Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Heg le Mar 4 Fév 2014 - 8:39

Moi, si je me souviens bien, j'avais été déçue par la fin de Study... pour des raisons que j'expliquerai quand ce sera ok pour Sciz de spoiler.

_________________
"Allow me to say you've got a nice little buttock !"
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Mélanie Mustang le Mar 4 Fév 2014 - 17:45

J'en ai plusieurs chez moi... Je finis le tome 4 du Cycle d'Ender et je me plonge dans l'univers de Sherlock ^^

_________________
[size=12]Future romancière
avatar
Mélanie Mustang
Généralissime Autoritaire

Nombre de messages : 1471
Age : 29
Localisation : Devant mon PC, Senlis, Oise, Picardie, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers (assez précis?xD)

Voir le profil de l'utilisateur http://melanie-lemaire.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Scieszka le Mar 4 Fév 2014 - 20:03

Heg a écrit:Moi, si je me souviens bien, j'avais été déçue par la fin de Study... pour des raisons que j'expliquerai quand ce sera ok pour Sciz de spoiler.

Vas-y, spoile! J'ai fini de le lire (en fait, je l'ai dévoré d'une traite l'autre soir). Maintenant, je vais m'attaquer à The Sign of the Four...  Very Happy

Mais ne vous inquiétez pas, je vais vous préparer une petite chronique de derrière les fagots.  write 
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Heg le Mer 5 Fév 2014 - 9:06

Ben ça m'avait fait un effet assez similaire au Mystère de la Chambre Jaune (que, pour être honnête, je n'ai pas lu mais dont j'ai vu une version à la télé, que je tiens pour suffisamment fidèle en ce qui concerne mon grief en particulier).

Dans les deux cas il s'agit d'un mystère policier reposant sur une situation très improbable, voire impossible. L'enquêteur mène une investigation de choc, et le lecteur avec lui. De plus, en général, toutes les informations ne sont pas données, il y a donc une double ironie dramatique sur ce dernier. C'est ce qui fait le plaisir des romans policiers en général, parce qu'on a envie de deviner le nom du coupable d'après les indices disséminés ici et là.

Et là, il s'avère que :
Spoiler:
La clé du mystère repose sur la back story rocambolesque d'un personnage obscur, un mormon repenti dans Study si mes souvenirs sont exacts. Bien sûr c'est impossible pour le lecteur de deviner ou d'obtenir l'information... Personnellement j'ai trouvé ça un peu nul.

Surtout que le début, lui, est très accrocheur.

_________________
"Allow me to say you've got a nice little buttock !"
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Starman le Mer 5 Fév 2014 - 17:31

En même temps, s'il est vrai que mes souvenirs concernant le final sont un peu vagues, l'idée est généralement que l'on peut deviner qui a commis le crime, pas pourquoi il l'a commis.
Surtout que franchement les nouvelles de Sherlock Holmes ne sont que très superficiellement similaires à du Agatha Christie par exemple. C'est limite plus de la littérature pulp que du "whodunnit" classique.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Scieszka le Jeu 6 Fév 2014 - 21:37

Sir Arthur Conan Doyle
A Study in Scarlet

Donc, on ne présente plus Sherlock Holmes, hein. Cependant, comme j’ai appris pas mal de choses sur le sujet récemment, je rappellerai quand même un peu de contexte de publication. A Study in Scarlet est le premier roman de Conan Doyle aussi bien que la première apparition du célèbre détective sociopathe – oui, parce que pour le coup, il paraît encore plus sociopathe dans l’œuvre originale que dans la série de Moffat, je trouve, mais ça n’engage que moi. Le roman paraît en 1887, et rencontre au départ un succès mitigé, surtout en Angleterre (les Américains se montrent beaucoup plus enthousiastes).

Le point de vue est la plupart du temps celui de Watson, qui écrit à la première personne du singulier. Le roman commence par le récit de la rencontre Holmes / Watson (qui devient assez vite groupie du « détective consultant »), et enchaîne sur le point de départ de l’enquête policière : on a trouvé mort un type dans une maison vide, dans un coin glauque de Londres dénommé Lauriston Gardens. Holmes fait la démonstration de ses talents avec une suffisance assez insupportable, tout en tenant en haleine le lecteur qui suit pas à pas les différentes étapes de l’enquête à un rythme endiablé. La tension culmine avec l’arrestation du coupable… dont ignore tout des motifs.

Et là, le choc. On quitte les mémoires de Watson, on bascule sur un narrateur omniscient à la troisième personne du pluriel, et on se retrouve en pleine Conquête de l’Ouest outre-Atlantique. Il y a une logique, bien sûr.

Attention, gros spoiler et dévoilement du pourquoi du comment…:
En fait, on a là une plongée dans le passé du coupable, Jefferson Hope, qui s’avère avoir poursuivi jusqu’au bout du monde deux anciens Mormons pour assouvir sa vengeance. La raison ? Il n’est pas Mormon (contrairement à ce qu’on peut lire à droite et à gauche), et son tort était d’avoir voulu épouser une jeune fille élevée dans la communauté. Je passe les détails (lisez le livre !), mais en gros, les deux victimes – parce qu’il y a un deuxième meurtre – ont massacré le père et marié la fille de force, laquelle est morte au bout d’un mois de mauvais traitements. Puis ils sont partis après avoir échoué à prendre le pouvoir dans la communauté, et l’ancien fiancé n’a cessé de les poursuivre pour obtenir sa vengeance, qu’il a enfin trouvée à Londres. Pas de bol, y’avait Sherlock Holmes dans les parages…

J’avoue que j’ai été assez décontenancée par cette deuxième partie. A tel point qu’à un moment, comme j’ai lu le bouquin sous forme d’e-book, je me suis sérieusement demandé si je n’avais pas téléchargé un fichier corrompu ! Mais en fait non, on comprend assez vite qu’on a affaire au passé de l’homme trouvé à Lauriston Gardens.

Dans l’ensemble, c’est super bien écrit, il y a un bon rythme, c’est très prenant, mais cette deuxième partie surprend vraiment. A la fin de la parenthèse américaine, on revient à la narration de Watson, et on comprend assez vite qu’une bonne partie de ce qui nous est raconté dans ce morceau-là, qui est du pur western, ne sera jamais connu des personnages à part le coupable. J’ai trouvé cette façon de faire assez abrupte et déstabilisante.

En fait, je vois ça un peu comme Starman : je suis en train de lire The Sign of the Four, et si ma mémoire du Chien des Baskerville (que j’ai lu il y a assez longtemps) ne me trahit pas, ça ressemble effectivement plus à de l’aventure un peu pulp qu’à du whodunnit classique.

Et j’aime bien.  Very Happy 

Heg, je tempèrerai un peu ta remarque:

Spoiler:
En fait, même si on ne peut pas deviner le nom du coupable ni ses motivations, les indices pour le conducteur de fiacre sont semés très tôt, dès les premières investigations de Holmes. Quand tu relis l'histoire en sachant qu'il y aura un chauffeur de taxi / de fiacre impliqué, la question de Holmes aux policiers demandant s'ils sont venus en voiture met la puce à l'oreille. Et il y a plusieurs autres éléments qui sont semés ça et là.

Bonus : deux adaptations de cette histoire particulière, qui prend la situation de départ du crime de Lauriston Gardens pour en faire complètement autre chose.

A Study in Pink : le premier épisode de la série Sherlock de la BBC. Ceux qui ne l’ont pas encore vue, jetez-vous dessus, c’est excellent !
Et pis je trouve que Cumberbatch joue drôlement bien les psychopathes, pardon, "sociopathes à haut potentiel"!

A Study in Emerald : nouvelle de Neil Gaiman. Pour ceux qui ne connaissent pas, imagninez l’univers de Sherlock Holmes dans un monde où les Grands Anciens auraient pris le pouvoir… Je suis sûre qu’il y aura des amateurs parmi vous. Et en plus, c’est en ligne ici : http://www.neilgaiman.com/mediafiles/exclusive/shortstories/emerald.pdf
avatar
Scieszka
Hadzuki Mustang

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Entre deux volumes à lire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Starman le Jeu 6 Fév 2014 - 23:12

Scieszka a écrit:Sir Arthur Conan Doyle
A Study in Scarlet

Donc, on ne présente plus Sherlock Holmes, hein. Cependant, comme j’ai appris pas mal de choses sur le sujet récemment, je rappellerai quand même un peu de contexte de publication. A Study in Scarlet est le premier roman de Conan Doyle aussi bien que la première apparition du célèbre détective sociopathe – oui, parce que pour le coup, il paraît encore plus sociopathe dans l’œuvre originale que dans la série de Moffat, je trouve, mais ça n’engage que moi. Le roman paraît en 1887, et rencontre au départ un succès mitigé, surtout en Angleterre (les Américains se montrent beaucoup plus enthousiastes).

Le point de vue est la plupart du temps celui de Watson, qui écrit à la première personne du singulier. Le roman commence par le récit de la rencontre Holmes / Watson (qui devient assez vite groupie du « détective consultant »), et enchaîne sur le point de départ de l’enquête policière : on a trouvé mort un type dans une maison vide, dans un coin glauque de Londres dénommé Lauriston Gardens. Holmes fait la démonstration de ses talents avec une suffisance assez insupportable, tout en tenant en haleine le lecteur qui suit pas à pas les différentes étapes de l’enquête à un rythme endiablé. La tension culmine avec l’arrestation du coupable… dont ignore tout des motifs.

Et là, le choc. On quitte les mémoires de Watson, on bascule sur un narrateur omniscient à la troisième personne du pluriel, et on se retrouve en pleine Conquête de l’Ouest outre-Atlantique. Il y a une logique, bien sûr.

Attention, gros spoiler et dévoilement du pourquoi du comment…:
En fait, on a là une plongée dans le passé du coupable, Jefferson Hope, qui s’avère avoir poursuivi jusqu’au bout du monde deux anciens Mormons pour assouvir sa vengeance. La raison ? Il n’est pas Mormon (contrairement à ce qu’on peut lire à droite et à gauche), et son tort était d’avoir voulu épouser une jeune fille élevée dans la communauté. Je passe les détails (lisez le livre !), mais en gros, les deux victimes – parce qu’il y a un deuxième meurtre – ont massacré le père et marié la fille de force, laquelle est morte au bout d’un mois de mauvais traitements. Puis ils sont partis après avoir échoué à prendre le pouvoir dans la communauté, et l’ancien fiancé n’a cessé de les poursuivre pour obtenir sa vengeance, qu’il a enfin trouvée à Londres. Pas de bol, y’avait Sherlock Holmes dans les parages…

J’avoue que j’ai été assez décontenancée par cette deuxième partie. A tel point qu’à un moment, comme j’ai lu le bouquin sous forme d’e-book, je me suis sérieusement demandé si je n’avais pas téléchargé un fichier corrompu ! Mais en fait non, on comprend assez vite qu’on a affaire au passé de l’homme trouvé à Lauriston Gardens.

Dans l’ensemble, c’est super bien écrit, il y a un bon rythme, c’est très prenant, mais cette deuxième partie surprend vraiment. A la fin de la parenthèse américaine, on revient à la narration de Watson, et on comprend assez vite qu’une bonne partie de ce qui nous est raconté dans ce morceau-là, qui est du pur western, ne sera jamais connu des personnages à part le coupable. J’ai trouvé cette façon de faire assez abrupte et déstabilisante.

En fait, je vois ça un peu comme Starman : je suis en train de lire The Sign of the Four, et si ma mémoire du Chien des Baskerville (que j’ai lu il y a assez longtemps) ne me trahit pas, ça ressemble effectivement plus à de l’aventure un peu pulp qu’à du whodunnit classique.

Et j’aime bien.  Very Happy 

Heg, je tempèrerai un peu ta remarque:

Spoiler:
En fait, même si on ne peut pas deviner le nom du coupable ni ses motivations, les indices pour le conducteur de fiacre sont semés très tôt, dès les premières investigations de Holmes. Quand tu relis l'histoire en sachant qu'il y aura un chauffeur de taxi / de fiacre impliqué, la question de Holmes aux policiers demandant s'ils sont venus en voiture met la puce à l'oreille. Et il y a plusieurs autres éléments qui sont semés ça et là.

Bonus : deux adaptations de cette histoire particulière, qui prend la situation de départ du crime de Lauriston Gardens pour en faire complètement autre chose.

A Study in Pink : le premier épisode de la série Sherlock de la BBC. Ceux qui ne l’ont pas encore vue, jetez-vous dessus, c’est excellent !
Et pis je trouve que Cumberbatch joue drôlement bien les psychopathes, pardon, "sociopathes à haut potentiel"!

A Study in Emerald : nouvelle de Neil Gaiman. Pour ceux qui ne connaissent pas, imagninez l’univers de Sherlock Holmes dans un monde où les Grands Anciens auraient pris le pouvoir… Je suis sûre qu’il y aura des amateurs parmi vous. Et en plus, c’est en ligne ici : http://www.neilgaiman.com/mediafiles/exclusive/shortstories/emerald.pdf


-Oui voila. Quelque part une situation de base d'un Sherlock Holmes c'est pas la pièce close avec les suspects qui attendent dans le salon c'est Sherlock déguisé en clodo qui enquête dans les bas-fonds de Londres. Quelque part, les films de Guy Ritchie où Sherlock fait du kung fu et Watson est un beau gosse à la gâchette facile, c'est vachement plus proche des nouvelles qu'on pourrait le penser.

-Et c'est effectivement bien chouette. Joli twist de fin d'ailleurs.

_________________
"The first step in making a costume to fool people into thinking you're a man without a moustache, is not to construct a fake moustache."
avatar
Starman
Chroniqueur Cosmique

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Up, Up, and Awayyyyyyyyyyyy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Heg le Ven 7 Fév 2014 - 8:53

Non, mais c'est pas tellement le coté pulp qui me gène dans Study, même si j'ai jamais été une fanatique du genre. Je suis pas chagrinée non plus que Holmes ne soit pas un Poirot-bis, parce que je suis pas par ailleurs terriblement amatrice de Christie. J'aime même bien les adaptations de Ritchie, alors que dans l'ensemble le réalisateur de Snatch me laisse relativement dubitative.

Comme l'a soulignée Sciz, la rupture de la deuxième partie est assez perturbante, et je me souviens m'être fait peu ou prou la même réflexion qu'elle concernant mon exemplaire papier : Est-ce qu'on avait mélangé les cahiers ? (C'est rare, mais par exemple ça m'est arrivée dans Speaker for the Dead de Orson Scott Card, et c'est plutôt énervant quand il manque 30 pages à la fin d'un bouquin.) Ca fait un peu artificiel de connaître la backstory d'un personnage alors que le narrateur à la première personne en ignore tout. Quand au coupable, je suis prête à reconnaître qu'une lecture attentive et informée permette de le démasquer, mais en général c'est vrai que pour moi les motivations sont plus intéressantes que le modus operendi.

- J'essaierai bien A Study in Emerald, sortant de American Gods plutôt satisfaite.

- Pavé dans la marre : j'ai vraiment pas accroché à la saison 3 de Sherlock. Je détaillerais bien mes raisons, mais ce n'est pas le topic.

_________________
"Allow me to say you've got a nice little buttock !"
avatar
Heg
Impératrice du Judas Nanas

Nombre de messages : 769
Age : 29
Localisation : In the sky with diamonds

Voir le profil de l'utilisateur http://reversedhighway.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Grimoald le Ven 7 Fév 2014 - 15:54

Je joins mes recommandations pour A Study in Emerald (en plus c'est un peu moi qui l'ait fait découvrir à Scieszka, pour le coup... Very Happy), vraiment chouette et ça se lit très vite. En revanche ça demande une certaine familiarité avec les aventures "originales" de Sherlock pour bien comprendre le twist final mentionné par Starman.

Content qu'American Gods t'ait plu.

Pour la saison 3 de Sherlock version BBC, j'en ressors avec un bilan finalement plus positif que les précédentes. Le premier épisode ne m'a pas vraiment convaincu mais j'ai adoré les deux suivants. Ceci étant c'est vrai que ça part dans une direction... différente des précédentes, en accentuant le côté humoristique voire parodique.

_________________
"Then he explained that the name was the important thing for inspiring the necessary fear. You see, no one would surrender to the Dread Pirate Westley."
avatar
Grimoald
Charlotte Heigarts

Nombre de messages : 168
Age : 34
Localisation : En route vers de nouvelles aventures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lectures à recommander aux autres - ou pas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum