Mémoire en fuite

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mémoire en fuite

Message par Elisha-chan le Mar 28 Juil 2009 - 16:38

Chapitre 8

Perdue au milieu d’un labyrinthe de livres au milieu duquel elle disparaissait, Sciezka poussa un cri de frustration avant de laisser tomber sa tête sur son bureau au milieu d’un nuage de poussière, découragée. Depuis la mort du lieutenant-colonel… Non, du général de brigade Hugues, elle cherchait à comprendre. Ce qu’il avait découvert, pourquoi on l’avait tué, et surtout qui.

Elle soupira. Elle se sentait tellement seule dans sa quête. Non seulement elle ne faisait plus partie de l’armée maintenant, Hugues l’avait renvoyée juste avant de se faire tuer, pour la protéger évidemment, mais en plus tous les militaires qu’elle connaissait et qui auraient pu l’aider avaient dû partir en mission, précipitamment.

Sciezka fronça les sourcils. Ca n’était pas normal, la seule explication à ces départs en catastrophe était qu’il se passait quelque chose d’important. Mais on n’en trouvait aucune mention dans les journaux, et personne ne semblait au courant. Cependant l’ambiance était tendue à Central, comme si les gens sentaient au fond d’eux qu’il se passait quelque chose. Mais tant que la presse serait muselée, personne ne saurait ce qui se passait. C’était louche… D’ailleurs, plus elle faisait de recherches et plus elle se rendait compte que tout ce qui touchait à l’armée était étrange et troublant, surtout depuis que King Bradley était généralissime.

Elle passa ses mains dans ses cheveux châtains avant d’enlever ses lunettes et de les nettoyer sur son éternel pull vert. Elle désespérait de comprendre enfin ce qui était arrivé à monsieur Hugues. Elle serra les poings. Ca n’était pas à elle de faire ça. Tout était de la faute de ce parvenu de Mustang, le beau colonel, le grand alchimiste, le héros d’Ishbal… Le soi-disant meilleur ami du général de brigade, même pas fichu de venger sa mort, ou même de chercher à savoir qui avait fait ça.

Elle essuya les larmes qui lui montaient aux yeux. Ce type la répugnait. Monsieur Hugues avait tout fait pour l’aider, mais lui préférait s’aplatir devant ses supérieurs pour avoir sa mutation à Central plutôt que de faire ce qu’il fallait pour son ami. Et du coup, l’affaire avait été classée, et si elle ne faisait rien personne ne saurait jamais pourquoi il était mort, Elysia ne saurait jamais qui lui avait enlevé son papa qui l’aimait tant.

Mais qu’est-ce qu’elle pouvait faire toute seule ? Elle avait besoin d’aide. Et il n’y avait qu’une personne à qui elle pouvait s’adresser, même si elle ne savait pas trop où il se trouvait en ce moment. Mais sa décision était prise.

La jeune femme se dépêcha de se préparer, de peur que sa résolution ne cède devant tous les obstacles qu’elle imaginait déjà. Mais elle faisait ça pour monsieur Hugues. Elle prit quelques vêtements et tous les documents qui lui étaient indispensables, confia sa mère malade à une amie de la famille, et quitta sa maison sans un regard en arrière. Elle ferait juste un dernier arrêt avant de quitter Central, pour dire au revoir à Gracia Hugues et à sa fille, sûre que les voir renforcerait encore sa détermination.

oOoOoOoOoOoOo


Emma regardait par la fenêtre du magasin des Curtis. Elle s’ennuyait ferme, mais avait promis à Sigu de surveiller la boutique pendant qu’il allait faire des courses. Elle soupira en se demandant ce que faisait Ed, avant de se rappeler qu’il devait s’entraîner avec Izumi. En y repensant elle se redressa et frissonna.

- Je crois que je préfère encore être là, murmura-t-elle.

Black Hayate, couché près d’elle, émit un bref aboiement comme pour dire qu’il était d’accord. Par la porte ouverte, ils virent passer une femme souriante tenant par la main deux jeunes enfants.

Elle se cache derrière un grand drap que sa mère est en train d’étendre. Elle attend, tendue. Soudain quelqu’un l’attrape et se met à la chatouiller et elle éclate de rire. Sa mère la prend dans ses bras en riant et l’embrasse avant de la redéposer sur le sol. Elle a cinq ou six ans. Un grand sourire illumine son visage, ses yeux pétillent alors qu’elle joue avec sa mère. Leur complicité est très grande. Elle court jusque dans la maison, poursuivie par sa maman. Devant la photo de mariage sur laquelle ses parents se regardent amoureusement, elle est rattrapée et sa mère la chatouille jusqu’à ce que la petite fille demande grâce. Epuisée, elle se laisse aller dans le bras de la femme qui lui caresse les cheveux en souriant, et elle regarde la photo de son père.

Emma sursauta en entendant Sigu rentrer dans le magasin les bras chargés de sacs. Elle ne demanda pas son reste et fila à l’arrière de la maison, Hayate sur ses talons, curieuse de voir comment se passait l’entraînement d’Edward. Elle s’arrêta au seuil de la porte de derrière, surprise. Dans le champ derrière la maison, Izumi et lui se battaient. Le jeune homme avait laissé tomber son débardeur et son automail luisait dans le soleil. Il transpirait abondamment et la sueur ruisselait sur son corps musclé. Son corps musclé ?

Etonnée, elle se rendit compte qu’il n’était pas vraiment le gringalet qu’elle imaginait. Il l’avait déjà tenue dans ses bras et elle savait qu’il était musclé, mais pas à ce point là. Elle se surprit à le détailler, appréciant la façon dont ses muscles roulaient sous sa peau lorsqu’il bougeait, admirant sa rapidité et sa souplesse quasi féline, remarquant l’expression presqu’adulte de son visage.

Mais face à lui il avait Izumi Curtis, et elle aussi était impressionnante. Ils se battaient sans utiliser l’alchimie mais la femme rivalisait aisément avec le jeune homme. Elle toucha Ed plusieurs fois mais il réussit à lui rendre les coups, chose qui n’était jamais arrivée jusque-là. Elle multipliait les attaques mais il réussissait à esquiver, utilisant sa petite taille à son avantage, bougeant avec une rapidité impressionnante, et compensant ses lacunes par un instinct presqu’infaillible. Finalement, ils s’interrompirent, tous les deux essoufflés.

Izumi regardait son élève avec un respect nouveau. Elle aussi comprit qu’il n’était plus un gamin. Il avait réussi à la toucher, elle, et il était si rapide…

- Tu t’entraînes toujours avec Alphonse, dit-elle, mais ça n’était pas une question. Te battre contre une armure vide t’a appris à développer ton agilité et ta rapidité.
- Et j’ai des automails parfaits, qui sont très légers, ajouta le jeune homme, toujours en garde.

Izumi hésita. Il avait l’air prêt à poursuivre l’entraînement, mais l’était-elle, elle ? Elle sourit en se rendant compte que le combat l’avait fatiguée, chose qui n’était jamais arrivée jusqu’ici. Soudain elle aperçut un mouvement venant de la maison.

- On a une spectatrice, lança-t-elle, mine de rien.
- Hein ?

Edward tourna légèrement la tête, vigilant, craignant un coup fourré de son maître, et il aperçut Emma. Aussitôt, il rougit. Il se rappelait très bien la menace de Mustang, concernant la tenue qu’il devait avoir devant la jeune femme.

- Pas la peine de rougir, crétin, remarqua Izumi en souriant. Elle a dû être impressionnée par ta performance.
- Je m’en fiche complètement, rétorqua-t-il trop rapidement.
- Dommage parce qu’elle a l’air d’avoir apprécié le spectacle…

Edward regarda à nouveau Emma, qui avait effectivement l’air impressionnée alors qu’elle l’observait, et il lui fit un petit signe.

- Emma, appela soudain son maître. Viens nous rejoindre.

Le ton de la voix était clair, c’était un ordre et c’est comme ça que le reçut la jeune fille. Elle fronça les sourcils. D’où cette femme se permettait-elle de lui donner des ordres ? Elle lui avait déjà dit qu’elle n’était pas son élève. Mais sa curiosité était la plus forte, elle se demandait ce qu’elle lui voulait. Et surtout, elle lui faisait trop peur pour se rebeller…

C’est finalement avec l’allure d’un condamné allant à la potence qu’elle se dirigea vers eux.

- Qu’est-ce que…, commença Ed.
- Tu veux des réponses, non ? Alors laisse-moi faire et quoi qu’il se passe, n’interviens pas.

Le jeune homme croisa le regard d’Izumi et comprit que ça ne servait à rien de protester. Il acquiesça et repartit vers la maison. En croisant Emma il lui adressa un sourire d’encouragement qu’elle ne sut comment interpréter avant d’arriver près du maître.

- Qu’est-ce qu’il y a ?

Elle se jeta en arrière par réflexe et dut à son instinct d’avoir évité le coup de pied lancé par Izumi. Mais elle ne fut pas assez rapide pour éviter le coup suivant. Elle le reçut dans l’estomac. La douleur la terrassa et elle tomba à genoux, une main sur sa cicatrice. La douleur de l’attaque d’Envy se rappela soudain à elle avec violence.

- Vous êtes dingue, cracha-t-elle en tentant de se remettre à genoux avant d’être cueillie par un nouveau coup de pied qui l’envoya valser un peu plus loin.

Près de la maison Black Hayate se mit à gronder et voulut se précipiter vers Emma, mais une ombre immense le recouvrit et une main énorme le saisit par le cou, calmant ses ardeurs. Ed pâlit en se mettant à la place du pauvre chien avant de reporter son regard vers le combat. Il était inquiet. Son maître avait parfois tendance à se laisser un peu… emporter par son enthousiasme, il en savait quelque chose. Il espéra que Mustang n’entendrait jamais parler de cet épisode.

Izumi continuait à harceler Emma de coups que la jeune fille encaissait sans y répondre.

- Mais pourquoi vous faites ça ? demanda-t-elle en évitant un nouveau coup de justesse.
- La domination de l’esprit passe par celle du corps, dit Izumi.
- Qu’est-ce que c’est que ces conn…

Elle ne termina pas sa phrase, recevant un coup de poing qui fit éclater sa lèvre supérieure.

- Bats-toi ! ordonna Izumi. Réagis un peu !
- Mais je ne peux pas me battre, haleta Emma, je sors juste de l’hôpital.
- Mauvaise excuse.

Un nouveau coup de pied l’atteignit au genou droit et elle cria en tombant.

- Mais je ne sais pas me battre ! Edward, appela-t-elle.

Le regard qu’elle lui lança était suppliant et ça lui broya le cœur de voir ça. S’il s’était écouté, il se serait précipité vers elle pour la protéger et la rassurer. Mais il savait pourquoi son maître faisait ça. Il se força à afficher un visage dur et impassible.

- Utilise l’alchimie, lança-t-il.
- Quoi ?

Emma tomba en arrière et évita in-extremis un nouveau coup de pied.

- T’es dingue, cria-t-elle à Ed. Je ne sais pas faire d’alchimie !
- Fais comme à l’hôpital, contre Envy !

La colère monta en elle. C’était donc ça. Après l’interrogatoire de la veille, il était à nouveau question de ça.

- C’était un accident, cria-t-elle, furieuse. Combien de fois il faudra vous le…

Elle s’interrompit en étant à nouveau frappée par Izumi.

- Tu as vu la Porte, dit celle-ci, toutes les informations sont dans ta tête.
- Lâchez-moi avec votre foutue Porte ! cracha la jeune fille.

Elle essuya le sang qui coulait de sa lèvre, laissant une traînée sanguinolente sur son menton. Le regard qu’elle lança à Izumi était chargé de colère. Elle se souvenait parfaitement de l’attaque d’Envy et de ce qu’elle avait fait. Elle sentait encore l’odeur de chair brûlée et elle revoyait les blessures qu’elle avait infligées à l’Homonculus. Celui-ci n’en avait pas souffert, mais rien que d’imaginer faire ça à Izumi…

- Défends-toi, insistait la brune.
- Jamais je n’utiliserai l’alchimie, je pourrais vous blesser !

La seule réponse qu’elle reçut fut un nouveau coup qui la projeta sur le sol. Elle avait mal à des endroits dont elle ignorait l’existence jusque-là, son corps n’était plus qu’une grande douleur lancinante, elle n’avait plus la force d’esquiver. Elle se remit lentement debout et attendit le prochain coup, lançant un regard de défi à son adversaire. Celle-ci serra le poing, déçue, prête à administrer un nouveau coup à la jeune fille. Emma ferma les yeux et attendit le coup qui ne vint pas. Elle sentit quelqu’un se placer devant elle et rouvrit les yeux pour voir Ed bloquer l’attaque d’Izumi avec son automail.

- Je crois que ça suffit, dit-il, sérieux.

Son maître hésita un instant avant de finalement baisser son bras en acquiesçant, déçue que son idée ait échouée. Edward soupira et se tourna vers Emma avec un sourire d’excuse qu’elle effaça d’un coup de poing en plein visage.

- Emma…
- Salaud, cria-t-elle, les larmes aux yeux. Tu m’as piégée ! Tu l’as laissée me frapper !
- Mais…

Il n’eut pas le temps de s’expliquer car derrière lui Izumi gémit et tomba à genoux. L’effort qu’elle avait fourni était trop intense. Une main devant la bouche, elle était secouée de spasmes violents et crachait du sang. Sigu se précipita vers sa femme alors qu’Ed s’agenouillait près d’elle.

- C’est grave ? demanda Emma, un peu inquiète malgré la colère qu’elle éprouvait.
- Ca lui arrive souvent, ne t’inquiète pas, répondit le Fullmetal d’une voix mal assurée.

Son mari la rejoignit à ce moment et la prit délicatement dans ses bras avant de l’emmener dans la maison. Black Hayate avait rejoint sa protégée et la jeune fille le caressait, trouvant du réconfort à ce contact. Edward soupira avant de se retourner vers Emma.

- Excuse-moi…, commença-t-il.
- La ferme, le coupa-t-elle avec un regard à glacer le sang. Je ne veux pas entendre tes excuses.
- Mais attends, je sais que c’était nul de la laisser te frapper, mais on espérait que ça réveillerait quelque chose en toi… C’était pour l’alchimie…
- Lâchez-moi avec votre saleté d’alchimie, cria-t-elle. Je ne veux plus en entendre parler, je ne veux plus qu’on me parle de cette Porte, je veux oublier tout ça.
- Emma…
- Je déteste l’alchimie et tous les alchimistes, lança-t-elle, les larmes aux yeux, avant de le planter là.

Il la suivit des yeux alors qu’elle rentrait dans la maison, Black Hayate sur les talons. Il se sentait honteux et surtout triste comme il ne l’avait pas été depuis longtemps, sans savoir vraiment pourquoi.

- C’était pas une bonne idée finalement, murmura-t-il avant de rentrer dans la maison.


oOoOoOoOoOoOo
avatar
Elisha-chan
Random Homonculus

Nombre de messages : 70
Age : 32
Localisation : Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire en fuite

Message par Elisha-chan le Mar 28 Juil 2009 - 16:40

Après cet incident, ils ne s’attardèrent pas et, quand l’heure du départ sonna, c’est dans une ambiance tendue que se firent les adieux.

- Qu’est-ce que vous allez faire ? demanda Izumi qui avait repris des forces.
- On va rejoindre Al à Resembool et après… On avisera, répondit Edward en regardant Emma qui l’attendait un peu plus loin en caressant Hayate.
- Elle m’en veut beaucoup ? demanda la femme.
- En fait je pense que c’est plus à moi qu’elle en veut, dit Ed en soupirant.
- Il va falloir que tu te fasses pardonner, lança Izumi avec un sourire en coin, provoquant immédiatement un grognement chez Edward. Et je ne pense pas que tu aies trop de difficultés…

Le jeune homme fit une grimace en devenant carrément pivoine et son maître rit franchement. Il haussa les épaules et lui tendit la main. Izumi hésita un instant puis, cédant à une impulsion, elle le prit dans ses bras, surprenant le jeune homme.

- Fais bien attention à toi, Ed, chuchota-t-elle. Al et toi… Prenez soin l’un de l’autre.
- Comme toujours, répondit le Fullmetal quand elle l’eut lâché.

Ils se regardèrent et Ed lui fit un sourire gêné avant de s’éloigner, à la fois mal à l’aise et heureux de la voir se comporter comme une mère avec lui. Izumi, elle, s’approcha d’Emma qui avait observé la scène.

- Pourquoi est-ce que tu n’as pas voulu utiliser l’alchimie contre moi ? demanda-t-elle.
- Je vous l’ai dit, j’avais peur de vous blesser, répondit la jeune fille.
- Tu es bien présomptueuse.
- Peut-être, sans doute même. Mais je me souviens de ce que j’ai fait à cet Envy, sans le vouloir. Je ne voulais pas prendre de risque.
- Tu raisonnes à l’envers Emma, lui dit la femme. Tu aurais pu me blesser parce que tu ne maîtrises pas ton alchimie, justement. Si tu en faisais l’effort, tu pourrais la contrôler et l’utiliser de la façon que tu veux.
- Vous pensez que je dois apprendre l’alchimie ?
- Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, expliqua Izumi. Toi, tu as une force immense à portée de main, mais elle est erratique, elle peut se manifester n’importe comment, et si tu n’apprends pas comment la maîtriser, c’est évident qu’à un moment ou à un autre tu deviendras un danger, pour les autres mais aussi pour toi-même.
- Mais je ne veux pas devenir alchimiste, je ne l’ai jamais voulu… enfin, je crois, ajouta-t-elle un peu trop précipitamment.
- Inutile de continuer ce petit jeu, je sais que tu commences à retrouver la mémoire.
- Vous l’avez dit à Ed ? demanda Emma, un peu inquiète.
- Non, ça ne me regarde pas, je m’en suis mêlée et ça n’a pas été une réussite, répondit-elle avec un sourire. Mais réfléchis bien à ce que je te dis. Tu es poursuivie par des monstres presqu’invincibles. Seuls des alchimistes très puissants peuvent les affronter, mais c’est dangereux.
- Je sais ce que vous allez dire, à cause de moi Ed est en danger, parce qu’il doit me protéger, dit sombrement la jeune fille.
- Exactement. Est-ce que tu ne veux pas être capable de te défendre toi-même ? Tu préfères rester une victime, une demoiselle en détresse qu’il faut protéger tout le temps ?

Emma accusa le coup. Une victime… C’était exactement ce qu’elle ne voulait pas être, mais depuis son arrivée à Central, c’était clairement ce qu’elle était devenue.

- Je vais y penser, dit-elle finalement sans regarder Izumi.
- D’accord, mais ne tarde pas trop. C’est dans ton intérêt, ajouta-t-elle. Et réfléchis, si tu as la moitié du talent de ton père, tu deviendras une alchimiste exceptionnelle.
- Qui vous dit que je veux ressembler à mon père ? rétorqua-t-elle plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu.

Black Hayate aboya à ce moment et Emma se rendit compte qu’Ed l’attendait. Elle fit un signe de la main à Izumi et Sigu et le rejoignit rapidement, et ils se mirent en route silencieusement vers la gare, espérant pouvoir y louer une voiture pour continuer leur route.

Izumi resta longtemps à les regarder s’éloigner, inquiète. Son instinct lui criait qu’ils étaient tous les deux en grand danger et qu’Edward risquait sa vie en protégeant cette étrange jeune fille, mais elle ne pouvait rien faire. Il avait été son plus talentueux élève, il l’impressionnait et elle le respectait maintenant malgré ses mauvaises décisions, que ce soit la transmutation de sa mère ou son entrée dans l’armée. Mais elle savait qu’elle lui avait appris tout ce qu’elle pouvait et qu’il devait maintenant voler de ses propres ailes. Elle sentit Sigu se poster derrière elle et l’entourer de ses immenses bras avec une grande douceur.

- Je sais, se contenta-t-il de dire en regardant s’éloigner le petit blond.
avatar
Elisha-chan
Random Homonculus

Nombre de messages : 70
Age : 32
Localisation : Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire en fuite

Message par Mélanie Mustang le Mar 28 Juil 2009 - 17:41

J'adore vraiment le couple Izumi/Sigu, sont trop mignons tous les deux^^

En tout cas, voici un nouveau chapitre pas mal du tout. J'ai hâte de voir la réaction d'Ed quand Sciezka va lui apprendre la mort de Hugues (car je suppose que c'est lui qu'elle va aller voir^^)

Vivement la suite!^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire en fuite

Message par Scieszka le Jeu 30 Juil 2009 - 20:25

ScieSzka, voyons, ScieSzka! Tssst... ^^

Sinon, je trouve que ça n'est plutôt pas mal. D'abord, y'a Scieszka dedans, donc c'est forcément bien.

Plus sérieusement, le fait d'essayer de sortir un peu Emma de la position de l'éternelle demoiselle en détresse est une très bonne idée: un peu, ça va, mais à force, ça risque de verser un peu trop dans l'eau de rose. C'est toute la difficulté du défi que tu t'es lancé... Mais déjà, elle prend conscience de sa situation, c'est bien. Après, ce ne serait sans doute pas mal de mettre ça en pratique (et pas seulement en lui faisant apprendre l'alchimie). Mais elle a le caractère de cochon qu'il faut pour, donc tu devrais t'en tirer. Autre suggestion: je trouverais intéressant que tu approfondisses le personnage et sa personnalité en lui collant aussi des points négatifs (des vrais), histoire qu'elle ne soit pas juste une blanche agnelle poursuivie par les méchants homonculus.

A propos d'homonculus, tu disais que tu voulais approfondir le côté politique de l'histoire: j'aimerais en savoir plus sur ta vision de l'évolution des choses, parce que pour l'instant, on reste surtout dans la construction de la romance.

Dernière petite remarque: Izumi en fait peut-être un peu trop, ou alors il faudrait peut-être insister sur le fait qu'elle s'est bien plantée en mettant une raclée à Emma. Parce que bon, si la jeune fille est blessée, c'est pas trop possible de passer si vite dessus en un bref ah-bin-zut-me-suis-plantée-c'est-pas-grave... Et puis ce n'est pas tout à fait dans le caractère du personnage non plus. Ou alors, il faudrait davantage insister sur la dimension éventuellement comique et parodique reprise des scènes d'entraînement du manga: si c'est cette interprétation-là qui est la bonne, ce n'est pas clair du tout!

En tous cas, continue, pour l'instant, c'est assez réussi, et les personnages sont tous à peu près bien dans leur rôle. Pis j'aime bien l'histoire... Very Happy
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire en fuite

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum