Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Macros le Ven 23 Mai 2008 - 20:22

Hop, un petit post pas bien long, mais pour nous remettre dans le bain. Finalement, les premiers cours seront remis à plus tard...



Je passais le reste de la soirée le visage face contre table, alors que chaque instant semblait toujours me rapprocher de la réalisation de mes pires cauchemars. Avec tout d’abord l’autre fille que ce crétin de chapeau expédia à la même table que moi. Le vague espoir de ne pas être reconnu s’évanouit bien vite lorsqu’elle vint s’asseoir à côté de moi, un sourire stupidement radieux sur le visage, avat de se lancer dans un monologue que je mis un point d’honneur à ignorer totalement. Restait à savoir si j’en serais capable une année entière… Il doit bien exister un sort pour régler ce genre de problèmes, non ? Pour celui là, je serais prêt à fournir un effort non négligeable…

Une fois la cérémonie finie, vint le temps des discours, avec la directrice, une vieille chouette qui devait avoir dépassé depuis longtemps l’âge de la retraite, qui se mit à débiter des histoires d’efforts, d’opportunités et de balais volants… Pour être honnête, à ce stade de la soirée, ma capacité d’écoute était comparable à celle d’une huître. Et encore, l’huître s’en serait tirée avec les honneurs.

Après tout, ça ne devait pas être bien important… je sais comment ça marche, une école, quand même !

Puis vint le moment ou je frôlais l’infra… l’infart… l’arrêt cardiaque lorsqu’une tête translucide apparut au beau milieu de mon assiette, à un moment ou j’essayais de trouver consolation dans la nourriture, qui il fallait bien l’avouer, sortait de l’ordinaire, surtout quand on la comparait à la cantine du Liverpool College. Mais à Liverpool, il n’y avait pas de fantômes pour apparaître au beau milieu du plat ! J’étais à peine en train de me remettre quand le deuxième choc survint, à savoir que la tête ne reposait sur aucune épaule. Cette seule vue acheva de me couper définitivement l’appétit, tandis que l’esprit riait à gorge - enfin, si on veut - déployée, trouvant sa propre plaisanterie très drôle. A ce stade, j’avais fait une croix sur la possibilité qu’un seul élément positif puisse ressortir de cette journée.

Puis ils essayèrent de nous faire chanter. Et à mon grand dam, un nombre surprenant d’élèves suivirent l’exemple, entonnant à pleins poumons ce qui, parait il, était l’hymne de cette école de dingues. Essayant d’éviter autant que possible les ennuis, je camouflais le fait qu’aucun son ne s’échappait de mes lèvres en baissant le plus possible la tête, mettant une manche en prime devant ma bouche –à la réflexion, mon camouflage semblait plus attirer l’attention que si je m’étais contenté de ne rien faire. En revanche, mes oreilles bourdonnèrent de la cacophonie ambiante, le but semblant être de chanter le plus faux et le moins en rythme possible. L’autre fille était une des pires, chantant à tue tête alors qu’elle ne connaissait même pas les paroles. A l’abattement vint donc s’ajouter la migraine.

Finalement, les pions renvoyèrent les élèves à leurs dortoirs. Me contentant de suivre le flot d’un pas traînant. La salle commune était particulièrement austère, avec une vieille statue représentant une femme quelconque trônant en son centre. Me dirigeant vers le dortoir des garçons avec toute l’énergie d’un zombie anémique, je tombais littéralement sur le lit le plus proche, avant de m’endormir aussi sec sans même avoir rangé mes affaires. Ma dernière pensée avant de rejoindre les bras de Morphée fut que l’année risquait d’être longue. Très longue.

_________________
" Persons trying to find a motive in this narrative will be prosecuted ; persons attempting to find a moral in it will be banished ; persons attempting to find a plot in it will be shot. "
avatar
Macros
Chevalier de l'Ordre du Grand Navet

Nombre de messages : 866
Age : 31
Localisation : Well that was funny, was it not ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Mélanie Mustang le Sam 24 Mai 2008 - 6:37

Le dîner fut assez agréable. La nourriture était incroyablement variée et délicieuse. Il y avait toutes sortes de viandes et de légumes. Cela me réconfortait un peu de mon admission à Serpentard. J’en profitai pour discuter avec mes nouveaux camarades. Puisque j’étais à Serpentard, et qu’il n’y avait aucun moyen de changer de maison, autant me faire tout de suite à l’idée que j’allais passer sept années dans la maison la moins bien réputée de Poudlard…
Quoi que la maison avait pu redorer quelque peu son blason après la guerre contre Voldemort dix-neuf ans plus tôt. Etant donné que le dernier directeur à cette époque avait été un ancien élève de Serpentard et qu’il s’était battu en cachette pour que Potter parvienne à vaincre le mage noir… Severus Rogue… Oui… Il avait pu redonner un peu d’espoir à la maison Serpentard d’être un jour bien vue par les autres…
Même si, rien qu’en regardant les élèves des autres maisons, je savais que ce n’était pas gagné d’avance…
Machinalement, je tournai les yeux vers la table des Gryffondor où Rose et Albus avaient été envoyés. Tous les deux semblaient incroyablement heureux. Ils discutaient avec animation avec les autres élèves de leur table et ils éclatèrent même de rire quand les fantômes firent leur apparition au travers des plats.
Je réprimai un soupir. Ce ne serait probablement pas facile de pouvoir leur parler encore… Mais nous avions plutôt eu un bon contact tous les trois quand nous parlions ensemble avant la répartition… Et puis pourquoi laisser une répartition m’empêcher de parler avec qui je voulais ? Non. Le lendemain, je leur parlerais. On verrait s’ils pensaient comme moi.
A côté de moi, Scorpius Malefoy jetait aussi de nombreux coups d’œil vers Rose et Albus… Mais je n’y prêtai pas grande attention…

A la fin du repas, lorsque nous eûmes fini de chanter l’hymne de Poudlard, qui ressemblait à s’y méprendre à une énorme cacophonie sans queue ni tête, les préfets de notre maison nous accompagnèrent jusque dans les cachots. C’était un endroit froid et humide… Sombre… Assez désagréable… Mais comme je le découvris bientôt, c’était là que nos dortoirs se trouvaient… Derrière une porte cachée…
Le préfet s’avança et nous regarda quelques secondes.
-Surtout, écoutez bien et n’oubliez pas le mot de passe. Sans lui, vous ne pourrez pas retourner dans la salle commune de Serpentard si vous en sortez. Fourchelang, dit-il en se tournant vers la porte.
Le passage s’ouvrit et nous rentrâmes tous à la suite du préfet. C’était un garçon de cinquième année qui se nommait Archibald. Il avait un visage sévère et sûr de lui… Exactement le genre de personne que je n’aimais pas et qui se prenait pour plus fort qu’il n’est en réalité…
La salle commune était presque aussi désagréable que les cachots… La décoration était vert émeraude et des reflets bleutés jouaient au plafond, comme si nous nous trouvions sous l’eau… Le préfet nous désigna l’endroit où nous pourrions trouver les chambres puis nous donna quelques règles de bonne conduite.
Enfin, je pus aller me coucher. Je partageai ma chambre avec quatre autres garçons de mon âge. Scorpius, Thomas, Elliott et Doug… J’étais épuisé et je décidai de me coucher tout de suite pour être en forme le lendemain matin…
Mais je ne m’endormis pas avant une bonne heure, trop occupé à repenser à ce que le Choixpeau avait dit… Tu l’as dans le sang… C’était idiot… Qu’est-ce que j’avais dans le sang pour être allé à Serpentard ? Mes parents étaient tous deux de Serdaigle… Cela me tracassait tout de même de ne pas comprendre… Le lendemain, j’écrirais à mes parents pour leur annoncer le choix du Choixpeau et leur demander si je n’avais pas un ancêtre qui serait déjà allé à Serpentard… Après tout, c’était peut-être possible…

Le lendemain matin, je me réveillai à l’aube… J’avais bien dormi… Mais j’avais l’impression d’avoir rêvé de quelque chose d’important sans arriver à m’en rappeler… C’était hautement agaçant… Je me souvenais vaguement d’un visage… Une jeune femme aux cheveux noirs, je crois… Mais plus j’essayais de me rappeler de mon rêve et plus il s’enfuyait… Comme si j’essayais d’attraper de la fumée…
Finalement, je me levai pour me préparer et oubliai ce rêve dont je ne me souvenais pas…

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Starman le Mar 3 Juin 2008 - 20:50

"Hé, debout!"
Mmmm? Quelqu'un m'a parlé? je devrais sans doute ouvrir les yeux pour voir qui c'est , mais... trop la flemme. Tant pis, je mourrai sans savoir.
"Hé, dépêche, tu vas rater le début des cours!"
Carrément trop dur. Enfin, après quelques secondes de reflexion, je daigne ouvrir les yeux, pour distinguer le visage d'un de mes nouveaux camarades de chambre, dont le nom m'échappe là tout de suite. Je sors péniblement de mon lit, avant de commencer à chercher au hasard mes sous-vêtements et mon uniforme.
"L'est quelle heure, marmonais-je?
-sept heures et quart.
-Si tôt que ça? L'arnaque.
-On nous a dit de nous lever il y'a un quart d'heure, mais t'as pas entendu visiblement.
-Maintenant que tu le dis , j'ai entendu un fond sonore dans mon rêve.
-Agréable, le rêve?
-Pas trop. J'étais pourchassé par un choux-fleur géant qui hurlait "Rosebud m'a tué". Au fait, tu t'appelles comment, déjà?
-Michael.
-Moi c'est Kevin.
-Je sais tu l'as déjà dit.
-Ha?"

Plus tard, j'entre dans la salle de cours. Potion, d'après l'emploi du temps qu'on nous a donné dans la salle commune avant de partir. Bah, ca reste sobre, pour un début. Doit être un peu comme les cours de Physique que j'aurais eu si j'avais été dans un collège normal. Du moins, telle est ma pensée jusqu'à ce que je voit les ingrédients sur les tables. Je sais pas ce que c'est que ces trucs, mais ils puent, et pas qu'un peu. Je m'assis à la première place vide que je trouve.
"Faut surtout pas te gêner, me dit une fille aux mêches roses.
-Mm?
-Tu pourrais demander si la place est libre, avant de t'assoir, non mais."
Qu'est-ce qu'elle me chie, celle là? La place peut pas être prise, c'est le premier cours.
"L'est libre, la place, marmonais-je, n'ayant pas vraiment envie de me lancer dans une intense joute verbale (que j'aurais remportée de toute façon) dès le premier jour.
-Non. Mais elle aurait pu l'être.T'es pas de Gryffondor, au moins? Quand je pense qu'on doit partager ce cours avec eux.
-Non,non.
-Alors ça va, tu peux t'assoir."
Ayant presque failli être soulagé, je continue de m'installer. Je sens que je vais avoir du mal à me faire à cette guere de maisons, choisis ton camp camarade, tout ça. Jusqu'ici, le seul camp que j'ai jamais eu , c'était le mien.
"T'es un sang pur,à tout hasard, reprend ma voisine?
-Un quoi?
-Tu sais bien. Tes parent,s ils étaient tout deux sorciers?
-Non.
-Ho, fait elle d'un air déçu. Tant pis. M'appelle Anna.
-Kevin.
-Un peu de silence, je vous prie, fait un vieux type qui doit être le prof."
Le silence se fait dans la salle de manière progressive, le temps que les plus inatentifs se rendent compte que le fossile grandeur nature a centre de la pièce bougeait et parlait.
"Bienvenue dans cette antre du savoir, apprentis sorciers. Je suis Franklin Nelson, votre professeur de potion. Tout d'abord, laissez moi vous dire que je viens de la maison Poufsouffle, donc n'espérez aucun favoritisme de ma part."
Et bé, l'aime s'écouter parler, le mec.
" En ce qui concerne le cours d'aujourd'hui, nous allons rester dans le classique:racine d'asphodèle, infusion d'armoise, bézoard, orties séchées, crochets de serpent, ce genre de choses. Des questions?
-Oui, fis-je en levant la main, comme un foutu élève modèle. C'est quoi le truc qui sent mauvais?
-De la semence de gnou saupoudrée de pustulles de lézards, pourquoi donc, jeune homme?
-Juste pour savoir."
J'aurais mieux fait de ne pas poser cette question. Je me demande si en enfer aussi, il y'a ce genre de trucs.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Lena le Lun 25 Aoû 2008 - 22:53

Je balayai le dortoir du regard. Ça faisait un bon moment que j’étais réveillée. Après quelques minutes passées à écouter la respiration régulière des mes compagnes de chambres endormies, j’étais allée m’habiller avant de retourner m’asseoir sur mon lit.
Et j’avais patienté, regardant à droite, à gauche. La fenêtre, le plafond. Mes voisines endormies, le placard à côté de mon lit. J’étais sur le point de consulter ma montre pour la 30e fois au moins, persuadée que le réveil avait oublié de sonner quand il finit par retentir. Je me levai alors d’un bond, un grand sourire aux lèvres, et m’approchai du lit de ma voisine qui se retournait dans son lit, remontant sa couette au-dessus de sa tête. Je tirai doucement la dite couette, soufflant :
« Liz ! C’est l’heure ! »
Je n’obtins pour toute réponse qu’un grognement à peine audible. Elle n’était pas impatiente de se lever ? Pourtant c’était notre première journée ! On allait avoir nos premiers cours à Poudlard ! Enfin…elle était issue d’une famille de sorciers, ça ne l’intriguait peut-être pas autant que moi…
Après quelques secondes d’attente qui me parurent durer une éternité, je tentai une nouvelle approche, tapotant doucement l’épaule de ma camarade. Cette fois, elle finit par s’assoire lentement sur son lit, les yeux encore à moitié fermés, et à bafouiller un vague « Elina ? Kessya ? »
Mon sourire s’élargit tandis que je m’écartais du lit.
« Il est 7h ! On a notre premier cours dans une heure ! Histoire de la magie je crois. Tu sais comment c’est ? Ça a l’air intéressant en tout cas.»
Liz porta sa main à sa bouche pour étouffer un bâillement. Puis elle bascula ses jambes hors de son lit, l’air encore aussi sonnée que si elle avait avalé une boîte de somnifères.
« Je me demande comment est le prof. Tu en as déjà entendu parler ? »
Elle me fixa un instant, avant de hausser les épaules.
« Il paraît qu’il est terrible…mais mon frère a rien voulu me dire de plus.
- Ah…Alors nous verrons bien. Tu vas t’habiller ? Je t’attends, on ira déjeuner ensuite. »
Liz hocha brièvement la tête, réprima un nouveau bâillement, puis se dirigea vers les douches, avec la plupart des autres élèves de notre chambre.

***

Je me penchai vers Liz.
« Il est en retard là non ? »
Nous étions entrés dans la salle depuis au moins…oh, 5 bonnes minutes, et le professeur n’était toujours pas là.
« Non…il est pas tout à fait l’heure encore. Dans…15 secondes, il sera en retard. »
Je hochai la tête. Il allait devoir faire vite. On n’entendait même pas encore ses pas au bout du couloir. Et nous comprîmes pourquoi quand un fantôme traversa le mur face à nous et posa une mallette sur le bureau du professeur.

« Bonjour chers élèves. Je m’appelle Cuthbert Binns et je serai votre professeur d’histoire de la magie jusqu’à la fin de vos études ici, vous pouvez sortir votre cahier et vos stylos, aujourd’hui nous parlerons de la création de Poudlard. »

Je regardai autour de moi, pendant que tous les élèves sortaient leurs affaires –j’avais sorti les miennes dès mon entrée dans la salle-. Puis le prof repris.

« L’idée d’une école de magie date de bien avant la création de cette école, quand Edric l’Ancien réalisa que nombreux étaient les personnes à posséder des pouvoirs magiques, mais rares étaient celles capables de s’en servir. Mais les circonstances de l’époque firent qu’il ne pu concrétiser son projet. Je vais commencer par vous exposer le contexte, puis nous parlerons de l’ébauche de règlement qu’Edric avait mis au point, et pourquoi cela n’aurait jamais pu fonctionner.
Donc, voyez vous, Edric naquit à une époque troublée par…»

Je réprimai un bâillement. Avait-il vraiment besoin de rentrer dans ce genre de détails ? Je jetai un coup d’œil autour de moi. Ma voisine, elle, avait l’air particulièrement intéressée. Elle notait à toute vitesse tout ce que le prof nous racontait. Je tentai d’échanger quelques mots avec elle, elle secoua la tête et posa un doigt sur sa bouche. Puis elle se remit à écrire de plus belle.
Je soupirai, puis tentai de me reconcentrer sur le cours.

« …constitutionnellement, ce n’était… »

Je réprimai une grimace et consultai ma montre. Moins de dix minutes s'étaient écoulées. Et le cours durait une heure. Ça allait être long, très long…
Après une nouvelle tentative infructueuse pour écouter le professeur, je me mis à regarder autour de moi, à la recherche d’une personne avec qui je pourrais échanger quelques mots avant de mourir d’ennui. Mon regard finit par s’arrêter sur mon voisin de derrière et je reconnu le garçon du train, Owen, la tête lourdement appuyée sur sa main, et les paupières à moitié closes. J’esquissai un sourire puis lui tapotait le bras du bout du doigt en soufflant : « Hep, Owen… »
Il entrouvrit un œil, me dévisagea quelques secondes, et le referma aussitôt en marmonnant un vague « hmmmpf ».
Je continuai néanmoins sur ma lancée :
« Toi non plus le cours te passionne pas ? J’espère que les autres cours seront un peu plus intéressant…j’en regrette presque mes cours de mathématiques. J’avais un professeur pourtant, il était affreux. Il avait un accent incompréhensible, et puis il zozotait. Tu imagines ? C’était l’horreur…alors forcément je comprenais rien…Mais je me demande si c’était pas moins pire. Hmm maintenant que j’y repense, peut-être pas. T’en as déjà eu, toi, des cours pires que celui-là ? »


Dernière édition par Yoko le Mar 26 Aoû 2008 - 12:02, édité 1 fois

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 31
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Mélanie Mustang le Mar 26 Aoû 2008 - 7:16

Le premier jour… Je me levai en regardant autour de moi… Mes autres camarades commençaient également à se réveiller. Nous nous habillâmes, passant chacun notre tour dans la salle de bain, puis descendîmes ensemble jusqu’à la grande salle pour prendre notre petit déjeuner… Petit déjeuner au cours duquel nous fut distribué notre emploi du temps…
Eh bien, je n’étais pas trop déçu… Pour nos deux premières heures Potions en cours commun avec les Gryffondor… Ca promettait d’être sympathique… Je voyais déjà certain de mes camarades jeter des regards mauvais aux élèves qui se trouvaient à l’autre bout de la salle… Et vis et versa… Quelle ambiance agréable… Vraiment…
Mon regard se tourna vers Rose et Albus. Eux aussi regardaient avec intérêt leur emploi du temps… L’avantage de ce cours, c’est que je serai avec eux… S’ils acceptaient encore de me parler malgré le fait que je sois à Serpentard…
A huit heures moins dix, je descendis avec mes camarades vers les cachots où avaient lieux les cours de potions. Je m’assis avec Scorpius au milieu de la salle et à ma grande joie, je vis arriver Rose et Albus qui se placèrent à la table qui était juste à côté.
-Salut, Roban, me dit-elle en souriant.
-Salut, répondis-je.
-Tu as passé une bonne première nuit ? demanda Albus.
-Oui, plutôt… Et vous deux ?
-On a fait la fête dans notre salle commune avant d’aller se coucher… C’était marrant…
-Un peu de silence, je vous prie, fit alors une voix.
Je me tus en même temps que mes camarades, le cœur plus léger qu’avant le début du cours et me tournai vers le professeur. Le silence se fit petit à petit et quand tout le monde eut tourné son regard vers le vieux professeur, celui-ci parut satisfait.
-Bienvenue dans cette antre du savoir, apprentis sorciers. Je suis Franklin Nelson, votre professeur de potion. Tout d'abord, laissez-moi vous dire que je viens de la maison Poufsouffle, donc n'espérez aucun favoritisme de ma part.
Je fronçai légèrement les sourcils. Mes parents m’avaient raconté qu’à l’époque où c’était le professeur Severus Rogue qui dirigeait la maison Serpentard et donnait les cours de potions, il avantageait ouvertement les élèves de Serpentard… Mais il n’avait été qu’une exception… D’ailleurs, si on en croyait les médias, ça avait été un homme quelque peu étrange…
-En ce qui concerne le cours d'aujourd'hui, nous allons rester dans le classique:racine d'asphodèle, infusion d'armoise, bézoard, orties séchées, crochets de serpent, ce genre de choses. Des questions?
-Oui, fit un garçon en levant la main. C'est quoi le truc qui sent mauvais?
-De la semence de gnou saupoudrée de pustulles de lézards, pourquoi donc, jeune homme?
-Juste pour savoir.
Il y eut quelques ricanements dans la classe… Mais le professeur les fit taire rapidement.
-Bien. Comme je le disais, nous allons commencer par apprendre les propriétés des ingrédients de base dans la fabrication des potions, ce qui vous permettra de préparer vos potions plus efficacement. Alors tout d’abord…
Le cours se poursuivit ainsi durant les deux heures. A la fin, nous avions tous la tête remplie d’asphodèle et de coupe en pleine lune. Le professeur nous avait déjà donné comme devoir de préparer un parchemin de trente centimètres sur les propriétés du bézoard comme antidote pour notre prochain cours qui aurait lieu le jeudi.
Nous sortîmes et mes camarades de Serpentard et moi-même nous dirigeâmes vers le troisième étage pour suivre notre premier cours de Défense Contre les Forces du Mal… Lorsque nous nous installâmes, le professeur n’était pas encore là. Sortant mes affaires, j’en profitai pour repenser à Rose et Albus. Ils étaient restés comme dans le Poudlard Express avec moi… Ils me parlaient normalement sans paraître gênés que sois à Serpentard…
-Ce prof a intérêt d’être à la hauteur, grogna une voix à côté de moi.
Je tournai alors la tête, sortant de mes pensées, pour découvrir un Scorpius quelque peu irrité… Mais avant que je puisse lui demander ce qu’il avait, la porte s’ouvrit et le professeur entra…

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Starman le Mer 27 Aoû 2008 - 19:38

Bon, je suis surpris. Il semble que le cours de potion soit presque intéressant. Bon, certes, on mélange des trucs dégueux; et le prof a vaguement tendance a s'écouter parler, mais bon, en fait, c'est un peu comme le cours de chimie quoi. A part qu'évidemment, la bave de crapaud comme ingrédient, ça fait pas très chimique.Finalement, peut être que ce sera supportable, Poudlard. Enfin, tout ça pour dire que le cours n'a presque pas semblé long. Après les deux heures réglementaires, nous sortons du cours, non sans avoir écopé d'un premier devoir un peu à la mord-moi le noeud. Parceque bon, hein, ce qui est marrant en chimie, c'est de faire l'expérience, pas la théorie. Après avoir rangé mes affaires en vitesse, je quitte la salle, et me dirige vers la salle du cours de... de quoi déjà? Un bref regard sur mon emploi du temps me montre qu'il s'agit de Défense Contre les Forces du mal. Les Forces du Mal? Au sens littéral? "Luke, je suis ton père", ce genre de trucs? Je retire ce que j'ai dit. Poudlard, c'est horrible. En plus c'est au troisième.

Trois étages plus haut, j'entre dans la salle. Soucieux de me mouiller le moins possible, je me place le plus loin possible de l'avant. Parceque moi, déjà que je crois pas au côté obscur de la Force alors apprendre à m'en défendre, hein. Quelques minutes plus tard, le prof entre. Mais bizarrement, au lieu d'écrire son nom au tableau, de donner son nom, d'expliquer qu'avec lui, ca va pas rigoler, bref au lieu de faire des trucs de prof, il fait le tour de la salle, comme s'il cherchait quelque chose. Puis, il vérifie chaque "instrument" posé sur la table, les observe avec une minutie que n'aurait pas renié un flic de série télé, puis se retourne vers la porte.
"C'est bon."
Puis, un autre homme entre dans la salle, avec un air tout de suite moins engageant. Il se tourne vers nous, prend sa respiration comme soulagé, et se lance.
"Bonjour, les gars. Et les filles aussi, y'a pas de raison. J'suis Eric Maclane, votre professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Et voici Tim. Dit bonjour, Tim.
-Bonjour.
-Je suis à ce poste, le fameux "poste maudit" auquel personne ne pouvait rester deux années de suite, depuis 18 ans. Là vous vous dites: "comment a-t-il pu rester aussi longtemps à ce post tout en restant aussi séduisant?". Je vais vous répondre. En prenant des potions. Des potions spéciales qui me rendent résistant à tout sortilège lancé contre ma personne. Grâce à une alimentation riche en éthéro-éléments, principalement de la viande de gnou crue. Ouais, tous les jours, le cuistot m'ammène un gnou vivant issu des meilleurs zoos d'Angleterre, que je dépèce à mains nues, avant de manger les meilleurs morceaux et d'enterrer le reste à l'entrée du Chateau. Et beaucoup de vin. Très riche en étherro-éléments, le vin. Et aussi grâce à Tim. Dis bonjour, Tim.
-Bonjour.
-Je paie Tim 25 livres de l'heure pour qu'il entre dans chaque salle avant moi, et fasse un check-up complet afin d'être sur qu'il n'ya aucun danger.Il surveille aussi tout ce que je mange, et dors même dans ma piaule. Et ouais, c'est ça d'être prof de Défense contre les Forces du mal, mes pt'tis loups. Des questions?"
Un silence lourd de sens s'abbat sur la salle. La même question nous passe tous par la tête. C'est. Quoi. Ce. Mec. Bordel?
"Je sais ce que vous vous dites: "A quoi ca sert de se défendre contre les Forces du Mal maintenant que les mages noirs ont disparu?" Et ben, je vais vous dire. C'est comme dire "A quoi ca sert d'avoir une armée si on a personne à combattre?". C'est un raisonnement de gauchiste. Parceque les mages noirs vont revenir. peut dans mille ans. Peut être demain. Et quand ils reviendront, vous serez bien das la merde si vous avez pas suivi mes cours. Hein, que j'ai raison, Tim?
-Oui, monsieur.
-Alors je vous préviens: le premier qui l'ouvre comprendra pourquoi on m'appelle: le Rembrandt de l'heure de colle."
C'est officiel: je veux ma maman.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde de la magie / 19 ans plus tard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum