[Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Aller en bas

[Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Starman le Mer 15 Juil 2009 - 17:11

Voila, en gros c'est une fic que j'écris en colaboration avec notre ami Antonidas.

Prologue :

Il y’a longtemps, à l’époque où la colonisation était encore une réalité, circulait une légende. Celle d’un homme, un français, qui parcourut l’Asie en tout sens, à la poursuite d’une chimère. Sur son chemin se dressa moult obstacles, nombre de défis qui semblaient impossibles à relever. Faisant régner la liberté, l’égalité, et la fraternité partout où il allait, ses exploits devinrent un mythe, hélas depuis longtemps oublié. Aujourd’hui enfin découvrez l’histoire du plus grand guerrier que la Terre ait jamais porté.


Chapitre 1 :


Une ville de taille moyenne, Indochine Française, début du XXè siècle

Assise sur un tabouret près du comptoir, la petite fille observait le vieil aveugle qui quêtait l’aumône à l’entrée de la taverne, attendant patiemment le moment propice. Ce dernier avait eu beaucoup de succès, et son bol était rempli de la charité de nombres de ses compatriotes indochinois. Se levant du tabouret, elle s’approcha lentement , l’air de rien, vérifiant à tout instant que nul ne la surveillait. Mais il y’avait tellement de monde qu’une telle précaution était sans objet. A présent juste en face de l’aveugle, elle prit une grande inspiration.
« Que veux-tu, jeune demoiselle, demanda le mendiant. »
Sans se laisser distraire, la petite fille bondit sur le bol empli de piécettes, et s’enfuit en courant, comme elle avait coutume de le faire depuis son plus jeune âge.
« Hein ? Au voleur, au voleur ! »
Quittant la taverne le plus vite possible, la jeune fille laissa échapper un léger sourire. Depuis le temps elle savait bien que les mendiants étaient les cibles les plus faciles , car personne ne s’embêtait à les défendre. C’est alors qu’elle percuta de plein fouet un objet étranger, qu’elle identifia très vite comme étant un être humain.
« Ce que tu fais est très mal, petite fille. »
Levant les yeux, elle vit que l’homme était grand, chauve, vêtu de vêtements simples, sa peau jaune lui indiqua qu’il ne s’agissait pas d’un étranger. Sans ajouter un mot, il lui prit le bol des mains, avant de la saisir par le poignet et de la ramener de force à l’entrée de la taverne.
« Tiens, mon ami, dit-il en redonnant le bol à l’aveugle.
-Bouddha vous bénisse, étranger, répondit ce dernier, avant de s’éloigner, reconnaissant, mais prudent.
-Quand à toi, ma fille, je vais devoir t’infliger une bonne correction pour qu’on ne t’y reprenne plus. Vois-tu, voler… »
Il lui mit une claque retentissante, sous le regard approbateur des habitués qui, maintenant qu’ils la regardaient de plus près, reconnaissaient en elle la petite peste une voleuse qui les avait souvent mis sur la paille.
« …C’est très mal. »
Levant la main une nouvelle fois, son geste fut interrompu par une intrusion inhabituelle, même ici , dans ce lieu de perdition.
« Hola, tavernier, servez-moi donc votre meilleur cassoulet, que je dégusterai accompagné d’un bon vin rouge ! »
Se retournant, l’homme observa l’élément perturbateur. Il s’agissait d’un étranger, portant des vêtements à l’occidental, aux yeux bleus et dont le principal signe caractéristique était ce bouc touffu. Ce dernier se retourna à son tour, et aperçut la scène d’un air horrifié.
« Mais… que vois-je ? Une brute malmenant sans vergogne une pauvre enfant innocente. Saperlipopette ! A la simple vue de cet acte dément, mon sang ne fait qu’un tour.
-Ne te mêle pas de ça, étranger ! Cela ne te regarde pas, et cette gamine mérite la légère punition qu’elle va recevoir.
-Etranger ? L’Indochine n’est-elle donc plus française ? Je suis ici autant chez moi que tu ne l’es, et nous sommes frères, bénis que nous sommes par la Mère Patrie. Mais cela ne m’empêchera pas de te flanquer une bonne raclée, sacripant !
-Imbécile, tu ne sais pas qui tu as défié. »
Jaugeant son adversaire, l’Indochinois se mit en garde.
« Je suis Yun Tsi, le Phacochère Vicieux, quel est ton nom ?
-Je suis Aurélien LaSavate, le distributeur de pains, grand maître de la savate. »
Yun Tsi se renfrogna. Il avait effectivement entendu parler d’un français appelé « LaSavate », qui avait rossé le Crocodile Miséricordieux , et La Fiancée des Sept Chenilles. Il allait devoir être prudent.
« L’Insurpassable Charge du Sanglier Aérien ! »
Bondissant dans les airs, le Phacochère Vicieux tendit le pied, plongeant ainsi vers sa cible avec un minimum d’effort. Aurélien resta immobile, puis, au dernier moment , alors que Yun Tsi croyait tenir sa cible, il fit un pas de côté et tendit le poing. Emporté par son propre élan, le Phacochère Vicieux percuta violemment la main d’acier de son adversaire. S’effondrant au sol en se tenant douloureusement l’estomac. Il tenta un moment de se relever, mais retomba bien vite par terre.
« Vaincu par sa propre foi en sa force, commenta avec philosophie LaSavate. Si ce n’est pas là justice immanente. »
Puis, rajoutant un bref « bon, je crois que le cassoulet sera pour une autre fois », il se tourna vers la petite fille.
« Cela va-t-il petite fille ? Ne crains plus rien, tout danger est à présent écarté. »
Il posa sa main sur son épaule, sous le regard éberlué de la fille. Qui pouvait bien être cet abruti, se demanda-t-elle.
« Tu ne répond pas ? Ma pauvre tu dois être muette. »
Elle tenta de protester mais, sans lui en laisser le temps, Aurélien poursuivit son monologue.
« Haaa, que le destin peut parfois être cruel avec les innocents, en ce monde oublié de Dieu et de la civilisation. N’ai pas peur. A partir de maintenant, tu seras sous ma protection. J’imagine que tu n’as pas de nom ? »
Bien sur qu’elle en avait un. Un très joli même, qui en Indochinois signifiait « Fleur de Jade ».
« Bien. A partir d’aujourd’hui, tu t’appelleras Nathalie. Bien, viens avec moi, nous devons voir un homme. Puis, je m’occuperais de toi. »
Et il quitta la taverne, lentement, sans se presser, mais sans hésiter non plus. « Nathalie » envisagea un instant de planter là cet idiot et de continuer sa vie de rapines. Mais les regards mauvais des habitués l’en dissuada très vite. Il valait mieux pour elle de suivre un instant cet étranger.

Une heure plus tard, ils arrivèrent devant une demeure de luxe, du moins pour les standards d’une petite fille Indochinoise. Elle savait que c’était là la demeure de Cédric Dupontal, un Français de noble naissance parti faire fortune en Indochine, avec un succès contestable, puisqu’il n’était ni plus ni moins riche qu’à son arrivée. Après s’être présenté à son domestique, Aurélien fut accueilli par le maître des lieux en personne.
« Ha , mon cher ami, dit ce dernier, quel joie de vous revoir.
-C’est réciproque, Cédric.
-Que de chemin parcourut depuis Montélimar, hein ?
-Ca c’est sur.
-Allez, allons prendre un bon verre de vin blanc.
-Si tu as du rouge, je préfèrerais, mais avec joie. »
Et ils s’installèrent dans le salon, Cédric racontant ses diverses tentatives de faire fortune, ainsi que ses nombreuses conquêtes locales, Aurélien ponctuant cela d’un rire souvent suivi d’un « Sacré Cédric ». Continuant son rôle de petite muette, « Nathalie » se contentait de regarder les deux hommes rire avec une gêne qu’elle dissimulait du mieux qu’elle pouvait.
« Dis moi, dit soudain Dupontal , remarquant enfin la petite, qui est cette gamine.
-Ha, voici Nathalie. Une pauvre muette que j’ai placé sous ma protection.
- Quoi ? Tu veux dire qu’elle s’ appelle Nathalie malgré ses yeux bridés et sa face de citron ?
-Mais non, elle s’appelle Nathalie parce qu’elle est française, comme tous les habitants de ce pays.
-Mmmm, c’est vrai. Techniquement.
-Techniquement ?
-Que viens-tu faire dans ce pays, Aurélien ? »
L’air de LaSavate se fit soudainement plus grave.
« Je cherche Germaine, ma fiancée.
-Ha oui, c’est vrai, je me rappelle d’elle. Vous étiez vraiment amoureux. Que lui est-il arrivée ?
-Elle a été enlevée. Par le vil Serge Ségar. »

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 29
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Heg le Mer 15 Juil 2009 - 17:23

Et bien, voici un récit pour le moins surprenant ! Un vrai héros de la nation, comme ne le fut personne avant lui si ce n'est Super Dupont (qui, techniquement, est venu après).

C'est entre un contexte fort inhabituel et des protagonistes inattendus que commence ce sympathique récit. Curieuse de voir ce que ça va donner. Very Happy
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Lena le Mer 15 Juil 2009 - 17:31

Il est brillant ce LaSavate. Lui au moins a su voir la pureté du coeur de la jeune Nathalie ! Malgré son incapacité à parler, la pauvre petite...
Bref, comme déjà dit, c'est un bon début, prometteur et tout, avec un personnage principal fort sympathique. J'attends de voir comment ça va évoluer tout ça...

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 32
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Mélanie Mustang le Jeu 16 Juil 2009 - 16:59

Je confirme que voilà un début des plus amusants! J'ai vraiment hâte de voir la suite et tout cela me rappelle un peu notre ami OSS117^^ même si ce n'est pas la même époque!

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Antonidas le Lun 3 Aoû 2009 - 9:21

[Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate


Chapitre 2 :

Au moment même des retrouvailles de nos deux compères , non loin de là, dans un endroit privé de la lumière du nouveau monde, où les ténèbres régnaient, on pouvait percevoir l'écho d'un rire démoniaque.
" Hahaha! Aurélien est donc arrivé jusqu'ici !"
L'homme était difficilement reconnaissable, son corps était plongé dans le noir, on pouvait voir sur genou un fier gallinacé qu'il caressait tendrement.
Il avait comme bras droit ce fier animal, cela pouvait être la part d'humanité de cet être infâme.
" Dit moi ... Arès, on dirait que le renard est dans le poulailler "
Arès le coq acquiesça avec un magnifique mouvement de tête de haut en bas, la bête était elle aussi assez vil, elle poussa un machiavélique " Cot cot cot co wa ! "
"Ah, cet animal me donne encore des frissons... " s'écria l'homme " parfois , je me demande si il n'est pas plus cruel que moi " dit-t'il en regardant en face de lui vers un des rare espace lumineux de son repère.
S'approcha alors vers lui un homme au pas hésitant murmurant " Bien sûr que non maître Ségar, vous êtes le plus cruel de tous "
" Te voila enfin , Pierre DeLaBlancheVallée " lui répondit Ségar , " Mon disciple le plus fourbe d'entre tous, combien de fois ai-je dis de m’appeler La Savate "
Pierre se repris " Que puis-je pour vous satisfaire maître S…’la Savate?"
Ségar pris alors un ton plus grave, on sentait que personne dans cet endroit ne pouvait lui couper la parole, il était le Roi en ces lieux : " Je veu que tu me ramène le bouc de cet Aurélien, mon plus vieil ennemi, celui-ci est en Indochine, maintenant qu'il n'est plus en France, tu peu aisément le vaincre cependant..."
Pierre retenez sa respiration depuis déjà une minute, la mission que lui donner Ségar était une véritable preuve de confiance
" Cependant, Pierre, je veu être sur de ta réussite c'est pourquoi tu seras accompagné de deux guides locaux qui t'aideront a accomplir a tache !"
Pierre devint rouge relâcha sa respiration et voulu prendre la parole " Vous savez Maitre que j'agis seul et ..."
" Je te connais , Pierre , loin de ta Vendée natale , tu n'es pas toi non plus en position de force , il te faut ces guides pour mieux connaitre le territoire, je compte sur toi pour écouter leurs conseils."
L'équipe Pierre DeLaBlancheVallée , Lin et Yang était constitué , pendant que les deux mercenaires s'approchaient vers Pierre celui-ci sera le poing et dis " Ce sera un honneur maître d'occire votre Rival de mes mains "

Une fois que ce bataillon était envoyer accomplir sa tache , Ségar regarda Arès picorer vigoureusement des graines , il pensait , soudain il se leva et se tourna vers une geôle et dit
" Je savais qu'avec toi Germaine , tu serais l'appât idéal , haha , je vais enfin pouvoir accomplir mon rêve !, Il ne peu y avoir qu’un LaSavate dans ce monde "


_



Le matin suivant , après qu'Aurélien et Cédric aient dégustés les produits du terroir français dont beaucoup de pinard de grande cuvée , ceux ci étaient plongés dans un lourd sommeil.
Nathalie elle depuis le levée du soleil , c'était mise dans le jardin ; cette petite fille était vraiment ravissante , elle jouer avec imagination avec un bâton , mais depuis quelques temps elle s'occupait a confectionner un magnifique bouquet de fleur , en massacrant allégrement les parterres du bon vieux Cédric
Le tableau était idyllique , les oiseaux chantés , les bourdons bourdonnés , rien ne pouvait troublé ce moment intense de quiétude , pourtant a l'horizon des ombres se dirigeaient vers Nathalie , elles s'approchai délicatement vers la petite fille , qui elle était dans son monde , la pauvre petite , si elle avait pu chanter elle aurai pousser deux ou trois notes de bonheur.
Ces ombres allez belle et bien troubler cette scène ..; elles s'approchaient de plus en plus , c'était un groupe d'homme, ils avait l'air de vouloir en découdre , sans doute des pécheurs selon leur attirail , ils avaient amenés comme arme un harpon , une rame et des filets de pêche, un homme s'approcha de Nathalie , attrapa vivement une sorte de chenille près de la petite et s'adressa a elle :
" Attention ! La chenille de Saigon est très venimeuse, tu aurais pu te faire intoxiquer gravement ", mais cela ne troubla pas la Petite Nathalie , celle ci s’évertuez a cueillir encore quelque fleurs

Les autres se rassemblèrent train et se concertaient entre eux :
" Hey , tu crois que cette Fille a été prise en gage par ce salaud de Cédric? "
" Hum ... C'est possible, il ne recule devant rien ce salle nanti "
Le sauveteur de la petite revint vers ces collègue et leur dit " La petite a l'air salement choqué, ce scélérat a du lui faire du mal.... "
Leur petit conciliabule dura bien 5 minutes avant qu'une espadrille jeté a toute vitesse vienne foudroyé l'un des pécheurs dans le jardin du domaine, s'en suivit un hurlement qui déchira le ciel , c'était Aurélien du haut de son balcon
" Diantre, ignorez vous donc le droit a la propriété privée !"
Les pêcheurs étaient surpris, l'objet était arrivé a une vitesse assez impressionnante,
Aurélien ne décolérai pas , il avait disparu quelque seconde , il jeta en rappel quelque draps et descendit dans le jardin , il leur cria dessus
" En somme vous vous comportez ainsi !Non seulement , vous voulez du mal a ma protégée , mais vous éprouvez les magnifiques fleurs d’un jardin a la Française , honte sur vous ! Mais quel ingratitude ! ».
Les hommes commençaient à s’énerver, se faire traiter de la sorte par un français était inacceptable, le sauveteur de tout a l'heure pris la parole " Ah ah , un couard de Cédric , je vois que vous êtes facilement achetable maudit français. "
Aurélien avait les yeux rouges de colère , le bougre n'était pas du tout du matin , il le pointa du doigt et dis " Toi , tu vas payer "
L’asiatique rit alors jaune et lui rétorqua " Si quelqu'un doit nous payer , c'est bien Cédric , il a des milliers de francs de dette envers nous ".
Pendant ce temps , le valeureux Cédric était lui caché sous son lit en train de croisé les doigts pour que son ami empêche ces anciens associés de compromettre sa crédibilité
Après une minute a se regarder en chien de faïences , Aurélien pris la parole , " Bon je crois qu'il n'y a pas d'autre issus que de vous fichez à tous une rouste ! "
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 28
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Mélanie Mustang le Lun 3 Aoû 2009 - 15:53

Mdr cette fic est rafraichissante je trouve^^ Avec du bon humour français et des personnages complètement décalés, de véritables caricatures sur pattes^^

J'ai hâte de voir la rouste que Aurélien va coller aux visiteurs^^ et surtout, j'ai hâte d'en savoir plus sur ce second LaSavate!^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Starman le Lun 31 Aoû 2009 - 20:18

Chapitre 3 :


Les paroles audacieuses du Français secouèrent les autochtones. Visiblement, cela n’était pas la réaction attendue.
« Co…Comment, s’exclama l’un d’entre eux.
-En effet, reprit LaSavate . Et bien que cela me navre d’en être réduit à cela, je n’aurais aucune hésitation. Je suis bien conscient que vous êtes encore menés par vos instincts de violence les plus primaires, et qu’il suffirait sans doute de quelques années d’influence par la plus grande de toutes les civilisations ( : NdA : Aurélien ne fait ici non pas référence à la Grèce Antique ou à l’Egypte Ancienne, mais bien évidemment à la France, cocorico !) pour que vous soyez nos égaux en termes d’intelligence et d’humanité, mais un tel comportement n’est pas admissible. »
Les justes paroles du plus grand guerrier de l’Histoire eurent un grand effet sur les pêcheurs.
-Sa…Salopard ! Tu ne sais pas à qui tu te mesures ! Tu viens d’insulter les légendaires Pêcheurs Combattants de la Baie de Poungyan.
-Ha ? J’en tremble. »
Piqué au vif , le meneur poussa un cri puissant et saisit son harpon de ses deux mains, avant de charger le patriote. Nullement inquiet, Aurélien se mit tranquillement en garde, détendu mais néanmoins vigilant. D’un coup vif, le pêcheur tenta de transpercer l’épaule de LaSavate, qui esquiva d’un pas de côté.
« Monumentale erreur, étranger ! »
Soudainement, le pêcheur fit un rapide mouvement horizontal , mais le français avait déjà disparu. A peine eût-il le temps de le constater qu’un violent coup de poing à la nuque l’envoya au sol, assomé.
« Il est vrai que vous savez vous battre, dit LaSavate. Bien, au suivant. »
Les Indochinois eurent un bref mouvement de recul face à la puissance destructrice de leur adversaire.
« Que…Quelle est cette technique ?
-Quoi donc ?
-Ce… Ce coup. Comment se nomme-t-il ?
-Ce n’est qu’un coup de poing. J’ai toujours trouvé puéril de donner un nom à un simple enchaînement. »
Hurlant pour se donner un peu de courage , le groupe de combattants chargea comme un seul homme le Français.
« Enfin, si vous insistez pour que je leur donne un nom, voici. »
Esquivant le coup du premier assaillant, il riposta d’un puissant coup de pied.
« Belote ! »
Sans laisser le temps au deuxième guerrier de réagir, il lui porta un coup de poing en pleine figure.
« Rebelote ! »
Puis, il se jeta sur les pêcheurs restants, frappant à un vitesse telle qu’il était presque impossible de distinguer ses poings.
« Et Dix de Der ! »
Incapable de résister à un tel ouragan, ses opposants furent rapidement mis hors d’état de nuire.
« Maurice, dit-il au domestique, qui avait accourut dès le début de la bagarre, veuillez ramener ces hommes à la porte. »
Soudain, quelque chose sur le harpon du premier assaillant attira son attention. Un sigle, symbolisant un fromage de chèvre attaqué par une mouche, un sigle frappé par l’infamie. Le sigle de Serge Ségar.
« Un instant, Maurice. »
Saisissant le guerrier au harpon, qui se remettait à peine de sa raclée, il le souleva au dessus du sol avec facilité.
« Hé, toi ! Pour qui tu travailles ?
-Les Pêcheurs de Pongyan ne travaillent pour personne.
-Tu mens ! Refais-le encore et je te frappe encore plus fort que la première fois ! »
Seul une légère lueur trahit la peur de l’homme.
« Je ne mens pas. Nous travaillons au contrat, parfois de la pêche, parfois de la contrebande.
-Alors d’où tiens-tu ce harpon ?
-C’est un de nos employeurs qui nous l’a donné en récompense , on livrait des armes près de Dien Bien Phû. C’est d’ailleurs lui qui nous à conseillé de nous mettre en relation avec Dupontal. Je crois qu’il s’appelle LaSavate. Je ne sais rien de plus.»
Aurélien tiqua légèrement, mais il pouvait sentir que l’homme ne mentait pas. Il le lâcha, laissant le pêcheur s’affaisser au sol.
« File, et emmène tes amis avec toi. »
Les Indochinois ne demandèrent pas leur reste et prirent la poudre d’escampette sans tarder. Sans leur accorder un seul regard, Aurélien rentra dans la maison.
« Ha, Aurélien, fit Cédric, sortant d’on ne sait-où, merci. Je…J’étais parti chercher de l’aide, mais il semblerait que cela ne soit plus nécessaire.
-J’ai retrouvé sa piste, Cédric.
-A Serge Ségar ?
-En effet. Apparemment, il serait lié à du trafic d’armes, et il se ferait appeler LaSavate.
-LaSavate ? J’ai effectivement entendu parler d’un terroriste et anarchiste qui se fait appeler LaSavate. Un brigande la pire espèce semble-t-il, qui a une multitude de disciples pratiquant le combat à mains nues. En même temps, avec un nom pareil.
-Cédric, LaSavate est MON titre.
-Comment ?
-Serge et moi étions les disciples du plus grand maître de la boxe française. La coutume veut que le disciple choisi par ce dernier prenne le nom de « LaSavate ». Bien qu’il soit le plus fort à l’époque, j’ai été choisi. Fou de colère, il a enlevé Germaine , après m’avoir laissé pour mort.
-Alors, il se considère comme le seul héritier.
-Ouais. Ce qui me surprend, c’est que la puissance de Serge est telle que je ne vois pas en quoi des armes lui sont utiles. Je pense qu’il veut juste attirer mon attention pour en finir.
-Alors, peut être que ces assassins sont déjà en route.
-C’est très probable, oui. »

« Comment ça, on peut pas passer ? »
Lin et Yang poussèrent un soupir. Cela paraissait évident pourtant.
« Rivière en crue, fit l’un d’eux, prenant volontairement un ton servile pour être sur qu’il comprenne. Gué plus accessible.
-Je vois. En effet c’est embêtant.
- Si nous avoir pris route, nous être déjà autre côté.
- Tu trouve à redire à mes raccourcis ? »
Lin trouvait beaucoup de choses à dire aux raccourcis de Pierre DelaBlancheVallée, mais il réussit à s’abstenir. D’autant plus que le Français semblait soudain pris dans une intense réflexion.
« Et si on fabriquait un bateau, qui marcherait avec des pédales, pour traverser la rivière ? Bon plan, hein ? On pourrait appeler ça, je sais pas....Un pédalo!»
Les deux Indochinois poussèrent un soupir bien plus marqué que le précédent.
« Ca va…être dur, murmura Yang. »

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 29
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Lena le Lun 31 Aoû 2009 - 20:35

"Belote ! Rebelote ! Et dix de deeer !" Mwahaha ça, c'est de le réplique culte. Et le reste du post n'est pas mal non plus. Continuez comme ça ^^

_________________
"Nous étions entrés dans un endroit idyllique, par un après-midi merveilleux. Cela aurait été dommage de le maculer de sang, surtout si ce devait être le mien." (Corwin)

Règle n°1 : le MJ a toujours raison.
Règle n°2 : si le MJ a tort, se référer à la règle n°1.
avatar
Lena
Biologeek

Nombre de messages : 1125
Age : 32
Localisation : Sur l'ombre Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Scieszka le Lun 31 Aoû 2009 - 21:57

J'aime beaucoup aussi.

Dis, tu crois qu'ils vont le faire à tête de canard, leur pédalo? Après, faudra qu'ils essaient de faire cuire un croco entier à la broche...

Nan mais sinon, j'aime bien aussi les répliques cultes. Surtout le dix de der. - Au fait, tu joues à la coinche?
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Heg le Mar 1 Sep 2009 - 14:28

Hourra à Adi !

Continue, boys.
Very Happy
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Mélanie Mustang le Mar 1 Sep 2009 - 17:33

Mdr pas mal du tout ce nouveau chapitre. J'adore, définitivement.

J'ai hâte de voir ce que donnera la suite!

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Antonidas le Mar 22 Sep 2009 - 12:15

Chapitre 4

Du cœur de la jungle on pouvait voir les gouttes de sueur de Pierre s’écouler de sa tête, dans son fort intérieur, il savait qu’il touché au but. Pour donner confiance a son expédition il parler à ces guides des histoires françaises en plus simplifié, Lin et Yang entendirent parler de Clovis avec ces excès de violence en couple, Jeanne d’arc et ces affaires fumeuses, Louis XVI le roi sanguinaire….
Après un long silence, alors que l’expédition de Pierre s’enfoncé de plus en plus dans la jungle, celui-ci repris ces récits
«  Lin et Yang je vais à présent vous compté dans la grande histoire millénaire de la France les aventures de feu Albert delaBlanchevallée, mon alleu… »
Les guides suivaient avec peine leur chef éclairé, son récit se stoppa net a la vue d’une intersection sur ce qui ressemblait encore a un chemin, enfin ils allaient pouvoir se repérer. Ils regardèrent Pierre afin de lui indiquer le chemin mais celui-ci pris la parole.
« Hum…ma douleur au genou viens de se réveiller. »
Yang se lança « A droite on trouve une ville dormir la bas »
« J’ai mal, Il va Pleuvoir. » Dit alors Pierre
Lin pesta en indochinois, «Ce n’est pas la saison des pluies, il faut qu’on aille dormir la bas ! » dit-il à son compère, alors d’un coup d’un seul il sorti une fléchette tranquillisante de sa sacoche , celle-ci fut confectionner avec les plantes présente dans la jungle pendant son chemin, sa fabrication avancé au fur et a mesure que Pierre contrariés ces deux guides avec ces « Suivons la migration des oiseaux » ou ces «  C’est une bonne situation ça guide ? »
Yang ne vis rien venir et la fléchette vint se loger dans le fessier vendéen.
Pierre était d’un coup livide et dit lentement «  Je sens plus ma jambe, on va à droite …. » avant de s’effondrer.
Yang assista impuissant à la scène et n’avait pas eu le temps de réagir il regardait son ami bouche bée, il n’avait pas les mots pour lui exprimé ça gratitude. Il se contenta de porter avec lui le corps de leur vaillant français.
Ce que ne savais pas Lin, c’est que l’une des plantes avec laquelle il à confectionner la fléchette le « Sirkis » avait d’étrange effets secondaire….Mais pour le moment, ils leur faillaient s’abriter, ils se dirigèrent donc vers la ville de Lima, petite bourgade indochinoise bien sympa.

________

Aurélien et Nathalie avait repris la route en quittant le domaine de Cédric, notre héro était troublé par tout ce qu’il avait vécu le jour passé, il savait que la confrontation avec Serge Ségar était inévitable, et il n’hésitera pas à utiliser une technique interdite pour venir à bout de son rival.. Cette technique comporté un anglicisme, d’où son interdiction, ou alors peu être bien qu’elle pouvait coupée la France en deux, il s’agissait du « Thunder Marianne », un coup si puissant qu’il pouvait remettre en place le Calendrier Révolutionnaire…

Il en parlait d’ailleurs à Nathalie elle était devenue sa confidente, et il était sûr que la petite n’allait pas trahir sa confiance, toute la journée il lui parlait à cœur ouvert ….. LaSavatte avait quand même un cœur, toute ces années à cogner ne lui avaient pas tellement permise d’exprimer de l’amour.
«  Et tu sais Nathalie, Germaine… quand je l’ai rencontré, je l’ai courtisé, et …. Elle ma flanqué un bourre-pif tellement puissant que je savais que c’était elle … tu sais … c’est comme … quand tu prends une rasade de vin et que tu sais que c’est elle...non, ce n’est pas pareil… Enfin comment t’expliquer… »
Nathalie regarda Aurélien dans les yeux et fit un signe de la tête en signe d’approbation, en vérité, elle était assez fatiguée. Aurélien le voyez, heureusement il vit une pancarte.
«  Ah regarde, tu va bientôt pouvoir te reposer, décidément cette province qui apparait hostile est plein d’endroit civilisé, en route vers.. » Il lu la pancarte.. «  Lima ».

Nathalie s’endormait bientôt et Aurélien la porta vers l’auberge de cette ville, les lieux étaient presque vide, une autre chambre était occupée, LaSavatte pris l’autre chambre et se hâta pour laisser enfin dormir sa protégée… La petite pouvait enfin dormir sur ces deux oreilles… soudain il entendit des étranges chants français venant de l’autre côté, ils n’étaient pas très harmonieux jusqu’au moment au Nathalie se réveilla… Elle avait les des petits yeux et regardaient Aurélien avec tristesse, se tapage nocturne n’était pas acceptable…

Aurélien voulait alors intervenir… dès la sortit de la chambre vers le couloir, on entendait les chants beaucoup plus fort … Il frappa a la porte mais il y eu aucune réponse… La porte était ouverte…
Il pouvait alors voir un énergumène chanter très fort des paroles assez incompréhensibles, c’était un français pur souche, avec deux indochinois….
L’homme continué son chant « J’ai pas envie de la voir nue, j’ai pas envie de le voir nu et j’aime cette fille aux cheveux long et se garçon qui pourrai dire non… »
Aurélien hurla alors «  Mais quels sont ces paroles, quel sont ces chants paillards »
L’homme s’arrêta alors et dit alors à ces deux acolytes «  Lin, Yang , c’est lui »
Les deux guides qui depuis des heures maintenant subissaient les chants de Pierre lui dirent «  c’est le Bob Romane dont vous chantez aventures ? »
« Messieurs, Messieurs » dit alors Aurélien pour calmer le jeu , ce qui est très rare , pour un professionnel de la Baston :«  Vous là , le chanteur, vous faites silence maintenant . Vous encombrez mon esprit avec vos chants.»
Lin et Yang approuvaient, soudain Pierre se mit à sautiller sur son lit et chanta «  et un et trois et quatre au placard, je suis Pierre DelaBlanchevallée, la vallée, propri.. propriétaire de 10 têtes de chevaux de courses de 14 canards blancs Vendéens et futur époux de Marie-Odile duchesse du Massif Central Oh Oh Oui…. »

Aurélien compris alors que se tapage nocturne allez se transformer en tapage tout court...

Pierre hurlait de plus en plus fort avec une voix cassée « Hey viens la viens avec moi ne part pas sans moi Oh Oh Viens là »

Lin se sentait fautif de cette situation, il ne savait pas que l’homme qu’ils cherchaient était devant lui, pour calmer le jeu, il assomma délicatement Pierre avec sa table de chevet. Elle explosa littéralement avec l’impact, on dirait bien que notre cher Lin ne fais jamais les choses à moitier.
Aurélien était surpris de cette initiative «  Je n’aurai pas dit mieux. »lui dit-il avant de retourner dans sa chambre.
La trêve était en place, les deux camps pouvaient dormir, Pierre parlait dans son sommeil… il dit notamment «  tournons à gauche »
La chambre d’Aurélien LaSavate est à 2 mètres à droite….


_____



Le soleil se leva, Pierre se réveilla en dernier dans sa chambre, il avait un mal de tête colossale «  Oh quelle douleur … »
Lin et Yang avait fait une mise en scène en déposant des bouteilles d’alcool vide dans la chambre …
Pierre les vit et dit «  Oh… bon sang, je ne me souviens de rien » il avait la voix un peu cassé
Lin en rajouta «  Hey bien vous êtes survoltez quand vous êtes saoul »
Pierre était étonné ce n’était pourtant pas dans sa nature « Bon dieu. La dernière fois que j’ai fais cela c’était au… » Il s’arrêta net et il sortit un éclat de bois dans son lit il regardait étonné les deux autres.
« Hier Monsieur Romane est passé » dit alors Lin, « On vous défendre mais lui s’enfuir après vous casser la figure avec table en chevet. »
« Diantre allons demander au tavernier si la table de chevet fut en bois noble, car aucune autre matière ne peu m’atteindre.  »
Lin et Yang était alors repartit pour perdre une autre journée avec leur noble visiteur, ils commençaient déjà a le surnommé « Pierre le Richard» et soudain surgit face a la porte d’entrée le vrai héro de tout les temps !
Lin et Yang virent Aurélien dans le couloir et dirent comme un seul homme«  c’est Bob Romane ! »
Pierre reconnu tout de suite LaSavate , il eu une réaction salvatrice et vint le saluer « Bonjour monsieur Romane, je crois qu’on a eu une altercation hier » . La fameuse ruse DelaBlancheVallée était en route.
« Oui… enfin , c’est plutôt votre ami qui vous a assommé , enfin vous faites ce que vous voulez ensemble , puisse Dieu vous pardonner pour vos vertus bafoué… »
Pierre était dubitatif, il pensa «  Bon sang, ce LaSavate est coriace, il accuse mes guides dévoués, ça va se jouer au plus fourbe… »
« Monsieur LaS…Morane…, Euh Pour vous avoir déranger je vous offre le petit déjeuner, attendez moi en bas, j’arrive »
Il se frotta les mains et eu un rire machiavélique, Aurélien le regarda alors et lui dit «  Je ne sais pas ce que vous avez pris, mais ca devait être puissant.. »

Sur cette phrase il descendit de sa chambre accompagné de la petite Nathalie qui l’attendait.
Quelque minutes ensuite Pierre parla doucement «  c’est lui… c’est notre Cible, cette homme ne recule devant rien … il a pris une petite fille en bouclier humain, on a le temps de mettre en place un stratagème, réfléchissons, préparez vous a une stratégie française hautement compliquée.»
Il se retourna et ne vu personnes... Ces guides étaient partis déjeuner avec leur idole Bob Romane….
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 28
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Mélanie Mustang le Mar 22 Sep 2009 - 16:02

Mdr je sens que le prochain chapitre va être pas mal du tout. J'ai hâte de voir la stratégie française hautement compliquée de Pierre^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Starman le Ven 16 Oct 2009 - 20:17

Chapitre 5 :


LaSavate prit une nouvelle bouchée de ce plat typique à base de poisson que l’on servait dans cette auberge, une grimace au visage. Bien sur, cela n’était pas mauvais, pour de la cuisine exotique, mais il était toujours déçu de l’absence de pâtée. Ce n’était pas hélas la première fois que cela lui arrivait, loin de là. C’en était désespérant. Aurélien n’était pas raciste. Il croyait plus que tout que les indigènes n’étaient pas inférieurs de nature , mais qu’il avaient été victimes d’une évolution ingrate, et que, sous la tutelle bienveillante de la République, ils s’épanouiraient. Mais ce genre d’incidents le faisait douter : était-il possible qu’un être évolué ne reconnaisse pas de lui-même la perfection culinaire que représentait le pâté, le camembert, ou encore le vin rouge ? Se détournant de la nourriture, il reprit la parole, racontant à ses deux nouveaux amis une nouvelle anecdote.
« Alors, le saisissant par le col, j’ai dit avec fermeté : « relâches cette pauvre femme, mécréant, ou bien subit le courroux de la Justice Française Personnifiée ».
-Wahou, firent en cœur les deux Asiatiques.
-Là, il pâlit de terreur, et prend la fuite, devant la fureur du Coq Rugissant. »
Lin et Yang étaient comme des enfants, fascinés par les exploits de leur interlocuteur. Nathalie, quand à elle, faisait de son mieux pour ne plus écouter ses histoires ridicules. Elle pensait avoir fait le bon choix en suivant le Français, mais là, elle avait des doutes. Certes, nul mieux que lui ne pouvait la protéger, mais qu’est-ce qu’il était bavard. Tout le trajet à parler de ses combats, de ses techniques, de sa cruche perdue on ne sait où. Et pareil aux escales. Elle n’en pouvait plus.
« Hem hem. Bonjour, mon fils. »
Se retournant, Lin et Yang manquèrent d’avaler leur poisson de travers. Devant eux se tenait Pierre DeLaBlancheVallée, grossièrement grimé en prêtre catholique. Le plus choquant à leur yeux était la perruque, tentant de faire croire sans grande conviction qu’il était chauve. Constatant que leur chef s’adressait explicitement à LaSavate, ils concentrèrent leur attention sur ce dernier, sans ajouter un mot, de peur de se trahir.
« Bonjour, mon père, répondit LaSavate.
-Puis-je m’asseoir parmi-vous, demanda Pierre tout en se prenant une chaise.
-Heu … Je vois que vous n’avez pas besoin de ma permission. Enfin allez-y.
-Je constate à votre musculature que vous êtes un homme qui a connu de nombreux combats.
-En effet, mon père ! D’ailleurs je contait à mes deux amis quelques uns de mes meilleurs affrontements, notamment ce passage en Lorraine où j’ai rencontré…
-Oui, oui, tout cela me paraît très intéressant, mais ignorez-vous donc que le salut céleste ne vient pas de la guerre ?
-Ha bon ?
-En effet , comme il est écrit dans la Bible, heu…. « Tu ne tataneras point celui qui est comme ton frère, même s’il jadis il enleva ta plus proche amie, car les relations non protégées ne peuvent conduire qu’à ta perte. »
Aurélien resta un instant interdit. C’était écrit dans la Bible , ça ?
« Je ne voyais pas les choses comme cela.
-Peut être voulez-vous me confesser vos pêchés ? »
DeLaBlancheVallée ricana en son for intérieur. Son plan, d’une parfaite fourberie, ne pouvait pas échouer. Profitant de la diversion crée par les confessions des nombreux péchés supposés de son ennemi, il fera signe à Lin et Yang d’empoisonner le verre de LaSavate qui ainsi mourra dans d’atroces souffrances. Son plan était parfait, et il avait prévu toutes les éventualités.
« Mais… c’est à l’Eglise que l’on se confesse, non ? »
Sauf celle-là.
« Heu…. Et bien…. C’était vrai dans l’Ancienne Religion…. ; Mais….heu… lors du Schisme de New York, il a été convenu que : « Il n’est nul endroit où un Homme ne puisse ne libérer de ses fautes, car c’est devant l’Eternel que tu expie tes pêchés, et non devant ceux qui sont… en face. » Allez-y mon fils, confiez-moi vos fautes. »
Aurélien prit quelques minutes pour réfléchir.
« Hé bien… difficile à dire , je crois n’être jamais allé à l’Eglise. Bien…. En tout cas, moi, je sais pas, mais je suis sur que ne pas pouvoir servir de pâté et de vin rouge est sûrement un pêché, pas vrai, mon Père ?
-Heu… je ne crois p….
-Et le camembert ? Où est le camembert ? C’est quand même incroyable qu’au XIXè siècle, on ne puisse pas trouver de camembert où on le souhaite.
-Heu… certes, mais nous parlions de….
-C’est criminel !
-Nous parlions de VOUS confesser. »
Aurélien eût un sourire mauvais.
« Me confesser ? A Vous ? Dites-moi, mon Père, de quel côté était l’Eglise lorsque le Peuple Français mourrait de Faim ? De quel côté était l’Eglise lorsque nous étions bafoués par une élite nommée de naissance ?De Quel côté était l’Eglise lorsque toutes les nations Royalistes voulaient nous écraser de leur botte ? »
Pierre recula instinctivement, effrayé par la puissance de la voix du Coq.
« Heu… je ne crois que c’est hors de prop….
-DE QUEL CÔTE ETAIT L’EGLISE LORS DE LA GLORIEUSE REVOLUTION FRANCAISE ?! Du côté des nobles, des tyrans, de ceux qui parlaient de manger des brioches devant le peuple en manque de pain !
-Mais…. Serait-ce des reproches ? N’êtes-vous donc point un Homme De Dieu ?
-Sachez, mon père, que le seul dieu auquel je crois se trouve être la Mère patrie, prodiguant , elle, de vraies valeurs de Liberté, d’Egalité, et de Fraternité ! »
Le regard empli de haine, il repoussa le prêtre d’une claque retentissante, montrant ainsi le mépris absolu qu’il lui inspirait. Tombant à la renverse, Pierre perdit sa perruque, et exposant ce qu’il avait sous sa robe au vu et au su de tout le monde.
« Jamais, reprit LaSavate, je dis bien jamais, je n’accepterais l’autorité de ceux qui ont tenté de s’opposer à l’avènement de la plus grande nation de tous les….Ne vous aurais-je pas déjà vu quelque part ?
-Damnation, reprit Pierre, tout en tentant de se relever avec dignité, j’ai été démasqué !
-Vous étiez un faux prêtre ? Quelle drôle d’idée.
-Tu te trouve au bout de la route LaSavate. Je vais te détruire ici et maintenant !
-Heu… et pourquoi diable ?
-Haha, qu’espères-tu ? Que je dévoile pour qui je travaille ? Aussi vrai que mon Maître est Serge Ségar, tu ne sauras rien.
-Comment ? C’est cette fripouille de Ségar qui t’envoie ? »
DeLaBlanche resta interdit pendant une seconde, comme si il n’avait pas encore tout à fait compris qu’il venait de tout révéler.
« Haha, tu as peut être réussi à me soustraire cette information en usant de ruse et de psychologie, mais sache que je restes invaincu aux nobles arts de la Belote et de la Pétanque. »
Il attaqua d’un violent coup de pied, mais Aurélien esquiva d’un léger pas de côté, avant riposter d’un coup dans le dos. Projeté par la violence de l’assaut, Pierre s’écrasa lamentablement contre une table.
« Belote ? Pétanque ? Mon ami, nous parlons de combat, là. Si tu es tout ce que Ségar à pour s’opposer à moi, je l’ai peut être surestimé.
-Haaaa…Lin ! Yang ! A moi ! »
Comprenant la situation en un instant, Aurélien se retourna vers les deux Asiatiques, qui se mirent en position de combat.
« Désolé, Maître LaSavate, mais vous savez, les ordres c’est les ordres.
-Ha, ainsi vous avez parti liés avec cet imposteur ! Traîtres ! Dire que je vous ait accueilli à ma table, comme des frères ! Il ne me reste plus qu’à vous vaincre pour que vous reteniez la leçon.
-Ne vous attendez pas à une victoire facile, Maître ! Nous sommes les maîtres de la Légendaire technique du Sh’ôkapeeck Duo, art légendaire qui se pratique à deux. Préparez-vous à souffrir. »
Aurélien se mit en garde. Il n’était pas rassuré. Il sentait, à leurs gardes, qu’il ne s’agissait pas là de simples vantards qui donnaient des noms à coucher dehors à leurs enchaînements de coups. Non. Ils étaient des experts surentraînés. Cela n’allait pas être évident.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 29
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Mélanie Mustang le Sam 17 Oct 2009 - 8:09

Mdr la légendaire technique du Sh'ôkapeeck... j'aime bien cette technique, même si je sais pas encore ce que c'est^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Heg le Sam 17 Oct 2009 - 8:48

La tension est à son comble ! Ah, décidément, le suspence français est bien l'un des meilleurs du monde.
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Scieszka le Sam 17 Oct 2009 - 20:21

Le Sh'ôkapeek Duo? Laughing

La riposte à ça, c'est le Korn'Phleix Solo?

Je vois que, l'un comme l'autre, vous tenez la distance. De plus en plus caricatural, continuez, c'est héneaurme, je me marre!
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Antonidas le Dim 18 Oct 2009 - 19:47

Merci pour vos soutiens Smile , la suite prochainement
avatar
Antonidas
Sale Gosse

Nombre de messages : 261
Age : 28
Localisation : Oo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wowhystory.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic Duo] Les Extraordinaires Aventures de Aurélien LaSavate

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum