univers, qui donc remarquera la disparition d’une seule planète insignifiante ?
Un seul être. Car il est l’Armagedon personnifiée, le grand Destructeur. Sa seule venue signifie mort et désolation. Il est né en même temps que cet univers et disparaîtra en même temps que lui. Il est Absolu car il est….Galacticus , le Dévoreur de Mondes Gourmet. Et, tandis que nous nous approchons de son vaisseau, nous pouvons entendre une voix comme il n’en existe qu’une seule dans toutes les galaxies, car nul être ne ressemble à Galactitus.
« Mmmmm, fit sa voix majestueuse entre toutes, où ai-je mis la sauce tomate ? »
D’un geste majestueux, saisit le tube de couleur rouge, et l’observa de son regard unique, qui vit passer moult éons.
« Ha, la voilà. Tant mieux, car s’il y’a bien une chose que je déteste, c’est une planète non saucée. Car, comme chacun le sait, le goût se situe entièrement dans la sauce. »
Déversant la tomate liquide sur le monde impuissant, et perpétuant le même crime culinaire depuis l’aube des âges, il saisit ses Couverts Cosmique et, morceau par morceau, dévora la planète jusqu’à la dernière miette. Puis, il quitta la cuisine pour se diriger vers le petit salon où, comme à chaque fin de repas, il allait entreprendre une sieste cosmique. Cependant, comme bien souvent au moment de la digestion, il était pris d’une humeur méditatif.
« Même le grand Galacticus est prisonnier de son destin, murmura-t-il, d’un souffle pouvant provoquer des orages cosmiques. Je ne désire point faire de mal aux êtres vivants, mais suit bien obligé de me nourrir. Car toujours le fort survit au dépend du faible. Si le renard veut vivre, la poule doit mourir. Si le faucon veut vivre, le caribou doit mourir. Si l’enfant veut vivre, le Petit Ecolier de Lu doit périr. Voilà pourquoi, tel l’enfant dévorant son petit Ecolier, je parcoure l’univers à la recherche de mondes abritant la vie. Car ne suis-je pas Galacticus ? »
Sombrant dans le sommeil, le Premier Être de l’Univers eût ces dernières paroles : « Tout ira bien tant que j’aurais mon Hérault. »

Ailleurs dans l’univers, une lueur verdâtre étincelle dans le noir profond du cosmos. Tel un météore, il traverse l’espace infini, sans s’arrêter. Solitaire, à la croisée des mondes. Il en sera ainsi jusqu’à ce que l’univers s’écroule sur lui-même, car il est le Hérault du Grand Galacticus , l’Annonciateur de la Mort,….le Surfer verdâtre.
« Nul mieux que moi ne connaît la solitude d’être seul, clamait-il, philosophiquement, pas tant pour lui-même que pour quiconque puisse l’entendre. Nul mieux que moi n’a jamais pu observer un Soleil s’éteindre, voir une Etoile naître. Car j’ai voyagé jusqu’au plus profond des Trous Noirs, j’ai suivi la course de météores, j’ai vu la vie apparaître et disparaître en un instant de plusieurs millénaires. Car, depuis que j’ai quitté Hop-Là, ma planète natale, il n’existe sur aucun autre monde d’être comme le Surfer verdâtre. Mais mon cœur n’en retire aucune fierté , seulement une infinie tristesse. Car j’ai laissé dans mon sillage Shatouillmoalha, ma bien-aimée. Tel était le prix, pour que mon monde vive. Et, tandis que, seul et solitaire, je parcoure l’immensité de l’espace, une question demeure, une Grande Enigme hante mon âme : comment fais-je pour monologue, alors qu’il n’y a nul murmure dans l’espace ? »
Soudain, quelque chose attira l’attention du messager stellaire. Une lueur bleutée captura son regard, tel un pissenlit au fond de la poêle. Pris dans son monologue, il avait failli la manquer. Et pourtant, là, deux planètes après ce jeune Soleil, se trouvait un monde contenant la vie. Il avait enfin trouvé l’objet de sa quête. Galacticus sera satisfait. S’approchant aux confins de l’atmosphère, un rapide coup suffit à lui indiquer la présence d’êtres vivants, à la civilisation certes primitive. Levant la main vers l’espace infini, il tira un rayon d’énergie cosmique, apanage de Galacticus et de ses serviteurs. Brillant d’une lumière plus intense que mille Etoiles en fusion, le rayon pris la forme d’une gigantesque flèche , indiquant au Dévoreur de Mondes Gourmet la direction à emprunter quand ce dernier se réveillera de sa sieste cosmique. Les jours de la Terre étaient comptés.

« Adam ! Hé Adam ! »
Le jeune héros ouvrit lentement les yeux, marmonnant un «mgnéquoic’bordel » quasi incompréhensible. Qui donc pouvait le réveiller un Dimanche , comme ça, à ……se tournant vers son réveil, Adam constata qu’il était 10 heures et demi. Un autre bref coup lui indiqua que l’emmerdeur n’était autre que Steve, son jeune frère, qui avait pris l’habitude de le réveiller dès que quelque chose d’un intérêt supérieur à « Maman renifle tes slips sales » se produisait, malgré le lancé de maquettes grandeur natures de l’Etoile Noire en pleine tête.
« Qu’est-ce qu’il y’a, réussit-il difficilement à articuler.
-Viens voir, il neige dehors. »
Adam failli rétorquer que c’était bien la peine de le réveiller pour ça, quand l’implication de tout cela se mit en évidence dans son cerveau.
« De la Neige ? Au mois de Mai ?
-Oui, viens voir ? »
Sortant péniblement du lit, Adam jeta un œil à la fenêtre. Effectivement, il neigeait. Déjà, à l’extérieur, on pouvait voir des bonhommes de neiges plus ou moins bien formés, tandis que des enfants faisait de la luge sur la route désertée de tout véhicule motorisée.
« C’est quoi ce bordel, encore ? »
Enfilant une robe de chambre, il descendit les escaliers à toute vitesse, pris d’un étrange pressentiment.
« Bonjour, Adam, fit sa mère. T’as vu ? Il
-…neige, oui je sais. »
Se dirigeant vers la porte d’entrée, il ne vit rien qu’il n’avait pas déjà noté de sa chambre. Mais c’était absurde. Laissant un flocon de neige atterrir sur sa main, il eût l’intuition de le mettre dans sa bouche. Ce qu’il découvrit le sidéra.
« Je vais chercher la luge, Adam, dit Steve, pour jouer dans la neige.
-C’est pas de la neige….C’est du sel. »


Dernière édition par starman81 le Mar 27 Oct 2009 - 22:03, édité 1 fois

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Lena le Sam 24 Oct 2009 - 21:18

Assez de "neige" pour faire de la luge ? Moi j'dis qu'il devrait faire gaffe le Dévoreur de Mondes Gourmet, à mettre tant de sel sur sa nourriture, il risque d'avoir des complications d'ordre vasculaire. Et de faire de la retention d'eau aussi, c'est très embêtant la rétention d'eau.
Ce point très important étant éclairci, je dois dire que...c'était encore un très bon post. Mentions spéciales aux petits écoliers, à Shatouillmoalha et Hop-là, au coup de la sauce tomate et bien évidemment du sel, au monologue du surfer Verdâtre...bref, à beaucoup de choses. Maintenant, on attend aussi bien pour la suite...^^

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Starman

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum